🕷 Argiope rayée, noire et jaune, une belle araignée!

L’Argiope frelon est une espèce d’araignée encore rare chez nous. Elle apprécie les milieux ouverts et ensoleillés et c’est d’ailleurs dans le jardin naturel de Juliette que je l’ai rencontrée pour la première fois en vrai, il y a quelques jours.  Il y en avait plein!  Partout!
La tête en bas, au milieu de leur toile, dans les hautes herbes, elles attendent qu’une proie se prenne au piège…Brrr.

araignée, l’Argiope frelon

J’étais fascinée par leur grande taille (2,5 cm) et leurs insolites rayures jaunes et noires. Fascinée… et frissonnante!
Plusieurs fois j’ai frémi en m’agenouillant pour les photographier, une fois même j’ai sursauté en criant, quand en me relevant, je me suis rendu compte qu’il y en avait une autre, énoooorme, à 2 cm de ma tête!
J’en frissonne encore en vous l’écrivant!

araignée, l’Argiope frelon, La femelle reconnaissable à son abdomen zébré jaune et noir, peut atteindre 25 mm

On pourrait croire que son pyjama zébré, couleur de frelon, sert à dissuader des prédateurs mais une étude aurait démontré qu’en réalité, les stries jaunes et noires doublent le nombre de ses captures d’insectes en agissant comme leurre visuel. L’araignée au milieu de sa toile est ainsi moins visible pour ses proies.

Argiope bruennichi avec sa proie, En français elle est souvent appelée Argiope frelon, Argiope rayée, Epeire fasciée.

Elle se nourrit principalement de sauterelles, de mouches et d’abeilles, et peut dévorer jusqu’à quatre sauterelles par jour! C’est une gourmande!
Elle immobilise les proies capturées en leur inoculant un venin paralysant, puis elle les emballe dans un cocon de soies et les « liquéfie » en injectant des sucs gastriques.  Miam!

araignée, l’Argiope frelon

L’argiope frelon bâtit une toile circulaire dans la végétation basse (généralement à moins de 1m du sol), dans les hautes herbes et les champs en friche ou à la lisière des bois.

araignée, l’Argiope frelon, Elle se tient la tête en bas au centre de sa toile.

De nombreuses théories ont été avancées pour expliquer l’utilité du zigzag de soie blanche (le stabilimentum).
– il aurait un rôle stabilisateur
– il consoliderait le piège afin qu’il résiste aux puissants criquets et sauterelles.
– il attirerait les proies du fait de sa grande brillance dans le spectre des ultra-violets que les insectes perçoivent.
– lorsque l’araignée est dérangée, elle ferait balancer sa toile d’avant en arrière de sorte que ses stries noires et jaunes se confondent avec le stabilimentum..

araignée, femelle Argiope frelon, elle se tient la tête en bas au centre de sa toile.

On repère facilement la femelle, qui peut atteindre 25 mm de long, et qui est reconnaissable à son abdomen jaune zébré de bandes noires et blanches.
Mais le mâle est beaucoup plus discret : une livrée plus terne et une taille beaucoup plus petite (5 à 8 mm).
La femelle va tenter de manger le mâle après l’accouplement mais il peut tenter de s’échapper en abandonnant sur place ses organes reproducteurs.

araignée, l’Argiope frelon

Elle était autrefois particulièrement présente au sud de l’Europe (essentiellement au sud de la Loire en France mais également dans le Morbihan) et considérée comme rare au nord de cette ligne. En Belgique, elle semble moins rare dans une partie importante du pays en 2009, y compris dans les régions les plus froides en hiver comme l’Ardenne belge (selon Wikipedia).

araignée, l’Argiope frelon
araignée, l’Argiope frelon
araignée, l’Argiope frelon
araignée, l’Argiope frelon

Après l’accouplement, la femelle pond 100 à 300 œufs dans un gros cocon de soie blanc, (environ 3 cm), qui a la forme d’une montgolfière à l’envers, qu’elle suspend dans les graminées au pied de la toile.
La femelle mourra dès les premiers froids de l’automne mais ses petits hivernent à l’abri du gel. Ils sortiront en milieu de printemps.

araignée, l’Argiope frelon, Femelle et cocon abritant les œufs et larves
araignée, l’Argiope frelon
l’Argiope frelon
l’Argiope frelon

10 commentaires sur “🕷 Argiope rayée, noire et jaune, une belle araignée!

  1. Peut-on dire d’une araignée qu’elle est jolie? Je ne sais pas, je ne m’y intéresse pas beaucoup. Tout ce que je sais, c’est que je déteste recevoir leurs toiles en pleine figure, le matin, quand je traverse le jardin.
    Très bon lundi.

  2. Trouve ce matin sur le plafond l épeire des bois ´?´….le corps bien rouge et le dessin de feuille sur le dos un peu interrompu…un cm de diamètre ,elle attends sa proie…

    1. Pour la première fois de ma vie je viens de découvrir une araignée Argiope frelon dans une jardinière de mon jardin au centre de sa toile tissée dans les chrysanthèmes. J’ai pris quelques photos qui compléteront mon album où figurent tous les animaux habitant mon jardin. Magnifique spécimen et bien sur c’est une femelle vu son apparence jaune et noire. Je surveillerai si elle a pondu pour être sur de ne pas abîmer le cocon. Chez nous tous les animaux vertébrés ou pas sont protégés. Pour les gens qui craignent les araignées je leur dit qu’ils n’ont pas en s’en faire. Elles sont inoffensives dans la plupart des cas. L’hiver elle rentrent souvent à l’intérieur et on s’arrange avec elles pour qu’il n’y ai pas de toiles partout dans la maison. La
      même chose pour les autres animaux qui jouissent de notre jardin. Geckos, lézards, mulots, piafs, mésange, tourterelles, tortues, guêpes, abeilles, bourdons et bien d’autres qui vont et viennent à leur gré s’accommodant chacun un espace de vie sans se nuire et sans nous nuire. par contre il est très agréable de les voir évoluer dans ce petit monde.

  3. Bonjour nous en avons une dans notre jardin , Nous habitons dans le nord pas de calais et j’ai pu lire sur Wikipédia qu’elle était très rare dans le nord est-ce vrai ?

    1. En effet! D’ailleurs, je n’en avais jamais vu ici en Belgique avant l’été dernier… Mais il semblerait qu’avec les modifications climatiques, elles aient « migré » vers le nord. On en voit de plus en plus par chez nous…

  4. Bien qu’ayant la phobie des araignées (les grosses noires qui entrent dans la maison au printemps et en automne), j’ai découvert et admiré une belle femelle argiope frelon dans mon jardin en Vendée. Après avoir bien grossi il y a quelques jours, je la trouve toute amincie ce matin et remarque un cocon en forme de montgolfière retournée non loin d’elle : elle a pondu !
    Tant qu’elle reste dehors et qu’elle ne me touche pas, elle ne me gêne pas et ne m’effraie pas, au contraire, je l’observe chaque jour.

    1. Je crois que les observer aide grabndement à vaincre sa phobie. En tout cas, moi, je trouve que ça va de mieux en mieux depuis que je les photographie au jardin… Mais les grosses noires dans la maison… brrrr 😉

  5. Bonjour.
    Je viens de découvrir cette araignée avec son cocon dans l’angle de la terrasse !! J’habite en Bretagne.
    Merci pour toutes ces informations.
    L’araignée s’est installée à environ un mètre de notre porte fenêtre. Je ne pense pas que nous laisserons le cocon jusqu’à éclosion car je n’ai pas trop envie d’avoir une centaine d’araignée à envahir ma maison… Malgré qu’elle soit très belle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *