Les indispensables : L’Hydrangea paniculata ‘Prim White’

Cet Hydrangea paniculata ‘Prim White’ m’a tapé dans l’oeil hier, quand je l’ai vu dans le jardin de Joëlle, à l’occasion d’un coaching-jardin!
D’abord j’adore ses grandes panicules élégantes qui comportent de nombreuses fleurs stériles blanc verdâtre puis blanc pur, ensuite l’arbuste au port compact, régulier, bien ramifié et harmonieux, et puis enfin le contraste remarquable de ses rameaux rouges…

hydrangea paniculata ‘Prim white’, rosier Kew Garden, stachys byzantina
hydrangea paniculata ‘Prim white’

Cette amélioration de l’Hydrangea paniculata ‘Dharuma’ peut sans conteste entrer dans la liste des « indispensables » au jardin : comme il fleurit sur le bois de l’année précédente, Prim White a l’avantage d’être l’un des premiers à fleurir, dès la fin du mois de mai ou début juin selon le climat, et jusqu’en juillet-août, puis il y a souvent une seconde floraison au mois de septembre si les conditions sont favorables c’est-à-dire en sol riche et frais.

A l’automne, les inflorescences ne rosissent pas et les grandes feuilles vert clair virent au jaune-orangé.

A maturité (environ 10 ans), il atteint en général 150 cm en tout sens, parfois jusqu’à 180 cm.
Il peut trouver une place dans presque tous les jardins, d’autant plus qu’il se cultive facilement dans tout sol ordinaire, riche et frais, à mi-ombre ou au soleil non brûlant. 

hydrangea paniculata ‘Prim white’

Plantation

Les Hydrangea paniculata sont particulièrement rustique et faciles à cultiver dans toute bonne terre ordinaire, riche en humus et restant fraîche en été, de préférence légèrement acide ou neutre (en tout cas sans excès de calcaire).
L’idéal est un terreau de feuilles mélangé à de la terre du jardin.

Ils apprécient la mi-ombre ou le soleil non brûlant.
Ils tolèrent une sécheresse passagère mais apprécieront tout de même des arrosages réguliers en période de sécheresse prolongée.

A la plantation, installez-le dans un sol travaillé profondément et mettez au fond du trou un bon engrais de fond (corne broyée ou sang séché) afin de favoriser la reprise et un bon enracinement.

hydrangea paniculata ‘Prim white’, fleurs crème puis blanc pur, qui contrastent avec les tiges rouges

Où l’installer?

Joëlle l’a installé dans un massif devant sa haie champêtre, en compagnie de géraniums vivaces, d’un rosier Kew Garden, d’un stachys byzantina… On peut le marier avec un beau Miscanthus.
Il convient aussi dans une haie de taille moyenne ou dans un sous-bois clair.

Il est possible de le cultiver quelques années dans un grand bac sur la terrasse, moyennant des apports d’engrais et des arrosages réguliers.

hydrangea paniculata ‘Prim white’,  Arbuste buissonnant d’origine horticole ; obtenteur M.F. Doll (F), un arbuste de mi-ombre ou soleil, qui apprécie les sols frais, acide à neutre, Résistant au gel (-30°C), fleurissant de fin mai à juillet puis en septembre. Feuillage caduc vert, puis doré en automne. Fleurs en panicules blanches.

Taille et entretien

  • Laissez les fleurs sèches en hiver, car elles protègent du froid les pousses terminales et en plus elles restent décoratives. Coupez-les plutôt en fin d’hiver, aux premiers beaux jours.
  • En Avril, supprimez le bois mort ou trop grêle mais comme Prim white fleuri sur le bois de l’année précédente, il ne faut surtout pas tailler trop court en fin d’hiver.
  • La taille ne se pratique que si nécessaire, pour limiter sa végétation ou rajeunir l’arbuste. Dans ce cas, après la floraison (Septembre-Octobre), raccourcissez de moitié à 1/3 les branches ayant fleuri.
    Dans tous les cas, veillez à ne pas supprimer les rameaux âgés de 2 ans sinon la floraison de l’année sera compromise.
  • Bien que plus résistant à la sécheresse que d’autres variétés d’hydrangea, il sera bon de pailler le pied en été pour conserver la fraîcheur du sol, et arrosez régulièrement pendant la floraison.
  • Au printemps, apportez un amendement organique (compost mûr).
hydrangea paniculata ‘Prim white’

8 commentaires sur “Les indispensables : L’Hydrangea paniculata ‘Prim White’

  1. J’ai le Wind’s Red qui lui ressemble avec les mêmes caractéristiques issu du Dhurama aussi.
    Très grosse floraison en ce moment blanche mais devenant rose un peu plus tard.

  2. J’adore les hydrangéas et j’ai également le Wim’s réd. Je ne connaissais pas cette variété, mais elle a l’air très intéressante! Le bois rouge et les panicules sont magnifiques!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *