Mes incontournables : les heuchères

Il ne faut jamais négliger l’importance des feuillages dans un jardin!
Pour cela, les heuchères sont des vivaces indispensables.
Leur feuillage coloré, très décoratif, même en hiver, souligne avantageusement la bordure d’un parterre, presque toute l’année.

heuchère

Les feuilles arrondies se déclinent dans une grande diversité de teintes, rouge, rose, pourpre sombre, cuivré flamboyant, doré lumineux, argenté, bicolores, marbrées… Et de nouvelles obtentions horticoles enrichissent sans cesse la gamme de couleurs.
Le plus souvent hautes de 40 à 50 cm (jusqu’à 80 cm en floraison), robustes et faciles d’entretien, elles s’adaptent dans tous les jardins.
Bien adaptées aux terrains ombragés, elles supportent même l’ombre sèche, au pied des arbres!

heuchera ‘Caramel’

Elles fleurissent de mai/juin à juillet/août. On les surnomme « Désespoir du Peintre » pour la délicatesse de leur floraison, difficile à peindre.
Une multitude de petites clochettes mellifères, portées par de longues tiges fines, leur donnent un aspect vaporeux, très joli dans les bouquets.
Elles sont souvent de couleur blanc crème, mais peuvent aussi être roses ou rouges.

la floraison des heuchères
heuchère  de Bruno (peut-être ‘Lime Rickey’, floraison blanche en juin/juil, H 50 cm, feuillage lumineux à l’ombre ou mi-ombre (à protéger des rayons directs du soleil)

Note : les heucherella sont issues d’un croisement entre heuchera et tiarella, et ont des floraisons plus éloquentes.

Avec qui les marier?

Avec d’autres vivaces couvre-sol persistantes ou semi-persistantes : carex, épimedium, géranium macrorrhizum, bergenia, fougères, graminées, hakonechloa, tiarella, tellima, heucherella,…
Avec des vivaces à floraison printanière ou estivale : géraniums, alchemilles, salvia, astilbes,…
Avec des bulbes printaniers, des iris, des ancolies, des jacinthes des bois…

massif jaune, les rosiers ‘Opalia’ et l’heuchère dorée (peut-être ‘Lime Rickey’) avec l’hakonechloa
salvia, heuchera et iris germanica

Dans son jardin, André Eve les collectionnait et les associait souvent entre elles, composant des tapis colorés en mélangeant les variétés.

heuchère et graminée chez André Eve

Moi, j’en ai planté dans mon jardin, en bordure ou dans les massifs de rosiers, et elles sont également magnifiques le long d’une allée un peu ombragée comme Park Allée, avec quelques fougères, épimedium, hosta, hellébores et géraniums d’ombre.

hydrangea ‘Silver Dollar’, heuchère, hellébore et géranium dans Park Allée
géranium ‘Clos du Coudray’ et heuchère pourpre
weigela et rosier avec hosta, hellébore, épimedium, heuchère,  carex et geum

Plantation de l’heuchère

Plantez-les au printemps ou à l’automne, dans un endroit un peu ombragé aux heures les plus chaudes.  Le feuillage des variétés aux tons clairs craint davantage les fortes chaleurs et le soleil brûlant tandis que les variétés à feuillage pourpre supportent le plein soleil.
Elles sont plus florifères lorsqu’elles voient le soleil une partie de la journée mais fleurissent également à mi-ombre.

heuchère de Bruno (peut-être ‘Lime Rickey’), hakonechloa, pivoine et euphorbe

En sol ordinaire, bien drainé mais frais, plutôt riche et fertile, à tendance calcaire. Ajoutez éventuellement du terreau pour enrichir le sol.
Elle supporte bien la sécheresse mais n’apprécie pas l’humidité stagnante!
Si votre sol est lourd, apportez du terreau de feuilles ou disposez une couche de graviers ou de pouzzolane (ou des billes d’argiles) afin de l’alléger et d’améliorer le drainage.
Espacez les pieds de 40 à 70 cm.
Utilisez-les en couvre-sol au pied des arbres et arbustes, en bordure des massifs ou en lisière de sous-bois.

heuchère pourpre à la lumière du soleil

L’heuchère est une plante idéale en pots et jardinières. Percez le fond du contenant si ce n’est déjà fait et améliorez le drainage avec un lit de gravier ou de billes d’argile au fond, avant de planter vos heuchères dans un mélange de terre de jardin et de compost ou alors dans un bon terreau.

heuchère dans une jardinière

Entretien

La culture est relativement facile et ne nécessite aucun entretien particulier. L’heuchère est rustique et insensible aux maladies.
Il faut simplement couper les anciennes feuilles qui ont séché, à la fin de l’hiver, afin de favoriser l’apparition de nouvelles feuilles.
Disposez une couche de paillage à leur pied pour garder la fraîcheur et apportez quelques poignées de compost au printemps ou à l’automne.

En pleine terre, arrosez-les l’année de la plantation. Ensuite, une fois installées, elles supportent assez bien la sécheresse.
En pot, il est recommandé d’arroser régulièrement en été.

Au fil du temps, les heuchères s’épuisent et deviennent moins belles. Elles « montent » comme des salades!  Il est alors nécessaire de les rajeunir tous les 3 ans en divisant les rhizomes traçants, de préférence à l’automne mais on peut aussi le faire au printemps.
Repiquez immédiatement les éclats en les enterrant à peine. (clic ici) C’est l’occasion de les multiplier, éventuellement d’agrandir les touffes à moindre frais pour couvrir de plus larges surfaces. Profitez-en aussi pour préparer des boutures à partager…

Lorsqu’elles sont cultivées en pot, elles sont parfois attaquées par des larves de l’Otiorhynque de la vigne (Otiorhynchus sulcatus) qui mangent les racines, tandis que les adultes grignotent le bord des feuilles. Pour vous en débarrasser, utilisez des nématodes (lutte biologique) qui parasiteront les larves présentes dans le sol. (ils se présentent sous forme de poudre à diluer dans l’eau et à pulvériser sur le sol).
Mettez un paillage au pied de vos heuchères pour leur compliquer la ponte dans le sol. Éliminez les plantes atteintes  et changez le substrat.

heuchère ‘Caramel’, géum ‘Léonard’s Variety’ et persicaria bistorta
Heuchera micrantha ‘Palace Purple’ de Virginie, H 60 cm. Fleurs blanches portées par des tiges pourpres de mai à juillet. Cette variété tolère aussi le soleil direct.
une heuchere que m’avait offert Martine
heuchere de Cynthia
heuchère ‘Caramel’, persicaria bistorta ‘Superba’ et géranium. Une des heuchères les plus populaire grâce à son coloris

sédum, euphorbe euphorbia amygd. purpurea heuchère caramel et choisya
hosta heuchère épimedium carex geum Bell Bank
eomecon, buis, heuchère et hakoechloa

10 commentaires sur “Mes incontournables : les heuchères

  1. Oui, c’est une plante indispensable au jardin.
    Je trouve qu’elles vieillissent mal. Comme tu le dis, il faut les diviser. Certaines espèces résistent mieux que d’autres à l’usure du temps.
    Certaines ont des fleurs plus belles que d’autres aussi. Je n’hésite pas à enlever les hampes florales si elles ne me plaisent pas (comme aux hostas).
    Bon weekend sous le soleil.

  2. Je suis d’accord avec Philippe, il m’arrive de supprimer les floraisons dès le départ. Les heuchères se bouturent facilement au printemps. C’est aussi un moyen de rajeunir les touffes. Un article très complet que je partage.
    Bon WE

  3. Un beau billet ,
    Tu possedes cune belle collection. C est vrai qu elles s etiolent au fil du temps. Elles se bouturent bien. Certaines disparaissent malgrè tout ?
    Elles sont incomparables pour leurs couleurs dans les massifs et les potees !
    Ici elles fleurissent tout le temps. Les lampes sont belles ….
    Bon weekend

  4. Ils me sont indispensables! et en automne, je les trouve toujours très beaux, dès que les nuits fraîches reviennent… Une belle collection chez toi! J’avais commencé à les étiqueter mais j’ai perdu le nom de beaucoup d’entre eux!
    Un bel hommage à une plante qui a longtemps été ignorée…

  5. c’est une bénédiction ces plantes, ça résiste à tout, c’est beau , il y en a pour l’ombre ou le soleil, on ne saurait plus s’en passer….je ne sais pas si ça vient de moi mais il y en que j’arrive super bien à multiplier et d’autres non ( du coup tu me donnes envie de retenter celle qui me résiste 🙂

  6. Des plantes dont on ne peut se passer !
    Ma préférée :CARAMEL que j’utilise un peu partout au jardin mais aussi en pots et jardinières ,je n’ai acheté qu’un seul pied et je la bouture sans cesse sans difficulté .
    Je possédais une ancienne variété (pluie de feu je crois) mais je ne l’ai jamais divisée et elle a disparue .
    Souvent je trouve les heuchères plus belles en pot qu’en pleine terre .
    Bon weekend !

  7. Encore un article très complet. J’ai quelques heuchères dans le jardin. J’ai d’ailleurs tendance à remplacer mes hostas, trop souvent attaqués par les limaces, par des heuchères d’autant que leur feuillage est très varié.
    Douce fin de journée et bon dimanche.

  8. Merci Malo pour cet article bien complet et avec ma terre argileuse vos conseils sont bien utiles car pas terrible chez moi les heuchères ..
    Belle soirée et bon dimanche Malo

  9. La lecture , passionnante m’a fait prendre une décision; je vais mettre mes heuchères en pots et les remplacer au jardin par les hostas qui sont sur les rebords de fenêtres, situés à l’ombre.
    Merci Malo pour vos conseils toujours avisés.
    Vos travaux manuels ont ils eu du succès?
    Prenez le temps de vous reposer, fourmi hyperactive!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *