Coreopsis à fleurs doubles

J’ai photographié cette jolie vivace à Strasbourg, où elle pousse au pied d’un arbre, dans un grand rectangle de terre au milieu d’un trottoir. Son port compact et ses nombreuses grandes marguerites doubles, jaune vif, ont tout de suite attiré mon attention lors d’une promenade avec Nala. Je pense que c’est le Coréopsis ‘Sunray’.

Coreopsis, probablement C. grandiflora ‘Sunray’

Les coréopsis fleurissent tout l’été sans discontinuer, dès la première année, si on supprime les fleurs fanées au fur et à mesure, avec une fréquente remontée en automne.

De culture facile, ils se contentent de très peu d’eau, n’exigeant que le soleil et un sol léger, drainé.
Cet emplacement en avant-plan d’une bordure herbacée, dans le trottoir, lui va donc bien.

Il forme rapidement une belle touffe arrondie d’environ 40 à 50 cm de haut et 40 cm de large, puis se propage bien par ses rhizomes.

Coreopsis, probablement C. grandiflora ‘Sunray’, fleurs doubles de 5 cm, jaune vif

Cette vivace sera parfaite en bordure de massif ou dans une prairie, une zone un peu ensauvagée avec des plantes vivaces et des annuelles d’allure naturelle, et également dans une rocaille ou sur un talus.
Mariez-la à des nepeta bleus, calamintha nepeta, lavandes, nigelles de Damas, orlaya, ancolies, sédum, gaura, giroflées, teucrium…

Il se plaît aussi en potée fleurie sur une terrasse.

Coreopsis, probablement C. grandiflora ‘Sunray’, avec des gauras et des sedums
Coreopsis, probablement C. grandiflora ‘Sunray’, fleurs doubles de 5 cm, jaune vif

Plantation et soins

  • Le coréopsis exige le plein soleil et pour vivre longtemps, il demande un sol bien drainé, légèrement acide, neutre ou légèrement calcaire, qu’il soit argilo-limoneux ou pauvre et caillouteux, même sableux.
  • Cette vivace se propage par ses rhizomes. Divisez la touffe tous les 3 ans pour la rajeunir sinon elle s’épuise et meurt.
  • En été, supprimez les fleurs fanées régulièrement pour favoriser une longue floraison puis une remontée automnale.
  • Rabattre la touffe à la cisaille, en septembre pour fortifier la souche.
  • Très résistante au froid (rusticité -30°C)
Coreopsis, probablement C. grandiflora ‘Sunray’
Coreopsis, probablement C. grandiflora ‘Sunray’, fleurs doubles de 5 cm, jaune vif
Coreopsis, probablement C. grandiflora ‘Sunray’

3 commentaires sur “Coreopsis à fleurs doubles

  1. Je n’ai jamais eu de chance avec les coreopsis et ai dû abandonner après plusieurs essais infructueux alors que gauras et nigelles m’envahissent allègrement !

  2. Pareil chez moi…j ai essayé les coreopsis monbean il sont mort alors que les helenium rubeckias vont très bien…Mais je vais réessayer avec celui ci…car il est bien différent et superbe…

  3. Chez moi les Coréopsis à fleurs doubles  »Early Sunrise » se sont transformés après plusieurs années en Coréopsis à fleurs simples ressemblant très fort a ceux sur cette photo, cette année j’ai planté le Coréopsis  » Sternstaler  »

    Pat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.