❤ Focus sur le rosier ‘Little White Pet’

Adorable petit rosier de bordure au port étalé, qui atteint environ 60 cm en tout sens, parfois un petit peu plus.

Cette mutation naine du grimpant ‘Félicite et Perpétue’ en a hérité les charmants boutons nuancés de rose et les délicieux petits pompons (3 cm) très doubles, blanc crème. 

rosa ‘Little White Pet’ (Henderson, 1879), très remontant et très sain, rustique jusqu’à -20°C, 60 cm

Ce rosier présente tous les caractères d’un rosier polyantha, fleurissant continuellement de juin jusqu’à la fin de l’automne, en larges et généreux bouquets.

rosa ‘Little White Pet’ – floribunda – Henderson 1879 – (plantation en 2012)
rosa ‘Little White pet’

Son joli feuillage dense, vert foncé, est très résistant aux maladies.
‘Little white pet’ aime le plein soleil mais accepte aussi la mi-ombre.
Il apprécie un à 3 apports d’engrais au printemps. (voir ici mes soins aux rosiers)

rosa ‘Little White pet’

Avec tant de qualités pour nous séduire, on lui pardonne son absence de parfum!

rosa ‘Little White Pet’

Un inconvénient: il faut nettoyer à la main les fleurs fanées car les pétales bruns qui restent accrochés au bout des tiges donnent un aspect un peu inesthétique.

rosa ‘Little white pet’
rosa ‘Little white pet’

Ce petit rosier est si mignon qu’il mérite une place en bordure ou même en pots sur la terrasse, pour pouvoir admirer ses ravissants bouquets encore et encore, tout l’été!

rosa ‘Little white pet’ après la pluie…

8 commentaires sur “❤ Focus sur le rosier ‘Little White Pet’

  1. Très mignon! J’aurais bien envie de le planter, le tout est de lui trouver une place. Je verrai ça au printemps!
    Merci pour ces belles photos et cette présentation qui donne des idées…

  2. j’ai le même au jardin mais c’est bizarre, le mien a tendance a faire des grandes tiges et avec le poids des nombreuses fleurs elles se couchent. Si bien qu’il n’y a rien au centre. Apparemment le tien a plutôt la forme d’un arbuste contrairement au mien. Peux-tu me dire comment tu t’en occupes ? Merci

    1. Il reçoit de l’or brun spécial rosiers comme les autres, au printemps. Pour la taille, j’éclaircis le centre, je supprime le bois mort et je dirais, à vue de nez, que je recoupe 1/3 de la hauteur, peut-être un peu plus, pour lui donner une forme équilibrée… Rien de spécial donc mais il est vrai que le mien est à côté d’un hebe qui soutient les quelques tiges plus longues…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *