Focus sur le rosier ‘Burgundy Ice’

J’ai offert ‘Burgundy Ice’ à ma maman en 2011. Ce rosier est un « descendant » du célèbre rosier blanc ‘Iceberg’ dont il a hérité toutes les qualités mais aussi les défauts, qu’on se le dise!
Il est vraiment très remontant et fleuri presque sans discontinuer durant tout l’été, ses fleurs résistent bien à la pluie, mais il n’est pas parfumé et il est hélas sensible au marsonia (la maladie des taches noires).

Mais alors, pourquoi je l’aime quand même ce rosier? 

Rosa ‘Burgundy Ice’, Lilia Weatherly (Australie) 2003, Arbustif 90 x 60 cm, très remontant (06-09), Sensible aux maladies!, rustique (-25°)

Eh bien je l’aime parce qu’il offre durant toute la saison d’irrésistibles bouquets de fleurs bordeaux aux reflets sombres avec l’envers des pétales gris perle.  Un coloris envoûtant, ensorcelant… Et très classe!
Si je pardonne à ‘Iceberg’ de se dénuder sans pudeur, je ne peux pas en vouloir à ‘Burgundy Ice’ qui a en outre l’élégance d’offrir ce coloris atypique!
Son port souple et gracieux, plutôt élancé, le destine au second plan de massif, ce qui permet d’installer des vivaces à son pied pour « cacher » ce défaut!

rosier ‘Burgundy Ice’

Plantation

Il peut se contenter d’un terrain pauvre mais une bonne terre riche et fraîche, avec un apport annuel de compost mûr favorisera une floraison continuelle et généreuse.  Il préférera avoir de la place. Coincé entre d’autres rosiers ou arbustes de fort développement, il se peut qu’il reste plus chétif…

Rosa ‘Burgundy Ice’, Lilia Weatherly (Australie) 2003, Arbustif 90 x 60 cm, très remontant (06-09), Sensible aux maladies!, rustique (-25°)

Entretien

Si on n’effectue pas de traitement dès le débourrage au printemps, il se dépouillera de ses feuilles dès la première attaque de marsonia mais si il est planté dans un sol riche, la floraison sera malgré tout au rendez-vous toute la saison!
Personnellement, je n’effectue aucune pulvérisation mais par contre je prends soin de ramasser les feuilles malades pour ne pas les laisser au pied du rosier.
Quand l’arbuste se dénude, quelques vivaces ou annuelles bien choisies peuvent lui assurer un minimum de décence…

rosier ‘Burgundy Ice’ a un feuillage sensible au marsonia, la maladie des taches noires
rosier ‘Burgundy Ice’

Jolis mariages

Les feuillages argentés lui vont à ravir, rappelant le gris du revers des pétales… Stachys, artemisia, lavande, perovskia…
Il sera élégant entouré de blanc ou rose pâle comme par exemple avec le petit rosier ‘Little white pet’ ou avec ‘Astronomia’, dont les formes de fleurs feront un joli contraste avec celles de ‘Burgundy Ice’.
Accompagnez-le d’un nuage de gaura ou d’un océan de stipas tenuifolia…
Des coloris roses ou violets comme par exemple une lavande, un nepeta, un erysimum ‘Bowle mauve’…
Plus éclatant avec du orange ou abricot comme le rosier ‘Cornélia’ ou des hémérocalles ‘Fulva’…

rosier ‘Burgundy Ice’
Hémérocallis 'Fulva', en touffe au milieu d'un massif
Hémérocallis ‘Fulva’, et rosier ‘Burgundy Ice’

7 commentaires sur “Focus sur le rosier ‘Burgundy Ice’

  1. Exactement les mêmes défauts chez moi! Il reste chétif, même s’il fleurit toute la saison… Iceberg a été mis en pot, et il est superbe, sans une seule tache – pour le moment!!! Mais c’est vrai que ce coloris remplace agréablement la floraison de Cardinal de Richelieu qui n’est pas remontant…
    Bonne soirée!

  2. Chez moi, il est très moche !!! mais ces quelques fleurs m’enchante … heureusement que fil des saisons est à ces côtés, ainsi on ne voit pas ses branches dénudées. Cette année Iceberg est superbe … Bisous

  3. Il fait partie de mes chouchous ,je lui pardon’e ses défauts ,j’avoue que l’été Chaud de on an passé lui a été favorable ,cette année il se porte à’ merveille .
    Je met du compost à l’automne et du patenkali et en début de printemps une bonne poignée d or brun et une cuillère à soupe d’engrais de chez Godefroid et mes rosiers sont en hyper forme .
    Gros bisous

    1. Bonsoir,
      Le rosier ‘Iceberg’ est un rosier blanc pur. C’est le parent de ‘Burgundy’.
      Ainsi, le rosier ‘Burgundy’ est en quelque sorte un « clône » de ‘Iceberg’, en tous points identique sauf que sa couleur est pourpre.
      L’article en Allemand à pour titre « Burgundy-Iceberg » (un nom inventé par l’auteur de l’article) car l’auteur s’amuse probablement du fait que son rosier ‘Burgundy’ offre une fleur qui « revient à l’espèce type » en présentant les deux coloris à la fois. Cala arrive parfois sur une fleur ou l’autre mais de manière générale, les roses de ce rosiers seront quand même pourpres.
      Bonne soirée! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *