L’Ail des ours

Avez-vous déjà mangé de l’ail des ours?
Ce petit ail sauvage se naturalise facilement à l’ombre d’un sous-bois et offre une jolie floraison printanière, en ombelles blanches.
C’est une plante comestible et médicinale dont on consomme le bulbe, les boutons floraux et les feuilles.

Ail des Ours (Allium ursinum) d’avril à juin selon la région, il offre une floraison en ombelles blanches, ht 20 cm

C’est un légume-racine de la même famille que l’oignon, l’échalote, la ciboulette et le poireau.
Il contient beaucoup de vitamine C et il est, entre autres, détoxifiant, hypotenseur et antiseptique.
On l’utilise pour préparer des infusions. Il se cuisine cuit comme les épinards ou comme aromatique pour agrémenter salades, pesto, risotto, quiches, potages…

Ail des Ours – Allium ursinum – Ail sauvage – Ail pétiolé – Ail à larges feuilles.

Récolte

Les feuilles et fleurs se cueillent d’avril à juin et doivent se consommer très fraîches. On peut congeler les feuilles après les avoir rincées. On les conserve aussi par séchage, en lieu sombre et sec.
Les parties aériennes de la plante entrent en dormance et disparaissent totalement en juin/juillet.
Attention, le feuillage de l’Ail des ours peut être confondu avec le muguet, la colchique et l’arum qui  sont toxiques! Utilisez donc votre odorat pour l’identifier avec certitude (son feuillage légèrement froissé dégage une forte odeur d’ail) ou attendez la floraison caractéristique.

le jeune feuillage de l’ail des ours, mi-mars
ail des ours

Les bulbes se récoltent de janvier à octobre et se conservent une semaine.
Néanmoins, il convient d’en laisser en place pour que les bulbes puissent continuer à se multiplier.

Ail des Ours – Allium ursinum – Ail sauvage – Ail pétiolé – Ail à larges feuilles.

Plantation

L’Ail des Ours s’installe en sous-bois, à l’ombre ou à mi-ombre, en terre humifère fraîche mais bien drainée, mais aussi dans un coin ombragé du potager ou du jardin d’ornement où il forme un très beau couvre-sol qui peut carrément s’avérer envahissant, ne laissant aucune chance aux plantes voisines….

Je ne crois pas en avoir déjà mangé. Et vous? Quelles sont vos recettes favorites avec l’Ail des Ours?

12 commentaires sur “L’Ail des ours

  1. Hello Malorie,
    J’en ai dans mon jardin. je fais des pesto, je le conserve dans du beurre pour agrémenter des omelettes, je le rajoute dans les potages ou les salades pendant la saison.
    Bon printemps..

  2. On peut aussi le différencier du muguet par ses feuilles… celles de l’ail des ours sont brillantes au dessus et mat en dessous, et c’est le contraire pour le muguet… et puis la feuille de l’ail des ours est plus fine..

  3. J’en ai au jardin et il se multiplie allègrement. Je l’utilise dans mes salades mais je vais prendre l’idée de Françoise et le mélanger à du beurre pour faire une omelette ou parfumer une viande.
    C’est très fin et délicieux.

  4. Oh c’est vraiment délicieux, bien parfumé et pas trop fort de goûts.
    Personnellement je fais du potage à l’ail des Ours, pour les curieux voici la petite recette …
    2 oignons moyens, 2 courgettes non épluchées, une càc de Morga ou 2 cubes de bouillon de poule et 1l d’eau
    Lorsque les légumes sont cuits +/_ 15min, on retire du feu et on dépose une belle poignée de feuilles d’ail des Ours et on mixe directement . Mmmm c’est délicieux, excellent pour le sang, antiseptique ….
    Ou une bonne omelette garnie de feuilles hachées
    À intégrer dans un bonne salade d’épinard
    Ou pour garnir du pain rôti au barbecue avec des rondelles de tomates !

    Voilà je vous souhaite de belles dégustations et régalez- vous 😉

  5. Bonjour,
    je mange assez souvent des filets de tofu à l’ail des Ours. Surtout quand je reste trop au jardin et que je n’ai rien de prêt à manger.
    C’est pratique et bon.
    Cela se trouve dans les magasins bio et la marque c’est « Taifun ».
    Bonne soirée

  6. Je ne récolte pas les bulbes car je veux avoir un joli tapis tout blanc.
    Il commence à pousser. Il faut en profiter tant qu’il est là car il repart très vite d’où il est venu !
    J’en mets dans les omelettes. J’aime !
    Bon dimanche.

  7. j’adore l’ail des ours, que ce soit en pesto, en salade, en légume cuit, sur une pizza, … Pour condimenter un huile d’olive aussi! C’est un produit savoureux. Le seul dommage est qu’il passe trop vite!!! Je congèle des pestos pour les utiliser après la saison. Et puis sa floraison attire nombreux insectes que j’ai plaisir à photographier. Belle soirée.

  8. J’en ai planté sous mes noisetiers parce que j’avais lu que l’odeur fait fuir les insectes qui trouent les noisettes pour s’en délecter. Et j’ai bien l’impression que ça marche en effet.
    J’ai toutefois dû m’y reprendre à trois fois avant que l’ail des ours daigne s’installer. Aujourd’hui, il forme un joli et savoureux tapis. Quand j’y pense, j’utilise ses feuilles et ses fleurs en salade.

  9. Je vais un cueillir chaque année sur un chemin (Ravel) près de chez moi. Il y en a sur des centaines de mètres. Je prélève ceux qui sont les plus éloignés du chemin. Je le lave bien (Risque de botulisme tout de même) et je le congèle. Comme ça j’en ai toujours sous la main. Je le mets dans les soupes, on peut faire du pesto (Délicieux) ou ajouter à un plat mijoté.

  10. Coucou à toutes et tous,
    En cette période difficile,quel bonheur de pouvoir évoluer dans notre jardin.
    Oui l’ail des ours est délicieux et sa floraison un ravissement. En trois ans le quelques bulbilles j’ai un petit tapis dense à présent.
    Sa floraison a un mois d’avance ici aussi,je suis en Normandie. Bientôt l’asperule odorante ,quelle merveille aussi.
    à tout le monde

    1. Ah c’est qu’il se plaît chez vous! 😉
      Je n’oserais pas en installer dans mon petit jardin, de peur qu’il ne devienne envahissant.
      Cuisinez-vous l’ail des ours et l’asperule?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *