Les mangeoires aux oiseaux

La petite mangeoire devant la fenêtre de la cuisine est toujours visitée par une multitude de moineaux, par les mésanges charbonnières et bleues et, rarement, par le rouge-gorge.
Cette année, elle était recouverte par les branches de la clématite montana. Mais je l’ai dégagée, nettoyée et remplie de graines de tournesol et de cacahuètes. Les piafs devraient y revenir…

2014-Décembre4

Près de la terrasse, la grande mangeoire aux oiseaux a généralement les mêmes amateurs…
En ce moment, le rouge-gorge y est très souvent et, solitaire et très peu prêteur, il en fait parfois fuir les habitués pour picorer en paix.

2014-Décembre3

C’est que, les autres années, la troisième mangeoire était posée, à son intention, par terre au pied du cornus alba, parce que Mr Rouge-gorge, les merles et les pinsons préfèrent plutôt manger au sol…

2012-02-04

Mais comme, maintenant, Nala va se goinfrer des graines qui sont à portée de museau au point d’en être malade, (je ne vous propose pas une photo pour illustrer cette partie de l’article…), il a bien fallu l’enlever (la mangeoire!).

Alors, ce matin, on a accroché la mangeoire en hauteur, près de la glycine. Elle sera peut-être adoptée par les mésanges à longue queue puisque, les rares fois où je les ai observées au jardin, c’était sur les boules suspendues juste là!

moineauJe sais, une petite réfection de la toiture sera nécessaire, mais j’ai encore de belles ardoises pour le faire. 😉

Du coup, je ne suis pas sûre de garder les pinsons qui ne sont jamais venus dans les mangeoires suspendues. Seulement, quelques fois, ils s’aventurent sur la terrasse pour becqueter ce que les autres ont fait tomber par terre…
Alors on verra!

PS: Le week-end des 31 janvier et 1er février, Natagora organise, comme chaque année, un grand recensement des oiseaux de jardin.
Pour plus d’infos et pour participer, c’est ici!

9 commentaires sur “Les mangeoires aux oiseaux

  1. Coucou Malo, de bien jolies photos pour d’adorables oiseaux ! Je suis fan de la mésange à longue queue que tu nous as présentée hier. Pauvre Nala, si jeune et elle découvre déjà les joies des indigestions hivernales… Bisous et bonne journée !

  2. Magnifiques ces mésanges longue queue, je n’en n’ai pas chez moi.
    La LPO organise le comptage national d’hiver aux jardin, le weekend prochain :24 et25.
    C’est en coopération avec le muséum national d’histoire naturelle de paris afin de connaitre les impacts de l’évolution climatique et des usages de pesticides, de changements en agriculture et dans l’étendue des habitats etc…L’an dernier il a été constaté une perte de 70% des passereaux sur tout le territoire.

  3. La vie au jardin, ces oiseaux! J’ai plusieurs mangeoires, mais en effet, les mésanges à longue queue préfèrent de loin les boules et les bâtons de cacahuètes auxquels elles peuvent se suspendre à plusieurs…
    Un spectacle dont je ne me lasse pas…
    Bonne soirée.

  4. Tu as de jolis convives à ton restaurant 🙂
    Mon rouge-gorge, comme le tien, n’aime pas la compagnie et fait fuir les autres zoziaux, il ne tolère que les merles !
    J’adore les petites mésanges à longue-queue, tu as fait de jolies photos, bravo parce qu’elles si vives qu’elles sont difficiles à photographier.
    Bisous

  5. Ton jardin est bien fréquenté, tous ces oiseaux dans la neige c’est beau. Cela me manque pour le 2 hivers. D’abord nous n’avons pas de neige, les oiseaux viennent moins dans les mangeoires et surtout des pies sont arrivées au jardin, elles effraient tous les autres oiseaux. Merci pour ta visite sur mon blog.
    Nicole

  6. J’ai le même bonheur et les mêmes observations de la fenêtre de ma cuisine. Il faut dire que c’est la meilleure place pour cela ! Faire la vaisselle devient alors un véritable plaisir ! Chez moi il y a aussi l’ accenteur mouchet et les tourterelles des bois.
    Amitié
    Frédérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *