Mes nouveaux Hellebores de Kreftenbroeck

Ce dimanche, j’ai emmené mon Namoureux en balade à l’arboretum de Kreftenbroeck. Les Delabroye y exposaient de splendides hellébores et je comptais bien en ramener quelques-uns au jardin!

Sandrine Delabroye devant son stand d’hellebores

J’en ai adopté 4 à fleurs doubles: un blanc, un pourpré verdâtre , un jaune doux et un abricoté, mais c’était une vraie torture de les choisir parmi tous ces petits bijoux tous plus beaux les uns que les autres!
Et encore! Ils n’ont emmené ici qu’un échantillon de ce qu’ils proposent à leur pépinière (clic ici). Chez eux, le panel est encore bien plus large et choisir doit être un inextricable dilemme!

hellébores hybrides (Helleborus x hybridus) de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)

La plupart des hellébores offrent leur élégante floraison vers février-mars, notamment les H. orientalis, mais les H. niger fleurissent parfois dès décembre ou janvier et les hellébores foetides fleurissent déjà en novembre.

L’hellebore d’Orient (aussi appelé Rose de Carême), est l’espèce qui offre la plus large palette de couleurs : blanc, jaune, rose, pourpre, noir, rouge et abricot. Il existe de très nombreux hybrides dont de superbes variétés à fleurs doubles ou à coeur d’anémone.

En Angleterre, en Allemagne, en France, des pépiniéristes passionnés hybrident les hellébores, cherchant à créer des variétés toujours plus attrayantes et robustes.

hellébores hybrides de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)

Au fil des ans, l’hybridation a permis d’obtenir un large éventail de formes et de couleurs: fleurs simples, fleurs doubles ou fleurs « à coeurs d’anémone » lorsqu’il y a de petits pétales au centre de la corolle, fleurs piquetées de points de couleurs, avec un liseré au bord des pétales, des teintes très sombres aux teintes jaunes et abricot obtenues plus récemment.

Il m’en fallait absolument une de ces sublimes abricotées, si lumineuses au jardin!

hellébores hybrides de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)
hellébores hybrides de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)

Très rustiques, les hellébores fleurissent longtemps, en plein coeur de l’hiver!  Un atout incontestable!
Les fleurs mellifères sont précieuses en hiver, quand la nourriture manque pour les insectes pollinisateurs.

hellébores hybrides de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)

Fanaison

Les grandes fleurs, souvent penchées vers le sol, sont en réalité composées de 5 sépales, et non de 5 pétales. Les sépales ayant une durée de vie supérieure aux pétales, les hellébores restent longtemps décoratives et prennent ces belles teintes.
On en profite encore jusque début mai car les fleurs fanent en formant des capsules de graines décoratives.

hellébores hybrides de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)
hellébores hybrides de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)
hellébores hybrides de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)
hellébores hybrides de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)
hellébores hybrides de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)
hellébores hybrides de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)

L’hellébore forme des touffes assez denses, le plus souvent de 40 à 50 cm de hauteur, avec des tiges dressées, robustes, et un feuillage persistant, intéressant en bordure de massif.
Une fois installés, ils vivent plusieurs dizaines d’années sans demander beaucoup de soins, s’élargissant progressivement et se ressemant souvent généreusement.

hellébores hybrides de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)
hellébores hybrides de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)
hellébores hybrides de chez Delabroye (achetés à l’arboretum de Kreftenbroeck)

Mon Namoureux paye mes 4 nouveaux bébés…
On a tous les deux vidé nos poches et même le vide-poche de la voiture pour trouver le moindre sous.
Il ne me manquait que 0,60€ pour acheter un hellébore de plus, à fleurs simples (ils sont moins chers que les doubles)… Je n’ai pas osé marchander, on n’est pas sur une brocante… Mais c’était terriblement frustrant! mdr

Après nous nous sommes promenés dans le jardin privé et c’était vraiment très agréable, avec un petit rayon de soleil et un beau ciel bleu… J’ai fait plein de photos! Je vous montrerai!

En attendant, quelques photos d’autres hellebores que je n’ai pas pu ramener chez moi mais qui m’ont fait craquer!

hellébore hybride à fleurs simples de chez Delabroye

Les hellébores orientaux, issus d’hybridations complexes entre plusieurs sous-espèces, offrent aujourd’hui une étourdissante diversité de couleurs et de formes, si bien que l’on ne donne plus forcément de nom de variétés à ces hybrides.
C’est peine perdue de tenter de nommer chacune!
Sur les étiquettes en jardinerie, ‘Anémone Pink’ ou ‘Double flowers red’ indique simplement les caractéristiques de forme et de couleur de ces hybrides.
Dans nos jardins aussi, les semis spontanés peuvent offrir de jolies surprises!

hellébore hybride de chez Delabroye
hellébore hybride de chez Delabroye
hellébore hybride de chez Delabroye
hellébore hybride de chez Delabroye
hellébores hybrides de chez Delabroye

Plantation des hellébores

Je les choisis toujours en fleurs, me laissant séduire par un type de fleurs ou une couleur.
Puis pour finir ma sélection, je les pose à mes pieds pour les voir d’en haut, parce que c’est ainsi que je les verrai une fois plantés au jardin!

L’hellebore se plaît à mi-ombre, sous des arbustes caducs qui le protègent du soleil durant l’été, et laissent passer la lumière en hiver.
Ses fleurs éclairent les massifs sombres et ombragés.

Il aime la terre riche et profonde, plutôt lourde, fraîche en été mais quand même bien drainée car il craint l’excès d’humidité en hiver.
A la plantation, Il ne faut pas enterrer le collet de la plante mais par contre, il faut bien ameublir le sol en profondeur car les racines sont très longues et plongent loin dans le sol pour aller chercher la fraîcheur.
Si votre sol est pauvre, apportez de la matière organique ou du compost pour l’enrichir.
L’hellébore préfère généralement les sols calcaires mais l’hellébore d’Orient accepte un sol acide.
À l’inverse, l’helleborus niger ne tolère pas les terrains acides. Si votre sol est acide, vous pouvez augmenter le pH en ajoutant de la dolomie (roche sédimentaire broyée, riche en calcaire).
S’il est argileux, apportez des graviers ou des billes d’argile afin de le rendre plus drainant.

L’hellébore de Corse et Helleborus x sternii apprécient le soleil et semblent mieux tolérer la sécheresse que les autres espèces.
Les Hellébores de Corse ou les Hellébores fétides se plairont davantage dans une rocaille car elles sont naturellement adaptées aux sols secs et caillouteux. Elles conviennent donc mieux que les autres espèces aux expositions ensoleillées, mais se plaisent aussi à mi-ombre.

Très rustique, il supporte le froid sans broncher.

Les racines épaisses et charnues sont fragiles. Manipulez-les délicatement lors de la plantation.

Vu du dessus, ils  ne sont pas toujours remarquables car les fleurs piquent souvent du nez, mais ils sont parfaits si on peut les planter en surplomb d’un muret ou sur un talus, pour profiter, dans une posture décente, des fleurs qui baissent la tête!

hellébores hybrides de chez Delabroye

En bonne compagnie

C’est un compagnon idéal pour tous les bulbes à floraison printanière (narcisses, perce-neige, muscaris, crocus, cyclamen…), les primevères, les feuillages persistants des fougères, carex, heuchère ou bergenia…
Plantez-les au pied d’un arbuste caduc à floraison hivernale (hamamelis, viburnum x bodnantense, camélia, daphné, pieris…) ou un arbuste à belle écorce comme un cornus à bois coloré, un bouleau, un prunus serrula un saule tortueux, un acer griseum…

hellébores hybrides de chez Delabroye

Entretien

Facile de culture, l’hellébore peut vivre des années au jardin, les touffes s’élargissent au fil des années et la plupart des hellébores se ressèment spontanément alentours, offrant de belles surprises .
Néanmoins, il ne faudrait pas laisser le pied d’une belle hellébore se laisser envahir par plein de semis. On perdrait vite l’hellébore « mère », choisie pour ses diverses qualités. Il vaut donc mieux enlever les semis spontanés, les déplacer, les offrir…
Les jeunes plantules doivent être repiquées à leur place définitive dès que possible. Elles mettent souvent 2 ou 3 ans avant de fleurir pour la première fois et réservent de belles surprises puisque les semis ne sont pas fidèles au pied mère. On obtient ainsi de nouvelles formes et couleurs.

En cas de sécheresse prolongée, arrosez de temps en temps pour éviter que le sol se dessèche totalement.
En sol ordinaire, il est déconseillé de pailler le pied.
Le paillis risquerait de provoquer la pourriture du collet.

Sur les vielles touffes, quand les boutons floraux apparaissent, on peut supprimer les anciennes feuilles pour mettre en valeur les fleurs. Le nouveau feuillage prendra la relève après la floraison.

Comme l’hellébore apprécie les sols riches, il est bon d’incorporer en surface de la corne broyée, du fumier bien décomposé, du compost ou de l’Or Brun.

hellébores hybrides de chez Delabroye

Où se procurer de beaux hellébores?

  • Chez des amis qui ont de jeunes semis spontanés au jardin et qui vous en donneront quelques-uns à repiquer. 2 à 3 ans après, vous aurez la surprise d’observer le résultat de ces hybridations, parfois étonnantes!
  • J’ai acheté plusieurs hybrides à prix très raisonnable dans les pépinières de ma région. Il n’y a pas forcément besoin d’aller loin et de dépenser des fortunes.
  • Sur les fêtes des plantes belges et françaises, on rencontre souvent les Delabroye
  • Par correspondance en Angleterre (clic ici) : les hellébores Harvington créés par Hugh Nunn dans sa pépinière à Evensham (merci Guy Vandersande et Francis Peeters pour ce bon tuyau!)

22 commentaires sur “Mes nouveaux Hellebores de Kreftenbroeck

    1. Oh non, au secours, Sandrine Delabroye m’a dit qu’à la pépinière c’était bien pire encore, car il y avait beaucoup, beaucoup plus de choix!!! 😀

  1. Quelle chance de pouvoir aller dans cette pépinière! Et quel dommage qu’ils n’aient pas de site internet! J’aime beaucoup le blanc et l’abricoté que tu as achetés. Cette année,j’en ai acheté 4 chez Promesse de fleurs , j’en ai maintenat une trentaine de pieds. Tous les jours je guette les semis spontanés pour les déplacer. J’ai même repéré des bébés d’un hellébore sterni qui n’a pas vécu plus d’une saison chez moi.
    Connais- tu des hellébores avec des fleurs dressées ou du moins, moins penchées?

    1. Bonjour,
      30 ?! C’est beaucoup! Ça doit être joli en ce moment dans ton jardin!
      Je ne suis pas allée à la pépinière des Delabroye mais j’ai eu la chance qu’ils viennent exposer en Belgique (à 50 min de chez moi).
      Comme toi je récupère les semis et je les déplace au jardin. J’espère ainsi créer un tapis fleuri dans un coin un peu ingrat du jardin.
      Je n’en connais pas en particulier qui lève plus la tête que les autres…

  2. Ils sont tous plus beaux les uns que les autres. Quelle chance de pouvoir vous rendre à cette vente. J espère qu ils seront présents à St jean avec le même choix. Car comme vous j adore cette vivaces et compte bien agrandir ma collection. Votre choix est splendide

    1. Attention, devant leur stand, on perd tous ses moyens!
      Pour peu qu’on aie des sous en poche, on se retrouve vite avec 10 hellébores à ses pieds! Vous êtes prévenue! 😀 😀 😀

  3. Bonjour Malorie !
    Tout d’abord, garde bien ton Namoureux comme tu dis
    Merci pour ces jolies photos, les hellébores doubles sont magnifiques.
    Je rêve d’un jour visiter cette pépinière Delabroye pleine de pépites, et je comprends ta difficulté de choisir, car ça m’arrive déjà dans une pépinière normale.
    Bonne journée et merci pour tout ce que tu publies ici !

    1. Bonjour,
      Oui, oui je le garde mon Namoureux! 😉
      Voyant ma difficulté à choisir, Sandrine m’a dit qu’à la pépinière ce serait encore pire, car le choix y est beaucoup plus grand!
      Je n’ose imaginer le dilemme!
      Merci! Belle journée!

  4. Comme je regrette de ne pas être allé !
    4 magnifiques hellébores qui agrémenteront ton jardin !
    Je me rends compte que je n’ai pas de blancs. L’orangé me fait de l’oeil aussi !
    Je me demandais si on pouvait visiter le jardin. J’espère qu’ils recommenceront cette manifestation l’an prochain que je puisse, cette fois, m’y rendre.
    Bonne journée.

  5. Bonjour, nous aurions pu nous y croiser. Je n’ai pas craqué sur les hellébores cette fois-ci ! Mais, j’ai pu commander de beaux et vigoureux perce-neige ainsi qu’un pachysandra avec une jolie floraison. C’est déjà la troisième ou quatrième fois qu’ils viennent à Rhode Saint Genèse à cette période de l’année. Merci à eux de nous faire rêver et à toi, Malo pour tes jolies photos qui mettent bien leurs créations en valeur. Sabine

    1. Nous nous y sommes peut-être croisés sans le savoir. J’y étais de 10h30 à presque 13h.
      Je risque bien d’être aux prochains rendez-vous car j’ai adoré la balade dans l’arboretum après avoir fait mes achats! 😉
      Merci beaucoup pour ce message! Belle journée!

  6. je suis allée chez eux l’année dernière pour la première fois, j’avais ramené une blanche double , une jaune ( qui avait un bébé surprise ) et une rose à fleur d’anémone ; cette année j’ai pris comme la tienne qui a plusieurs teintes ( jaune-rose-abricot ), une ardoise , une qui froufroute , une comme ci parce que je ne l’ai pas et ho celle là comme elle est jolie 😉 on devient fou quand on voit toutes ces beautés 😉
    vivement l’année prochaine qu’on découvre d’autres formes ou coloris ( argh les 60 centimes qui restent en travers de la gorge 😉

  7. Je suis allée une fois chez eux mais pas à cette époque , donc pas pu acheter d’héllébores.Mais il y a deux ans , ces dernières étaient en retard de floraison et donc ils en ont apporté à ST Jean .J’en ai pris trois plus une pour mon fils . Je viens de partager une vidéo de Thierry où il explique bien la plantation des hellébores .Je peux me permettre de pailler car ma terre est très drainante , donc pas de risque de pourriture du collet . De plus, elles sont au pied d’un vieux tilleul .En tout cas, tu as fait de beaux achats .En ce moment je focalise sur les abricotées et oranges ! J’aimerais en trouver à fleurs d’anémone , celles qui ont une petite collerette au centre. La recherche fait partie du plaisir !!! Bonne journée Malo

  8. Nous nous sommes probablement croisées sans le savoir. Les Helleborus hybridus des ‘Delabroye » sont fantastiques ! J’en ai acheté 4 ainsi que des Trillium et des pulmonaires ‘Blake’s Silver’ tout a fait charmantes. Hâte de les voir prospérer au jardin. et Merci pour le partage des articles que je lis toujours avec beaucoup de plaisir.

  9. Bonjour Madame,
    Je vous ai probablement croisée. Il est vrai qu’il est très difficile de choisir. C’est la 3ème fois que je vais au Kreftenbroeck et je suis toujours un peu déçue car lorsque je vois les photos qu’ils publient sur Facebook, j’espère toujours en trouver d’aussi beaux, mais il semble qu’ils gardent les plus beaux chez eux. Votre article est très bien fait, mais je voudrais simplement ajouter qu’il y a 2 ans, j’en avais acheté plusieurs dont 2 que j’ai plantés pas loin de mon cèdre. Ils ont disparu (j’avais pourtant ajouté du calcaire) et Thierry m’a dit que les hellébores détestaient un sol acide et que c’était la raison pour laquelle je les avais perdus. En conclusion, ne plantez pas des hellébores près de conifères même avec du calcaire et même en arrosant un peu car le sol est sec au pied de ces arbres-là.

    1. Je tiens à préciser que chez moi le terrain est très acide et très sec et que les hellebores s’y plaisent que ce soit dans la partie argileuse ou dans la partie sableuse. Je n’arrose les pieds l’été que lorsque les feuilles pendent ( et pourtant nous avons la sècheresse tous les étés) un ami à qui j’en avais donné un pied l’ a perdu à cause d’arrosages trop fréquents malgré mes recommandations.

  10. Tres joli choix
    Mais quelle frénésie devant tant de tentations ?
    L an passé je leur ai acheté ma double abricot
    j espere la ressemer cette annee
    bises

  11. Elle met des photos magnifiques sur son instagram et on regrette d’être si loin. Ils ont vraiment de superbes hellébores. Profites bien de tes nouvelles acquisitions. Bon we

  12. je découvre votre blog en cherchant des précisions sur la couleur du rosier Sibelius que je nomme souvent Schubert car j’ai les deux dans mon jardin et je suis séduite par votre présentation et vos photos. Je suis une fan d’héllebores , j’ai une belle petite collection .Avec mon mari, nous venons pratiquement tous les ans à la porte ouverte de Sandrine et Thierry (6 heures de route A/R)….c’est la caverne d’ Ali Baba !!! , il va sans dire qu’il faut préparer sa cagnotte longtemps à l’avance. Nous ouvrons notre jardin aux visiteurs de mi-mai à mi- septembre mais nous faisons 2 ouvertures exceptionnelles en février-mars pour faire découvrit ces plantes généreuses , qui colorent la fin d’hiver.

    1. C’est intéressant de pouvoir faire découvrir votre collection d’hellébores au moment de leur floraison!
      Quel est votre jardin? Dans quelle région?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *