Chroniques de mon jardin: l’allée des roses et la cabane

Suite et fin de l’album photos de fin mai dans mon jardin… Un petit focus du côté de l’allée des roses et de la cabane. C’est amusant de l’appeler encore «l’allée des roses » car vous le savez, aujourd’hui, il y a des roses partout ailleurs au jardin. Et quel plaisir d’être là pour le lancement du bal des roses!

Hier je vous montrais la terrasse ronde mais si on s’en éloigne, on passe sous l’ancien portique de la balançoire pour revenir vers la maison…

Vue sur le fond du jardin

Sur le portique de la balançoire grimpent rosiers et clématites…

Clématis Black Prince et rosier Belle des Fagnes

Clématis Prince Charles

Le rosier Cornélia offre des bouquets de rosettes semi-doubles et vaporeuses, au teint de porcelaine rose chaud et saumoné, parfois nuancé de jaune ou d’ivoire. Il répand alentours son léger parfum sucré et musqué.
Cette magnifique floraison se renouvelle tout l’été, à deux ou trois reprises sur la saison si l’on prend soin d’ôter les fleurs fanées. Il n’est pas rare que la floraison de septembre soit encore plus généreuse que celle de juin!

Rosier Cornélia

Au pied de Cornélia, les grandes églantines blanc rosé du rosier Astronomia lui donnent des airs de sauvageonne et laissent admirer leurs gracieuses étamines pourpres et or, même après que les pétales soient tombés.
Les fleurs ont une allure naturelle mais néanmoins élégante. C’est un rosier lumineux.

Rosier Astronomia
Rosier Astronomia
Les larves de coccinelles ont bien nettoyé les boutons de roses

Plus loin, on passe sous l’arche où je réussi tant bien que mal à palisser le vigoureux Madame Alfred Carrière… et on arrive dans l’allée des roses.

Sa place de prédilection, à l’ombre de l’amelanchier… au milieu du parfum des roses…
Rosier Violette et Kathleen

Le rosier mousseux ’Zoé’, qui a le joli prénom de ma fille…

L’allée des roses
Le rosier mousseux ’Zoé’, qui a le joli prénom de ma fille…
Le rosier mousseux ’Zoé’, qui a le joli prénom de ma fille…

Rose de Rescht, un rosier ancien (Damas ou Portland), parfumé et remontant, et très rustique, avec un port un peu raide.
Il a le parfum puissant et les nombreux aiguillons des roses de Damas, avec la remontance et les pédoncules très courts des roses de Portland.
Chez moi le feuillage n’est malheureusement pas indemne de maladie. Après une première floraison généreuse, il se tache jusqu’à l’automne malgré un bon amendement organique.

Rose de Rescht (Damas ou Portland).

L’amélanchier formé en arbre offre un ombrage bien agréable.

Amélanchier en arbre
Le jardin en mai 2022 : l’allée des roses
Vue sur la cabane

‘Bossa Nova’ (aussi appelé ‘The Faun’) est tellement florifère et romantique avec ses corolles aux allures de roses anciennes!
Ce rosier arbustif est une perle qui fleurit de juin à octobre de façon extrêmement généreuse. Il est couvert de très jolies fleurs de 8 à 10 cm, rose pâle, très très légèrement parfumées.
Le feuillage est bien sain.

Rosier Bossa Nova (syn. The Faun), (obtention Poulsen 1991)
Début de floraison pour le rosier Bossa Nova (son The Faun). Le buisson est bien dense et le feuillage est impeccable!
Rosier Bossa Nova (syn. The Faun)
L’allée des roses
L’allée des roses avec le nouveau banc
Rosier New Dawn
L’allée des roses
L’allée des roses

Rosa Robert Louis Stevenson (obtention de Jérôme Râteau pour Roses André Eve), encore jeune au jardin…
Si vous l’avez chez vous, parlez-moi de lui! 😉

Rosa Robert Louis Stevenson (obtention de Jérôme Râteau pour Roses André Eve)

Le rosier Julie Pietri forme un joli buisson. C’est un bébé du rosier Jardin de Granville. Ils se ressemblent dans la forme de la fleur à la texture charnue, les beaux boutons turbinés et la santé sans faille du feuillage sur des tiges peu épineuses, mais Julie Pietri a un port plus érigé et sa couleur est d’un rose plus soutenu, avec un frais parfum d’agrumes.

J’adore ce mariage… la floraison du kolkwitzia ‘Pink Cloud’ avec le rosier Julie Pietri (obtention de Jérôme Rateau pour Les Roses Anciennes André Eve)

Ma glycine de Chine qui avait bien gelé et qui avait triste mine mi-mai a finalement fleuri généreusement!

Vue depuis le salon
La glycine
La glycine fleurit bien malgré les gelées tardives
Vue sur la cabane

Rosa Marie Pavić (syn. Marie Pavié), adorable petit rosier ancien qui fleurit généreusement jusqu’aux premières gelées. Son feuillage est en plus très résistant aux maladies et il est presque sans épines.

Rosa Marie Pavić (syn. Marie Pavié)
Iris
Iris et verbascum Violette
Iris
Phlomis russeliana
Phlomis russeliana

Le rosier Gertrude Jekyll donne de petits boutons turbinés qui s’épanouissent en grandes rosettes de 10 cm. C’est un rosier très remontant et généreux.

Rosier Gertrude Jekyll
Rosier Gertrude Jekyll
Rosa Ballerina
Une jeune larve de coccinelle, elle n’a pas encore ses taches orangées, très vorace, elle dévore plusieurs centaines de pucerons avant de devenir coccinelle 🐞

Axel Kahn a de larges églantines de 8 cm, rouges avec un coeur d’étamines dorées. Très joli avec ce nepeta qui lui tient compagnie.

rosier ‘Axel Kahn’, (Eve par Jérôme Rateau)
Nepeta et rosier ‘Axel Kahn’, (Eve par Jérôme Rateau)
Campanules des murs sur la petite marche d’escalier
Glycine
Géranium et campanules des murs
Araignée courge ou épeire concombre, Araniella cucurbitina (mâle en tenue estivale, vert pistache). Les femelles atteignent en moyenne 7 mm et les mâles maximum 4,5 mm.

Salvia
La cabane avec le rosier grimpant Narrow Water
Géranium
La glycine et, au fond, le rosier Zoé
Glycine de Chine
Rosier New Dawn

Géranium blanc
Allium nectaroscordum
Rosier Mozart
Allium nectaroscordum
Allium nectaroscordum

Cuisse de Nymphe… un rosier ancien au parfum puissant, sucré, absolument fabuleux et aux fleurs pudiquement rosées.

Rosier Cuisse de Nymphe
Rosier Cuisse de Nymphe
Rosier Cuisse de Nymphe
Rosier Cuisse de Nymphe
Pivoine Bowl of Beauty
Rosiers New Dawn et Adélaïde d’Orléans
Rosier New Dawn
Rosier Iceberg
Rosier Iceberg

9 commentaires sur “Chroniques de mon jardin: l’allée des roses et la cabane

  1. Coucou,

    Chouettes photos comme toujours, j’aime ce côté romantique 🙂 Tu me donnes de plus en plus envie du rosier « Cuisse de nymphe » (mais d’où vient son nom étonnant ?) et du rosier Cornélia. Je me réjouis dans 10 ans… Pour avoir un jardin aussi fourni et fleuri que le tien ! Je fais pratiquement tout toute seule et c’est long… Aaaaah la patience du jardinier 🙂

    Bon week-end, Céline

  2. Quelbeau jardin vous avez !! et quelle chance d ‘avoir une bonne terre ainsi que de l’humidité et de la pluie . Dans le Poitou , la terre est tres seche , pauvre et filtrante pas de pluie depuis des mois, malgré un orage dimanche… je ne vois déja plus la différence

  3. J’étais déjà fan de votre jardin …mais on ne m’envoyait plus de lettre …mon adresse mail ayant changé..
    Puis- je me reinscrure sous la nouvelle adresse?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.