Edgeworthia chrysantha, un arbuste original!

Un arbuste qui fleurit en ce moment ? Après le cornus mas, je vous présente l’edgeworthia.
Sa floraison originale, ne passe pas inaperçue dans un jardin. Il mériterait d’être mieux connu!

edgeworthia chrysantha, ses pompons de petites fleurs en cônes, blanc et jaune, parfumées, sont très originales.

Pendant un bon mois, en fin d’hiver, vers février-mars selon les régions, ses pompons de 4 cm, bicolores (jaune et blanc), apparaissent sur le bois encore nu, diffusant un doux parfum que certains qualifient de jasmin, de chèvrefeuille ou de clou de girofle.
Ces fleurs précoces, très nectarifères, sont pollinisées notamment par les bourdons qui profitent de cette aubaine à une période où les fleurs sont encore rares.

Les branches brun rouge, ont la particularité de se diviser en 3 branches (son nom japonais Mitsumata signifie « triple »).
Après la floraison, le fin feuillage vert apparaît mais il tombe précocement si l’arbuste souffre de la sécheresse estivale.

edgeworthia chrysantha, fleurit en février/mars, sur le bois encore nu. Les branches ont la particularité de se diviser en 3 branches.

Adulte, ce petit buisson d’environ 1,50m a naturellement une jolie forme évasée, plus large que haut.
Il ne nécessite donc pas de taille de formation.  Au printemps ôtez juste le bois mort.

En revanche, il est un peu exigeant sur les conditions de culture: il se plaît au soleil ou dans un sous-bois clair, et demande un sol acide à neutre, bien drainé en hiver mais pas trop sec en été (riche et léger ou même pauvre et caillouteux). Il faudra arroser 1 à 2 x / semaine durant les périodes les plus chaudes et sèches de l’été, surtout les jeunes pieds.
Un paillis d’écorces de pin aidera à garder le sol frais en été.

edgeworthia chrysantha, (syn. E. papyrifera ou E. tomentosa) ou buisson à papier:

Il est bien résistant aux maladies et rustique jusque -10°C, même -15°C si son emplacement est bien choisi, à l’abris du vent.
Dans sa jeunesse, il vaut mieux le protéger des rigueurs de l’hiver avec un voile d’hivernage.
Quand il est cultivé en pot, il est préférable de l’hiverner à l’intérieur, dans une véranda, à la manière des plantes d’orangerie.

edgeworthia chrysantha (syn. E. papyrifera ou E. tomentosa) ou buisson à papier:

Il sera en bonne compagnie avec des hellébores, des bulbes à floraison précoce (narcisses, perce-neige…), des fougères, un sarcococca, des azalées, un tapis de bruyères…

Notez que les Edgeworthia chrysantha à fleurs orange vif tel que ‘Red Dragon’ par exemple, sont encore plus rares chez nous! Mais peut-être sera-t-il bientôt chez vous?

6 commentaires sur “Edgeworthia chrysantha, un arbuste original!

  1. C est celui là qu il me faut…terre acide pauvre caillouteuse fraîche… très nécessaire pour la biodiversité,mellifère . Sans entretien…merci Malorie bon weekend

    1. Bonjour Malo, un pépiniériste me l’avait recommandé pour mon jardin mais je n’ai pas aimé l’odeur car il est parfumé et son parfum me dérangeait. Dommage!

  2. Bonjour ! Chaque année je vais le visiter au jardin botanique de Genève pour voir les premiers papillons. La semaine dernière un vulcain et une grosse abeille charpentìère se régalaient de nectar. Ils sont effectivement placés dans des endroits abrités, un peu surélevés pour pas que les racines pourrissent.

  3. j’ai essayé l’Edgeworthia il y a quelques années mais il n’a pas survécu. Et vu que c’est un soiffart je ne prendrai pas le risque de recommencer vu les été que nous avons maintenant. Dommage car il est très séduisant .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *