Pivoine Itoh ‘Garden Treasure’

C’est bientôt la fin de la floraison de ma pivoine Itoh ‘Garden Treasure’ et je n’ai même pas pris le temps de vous la présenter!

pivoine Itoh ‘Garden Treasure’
Pivoine Itoh ‘Garden Treasure’

J’avais un jour admiré une sublime photo du rosier ‘Hugonis’ accompagné de pivoines jaunes, dans le jardin de « La Bonne Maison » d’Odile Masquelier.  Aussi, à la Foire aux plantes de Saint-Jean de Bauregard, au printemps 2014, j’ai été séduite par cette somptueuse pivoine Itoh aux fleurs jaune doux, sur le stand Graefswinning Pivoines.

Son prix (44€) m’avait fait reculer jusqu’à la dernière minute mais, avant de partir, j’étais vite retournée sur le stand, priant pour qu’elle y soit encore. Ouf! Je l’emmène! Je la serre contre moi comme un précieux trésor. Étourdie de bonheur, j’en rêverai même la nuit!

pivoine Itoh ‘Garden Treasure’ jaune

La pivoine ‘Garden Treasure’, parfumée, jaune d’or nuancé de rouge clair au centre de la fleur, a donc été plantée il y a 4 ans, dans le massif jaune où ‘Hugonis‘ l’attendait, comme de bien entendu!

pivoine Itoh ‘Garden Treasure’ jaune (juin 2016)

Mais en fin de compte, ils ne fleurissent pas vraiment en même temps…
‘Hugonis’ c’est la star de mai tandis que ‘Garden Treasure’, ne voulant sans doute pas lui faire de l’ombre, attend les derniers jours du mois pour ouvrir ses boutons.

paeonia Itoh ‘Garden Treasure’ en feuilles à l’avant-plan, tandis que le rosier ‘Hugonis’ fleurit au fond…

La dame a dit « pas de gel, pas de fleurs »! J’ai ce qu’il faut en Belgique!
Elle a dit aussi de lui donner un peu de corne boyée ou de l’engrais pour rosiers, la belle est servie!
Ses nombreux boutons latéraux s’épanouissent tour à tour et allongent la période  de floraison.
Les grosses fleurs soutenues par des tiges robustes et son beau feuillage qui dure jusqu’en automne en font une pivoine de qualité…
Ses proportions et son port arrondi sont parfaits pour un petit jardin (60 à 90 cm en tous sens).

pivoine Itoh ‘Garden Treasure’ à fleurs jaunes (16 mai 2018), un magnifique feuillage

Environ 10 jours avant l’explosion des roses anglaises et des rosiers ‘Opalia’, la pivoine Itoh ‘Garden Treasure’  est fleurs…

le massif jaune avec la pivoine ‘Garden Treasure’ en fleurs

Itoh, vous avez dit Itoh?

Ces splendides pivoines sont issues d’un croisement entre des pivoines arbustives et des pivoines herbacées.
Créées dans les années 1930-1940 par l’obtenteur japonais Toichi Itoh, elles ne furent commercialisées qu’à partir des années 80.

Ces hybrides sont encore rares dans les jardins, un peu onéreux, mais bourrés de qualités.
Plus compactes que leur parent arbustif, ils en ont néanmoins hérité toute la splendeur. Ils conservent des tiges robustes qui ne s’affaissent pas sous le poids des fleurs, ils sont bien florifères, avec un superbe feuillage finement découpé et de grandes fleurs souvent parfumées, généralement dans des teintes cannelle, jaune, pêche, abricot et saumon, mais aussi parfois rouges ou pourpres.

Par ailleurs, ils gardent la vigueur de leur parent herbacé. Ils poussent rapidement et peuvent vivre jusqu’à 100 ans. Le feuillage caduc persiste plus longtemps en automne, jusqu’aux premières gelées.
Aussi faciles de culture que les variétés herbacées, les pivoines Itoh aiment les sols riches, profonds, frais et drainants.
Elles poussent au soleil ou à mi-ombre et disposent d’une excellente rusticité.

pivoine Itoh ‘Garden Treasure’
pivoine Itoh ‘Garden Treasure’

Quelles gourmandes ces pivoines Itoh!

Au printemps et éventuellement encore en automne, elles apprécient une petite couche de compost et/ou de fumier bien mûr (elles supportent mal le fumier frais), avec de la cendre de bois (source de potasse qui favorise le développement des fleurs).

Comme elles sont gourmandes, on peut leur apporter un engrais organique en automne.  La composition de l’engrais organique devra présenter un pourcentage de potassium supérieur à celui de l’azote (un trop grand apport d’azote favorisera le feuillage au détriment de la floraison). L’engrais spécial rosiers convient parfaitement.

Il ne faut pas couper le feuillage avant qu’il soit totalement sec, car la souche en a besoin pour se constituer des réserves.

En cas de sécheresse, arrosez régulièrement mais sans excès car les pivoines Itoh sont sensibles à l’humidité.
Adaptez donc l’arrosage en fonction de la capacité drainante du terrain, de l’exposition et de la météo.
Arrosez au pied de la plante pour ne pas abîmer les inflorescences ni favoriser l’apparition des maladies.

Divisez la touffe en automne tous les 5 ans pour redonner une nouvelle jeunesse au plant, mais avec précaution car la souche n’aime pas vraiment être bousculée.

pivoine Itoh ‘Garden Treasure’

Où la planter ?

La pivoine Itoh est facile à cultiver en pleine terre, si ses besoins sont respectés.
Choisissez un emplacement ensoleillé au minimum 6 heures par jour, en évitant si possible le soleil brûlant de midi qui fera faner les fleurs plus rapidement.
Elle apprécie les sols profonds, riches, bien drainés et frais, mais sans humidité stagnante.
Elle supporte presque toutes sortes de sols basiques ou neutres.

La pivoine Itoh ‘Garden Treasure’, à l’avant-plan, finit quand commencent les rosiers anglais ‘The Pilgrim’ et ‘Golden Célébration’ (juin 2017)
pivoine Itoh jaune ‘Garden Treasure’ (28 mai 2018)

Comme je n’ai pas taillé mon saule tortueux ce printemps, ma pivoine Itoh ‘Garden Treasure’ est sans doute un peu trop à l’ombre cette année et elle a fleurit modestement, une dizaine de fleurs.

Plantée trop profondément, la pivoine Itoh risque de ne pas fleurir!

Avant la plantation, enrichissez la terre avec du compost bien mûr ou du fumier décomposé, de la corne broyée ou des algues, par exemple.
Les terres trop lourdes doivent être allégées au moyen de sable ou de perlite.
Les sols trop pauvres doivent être enrichis d’un mélange de terre riche et drainant composé de compost mûr, de quelques poignées de poudre d’os ou de corne broyée et de sable de rivière.

Il est possible de repiquer les pivoines Itoh toute l’année, mais jamais en période de gel ou de fortes chaleurs.
La meilleure période étant entre mi-août et mi-octobre, afin qu’elle profite de l’automne pour développer son système racinaire.
Protégez la surface du sol avec un bon paillage pour le premier hiver.

A la plantation, trempez tout d’abord la motte dans l’eau avant de retirer le pot. Creusez un trou suffisamment grand.  Plantez votre pivoine arbustive sans toucher aux racines, qui sont fragiles.

Enterrez le point de greffe de sorte que le bourgeon le plus haut est à 2 cm au-dessus du sol et les bourgeons les plus bas sous environ 5 à 10 cm de terre maximum, au risque de ne pas voir fleurir la pivoine Itoh. 
Ramenez ensuite la terre soigneusement, pour ne pas laisser de poches d’air, puis arrosez immédiatement (10L) pour tasser la terre autour des racines.
Quelques arrosages lors du premier débourrement printanier favoriseront la croissance racinaire.

pivoine Itoh jaune ‘Garden Treasure’
massif jaune avec la pivoine ‘Garden Treasure’

7 commentaires sur “Pivoine Itoh ‘Garden Treasure’

  1. Bonjour Malo .pleins de bons conseils pour adopter cette superbe et pivoines et pour celles qui sont présentent au jardin .En prime des superbes photos Il est joli le massif avec le saule tortueux .
    Belle journée Malo

  2. Quelle délicieuse pivoine ! Merci de prendre le temps de nous la présenter. En pivoine Itoh, je possède Julia Rose, et c’est un régal également.
    Ton massif est absolument divin !
    Bises !

  3. ça me tente bien d’en tester une dans mon jardin mais le prix est trop élevé. Merci pour ces conseils au cas où je trouve une affaire 😉 A bientôt

  4. Une pivoine jaune, j’adore !
    J’en ai vu une dans le Kent, mais il n’y en avait pas dans la pépinière sinon je serais revenu avec un exemplaire. J’avais été séduit.
    Bonne fin de soirée.

  5. Bonjour Malo, en effet, quel trésor cette superbe pivoine jaune ! Je me laisserais bien tenter si toutefois je parviens à lui trouver une place qui lui convienne dans mon petit jardin… Merci pour ces bons conseils et bravo pour ta magnifique plate-bande ! Bises et à bientôt, Shuki

  6. Quel magnifique reportage ! Pour une beauté qui le mérite bien ! Je les admire depuis tout un temps dans les jardins, et je les repère dans les foires… mais je n’arrive pas à me décider, à en choisir une. Elles me plaisent toutes ! ^^
    Mais ta présentation de ce trésor de douceur m’inspire ! Affaire à suivre… ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *