Pour avoir des clématites bien fleuries: Taille et entretien

Je suis venue au jardin malgré mon rhume et malgré le froid.
Et j’ai vu que les bourgeons, déjà, font des pousses sur certaines clématites!

clématis viticella ‘Rubra’

Alors j’ai coupé, j’ai taillé, j’en suis venue à bout!

                              « VENI, VIDI, VICI »!

Taille au-dessus de beaux bourgeons, clématis viticella ‘Walenburg‘ (commandée chez pépinière Arnaud Travers au printemps 2014)

Quand tailler les clématites?

Une taille d’hiver pour toutes les clématites, quelle que soit l’espèce ou la variété?

J’ai lu récemment sur Hortus Focus que selon le spécialiste Arnaud Travers, toutes les clématites ont toutes besoin d’une taille entre novembre et fin février pour donner le meilleur d’elles-mêmes!  En taillant une branche sur deux à hauteur des genoux, on obtient une plante plus dense, donc plus florifère et surtout fleurie du bas en haut!
En effet, les branches taillées redémarreront sur deux nouvelles pousses qui regarniront doublement la base tandis que les branches non taillées occuperont la hauteur.

Pour les clématites de printemps (qui fleurissent en avril-mai ou en mai-juin), une seconde taille est à prévoir après la floraison. Pour savoir quand et comment tailler une clématite, il est important de connaître les caractéristiques de la variété, au risque de compromettre une future floraison.

Tailler en fin d’hiver, les clématites d’été (qui fleurissent de juin à septembre)

Ces clématites fleurissent sur les rameaux de l’année et sont donc taillées sévèrement dès la fin de l’hiver. Bon je sais, l’hiver n’est pas vraiment fini, mais disons que je suis de nature optimiste!

De manière générale, fin février/début mars, au départ de la végétation, on raccourci les clématites à floraison estivale plus ou moins à hauteur de genoux, juste au-dessus d’un beau bourgeon.

Chez moi, ce seront par exemple les viticella, la texensis ‘Lady Diana’, la clématite à grandes fleurs ‘Margareth Hunt’ l’herbacée C. ‘recta’, la fargesii ‘Summersnow‘ ou la jackmanii ‘Mikelite’ (si je la retrouve au pied du rosier ‘Violette’, car Nala l’avait déterrée).  J’avais aussi ‘Niobe’ qui a probablement été arraché par mégarde en même temps que les vieux weigela…

Sur les vieux sujets, on rabat la végétation à 20 cm d’une grosse tige.  Cette taille permettra d’avoir une plante plus vigoureuse, bien ramifiée à partir de la base, avec une belle floraison.
Pour 
rajeunir les clématites installées depuis plusieurs années, on peut même supprimer à la base l’une ou l’autre des plus vieilles branches, épaisses et brunes.

clématis fargesii ‘Summersnow’

Tailler après la floraison les clématites de printemps (qui fleurissent en avril/mai)

Pour celles-ci la taille est facultative mais elle favorise une plus généreuse floraison et permet si nécessaire de limiter leur croissance.
Les exubérantes clématites montana et les clématites alpina se taillent légèrement, après leur floraison, favorisant ainsi la pousse de nouvelles tiges qui fleuriront au printemps suivant…
Il faut juste les raccourcir un peu pour limiter leur encombrement, et bien entendu enlever le bois mort.

Cela dit, la bonne rusticité des clématites des montagnes permet également une taille à l’automne si nécessaire.  Et si vous devez rajeunir complètement un vieux pied dégarni, elles supportent très bien une taille radicale, à quelques dizaines de centimètres du sol.

clématis montana ‘Rubens’

Tailler après la première floraison les clématites à grandes fleurs printanières (qui fleurissent en mai/juin)

Ces clématites fleurissent précocement, en mai/juin, sur les pousses de l’année précédente.
Elles ne doivent donc être taillées qu’après la première floraison : pincer les fleurs fanées au-dessus d’un beau bourgeon (couper au maximum de la moitié de la hauteur).
Ainsi, elles se ramifient et refleurissent même un peu, en fin d’été, sur les pousses nées au printemps.

Dans mon jardin, il s’agira de ‘Mrs Cholmondeley’, ‘Brunette’ et ‘Miss Bateman’ (clic ici)...
On compte aussi parmi ces hybrides  la célèbre clématite ‘Nelly Moser’, très commune.

clématis ‘Mrs Cholmondeley’
clématite ‘Niobe’ (photo mi-juin 2014)

Il est possible de rajeunir une vieille plante dégarnie, en la rabattant à 20 cm du sol, au-dessus de beaux bourgeons, en février/mars, mais cela supprime alors la floraison printanière.
Pour faire un compromis, on peut ne raccourcir que 1 tige sur 2 à environ 30 cm du sol.  Les autres tiges sont alors recoupées de moitié pour étager la floraison.

Entretien des clématites

Une petite pelletée de compost bien mûr ou d’engrais organique au pied de chacune, au printemps (par exemple en mai/juin).
Utilisez par exemple un engrais à clématites ou un engrais pour rosiers 8-15-9.
NB: un engrais très riche en sels minéraux (20-20-20, 14-14-14 par exemple) est à déconseiller car cela favoriserait la maladie.

En septembre/octobre : on peut éventuellement fertiliser à nouveau les plants plus âgés et très florifères.

Sauvetage d’une clématite

  • Si une tige flétrit et noircit sans raison apparente en l’espace de quelques jours, il faut la couper jusqu’au bois sain (au besoin, coupez jusqu’à 2 cm sous le sol). Désinfectez le sécateur entre chaque coupe. Une nouvelle tige devrait pousser…
  • Si votre clématite est chétive et agonisante en fin d’hiver, c’est probablement dû à un excès d’humidité, surtout si le sol est argileux.  Un champignon s’est installé au niveau des racines, empêchant le passage de la sève.  Dans ce cas, enlevez environ 5 litres de terre autour du pied de la clématite et remplacez-la par de la nouvelle terre. Ne faites pas une cuvette au pied de la plante mais plutôt une petite butte afin que l’eau ne stagne pas.

19 commentaires sur “Pour avoir des clématites bien fleuries: Taille et entretien

  1. Quand j’ai enlevé le paillage cette semaine, la seule « branche » de ma clématite plantée au printemps dernier était cassée à 1cm de la base. Top d’humidité ?pour l’instant rien de visible, mais il neige encore aujourd’hui.
    Dois je la replanter en drainant +ou la laisser tranquille ?
    Merci

    1. A vrai dire, pour être franche, je ne sais pas quoi te conseiller sans connaître précisément la nature du sol et comment tu as réalisé la plantation! Il me semble que j’attendrais de voir si des pousses repartent de la base d’ici quelques semaines, en prenant garde aux limaces! Mais si tu penses sérieusement que c’est une question d’humidité, alors il faudrait améliorer le drainage en effet… 🙁

  2. Justement, ton article tombe très bien (si je puis dire) !
    Je souhaite commander une clematite à la pépinière Travers ainsi qu’un arbuste. Qu’en penses-tu (de la pépinière) ?
    Par contre, elle n’est disponible qu’en godet à 5€ et je t’avoue que j’hésite sur la facilité de reprise de la clematite. Ton avis me sera très utile. Merci et prends soin de toi.

    1. Sapristi, toute enrhumée que je suis, tu m’as fait ressortir au jardin! 😉
      J’ai testé le petit godet à 5€ chez Travers au printemps dernier et je viens d’aller vérifier: une petite pousse redémarre du pied, elle a donc bien passé l’hiver! Par contre, il y avait une limace juste à côté. A surveiller de près donc! (Sans toi qui m’a fait sortir, elle se serait fait dévorer!)
      Une chose est sûre, il nous faudra attendre pour la voir fleurir! A toi de voir si l’économie justifie la patience dont il te faudra faire preuve!
      En tout cas, j’étais satisfaite des clématites reçues!
      Bises

  3. Eh oui, tout commence à pousser. Les clématites commencent aussi à bourgeonner ainsi que les rosiers. En tout cas, tu es bien courageuse. Il fait si froid. Ici, hier, nous avons encore eu de la neige… Aujourd’hui, c’est soleil mais trop glacial pour que je mette le nez dehors…J’espère que cela va s’améliorer très vite. Il y a tellement à faire. Quand je fais le tour du jardin, je me dis comme chaque année. « Comment vais-je faire pour remettre tout ce fourbis en ordre?, les w-e vont être trop courts » …Bonne continuation. Soigne-toi bien.

    1. J’étais juste sortie les voir, après les avoir vues bourgeonner sur d’autres blogs… Mais quand j’ai vu, effectivement, le sécateur m’a chatouillé le bras! Lui aussi a hâte de voir revenir le printemps pour reprendre du service à mon avis.
      Toutes ne sont pas encore aussi avancées au jardin, j’en ai quelques unes plus timides. Elles attendent mars… 😉

  4. Moi aussi j’ai commencé à les tailler sauf les anciennes qui ont de grosses tiges ; je n’ose pas sur des tiges uniques très épaisses ; j’ai peur qu’elles ne repartent pas ; les bourgeons se font beaucoup plus haut , a peu près à 2 m. Bon rétablissement

      1. Je me suis mal exprimée ; je voulais dire que sur plus de 1m , je n’ai qu’une seule grosse tige ; les bourgeons et ramifications ne commencent que sur presque 2 m ; si je coupe cette unique tige , j’ai peur de ne plus rien avoir si ça ne repart pas .

  5. Tu es bien courageuse Malo de sortir malgré le rhume et la toux. Est-ce raisonnable ?
    Comme Maryse, je n’ose pas tailler court les clématites de peur qu’elle ne reparte pas. Je laisse les tiges à moins 1 mètre du sol … Tu les tailles à hauteur du genou … j’attends de voir leurs floraisons cet été pour suivre tes conseils … Bises et belle soirée. Soigne-toi bien et reste au chaud !!

    1. Raisonnable? Certainement pas! Ni le jardinage dans le froid avec le rhume, ni les pâtisseries d’ailleurs! Mais personne n’était là pour me ramener à la raison, dans un cas comme dans l’autre! LoL
      Comme je disais à Maryse, il me semble que je tenterais une taille partielle: en supprimant une ou deux vieilles branches à la base, peut-être de nouvelles tiges pousseraient-elles pour rajeunir un peu tout ça?
      Bonne soirée, bises

  6. Bonsoir,
    Je suis en questionnement, quand il n’y a pas ou plus d’étiquette, connais tu des moyens d’identifier le type de clématite à cette saison ?(c’est à dire avec juste quelques bourgeons..)

    Par exemple, faire la différence entre une viticella et une clématite à grande fleurs …

    Sinon, en te soignant bien .. et en partageant les « remèdes » avec ton petit malade.. je suis sure que nous te reverrons bientôt très épanouie ! (lol)

    1. Bonsoir Françoise,
      Non, je ne vois pas d’autre solution que d’attendre le printemps pour voir lesquelles font des boutons floraux… Et en prendre note pour l’année suivante 😉
      Mais les spécialistes ont peut-être des trucs?!…
      Bises

  7. Coucou Malo. Je suis sortie hier faire le tour du jardin. Ma conclusion est qu’il me semble encore pas mal endormi. Ca m’arrange finalement. Ca me laisse encore deux semaines avant d’attaquer les travaux de printemps. Le temps de faire deux trois trucs hors jardin que je n’ai pas eu le temps de faire pendant mon temps-plein (genre classer une tonne de papiers).
    Bon rétablissement à toi et à ton petit malade. Gros bisous

    1. Entre les giboulées!? La courageuse c’est toi alors! A mon niveau, ce serait plutôt de l’inconscience! Pas de quoi arranger une pharyngite et une sinusite…
      Bonne journée, bises

  8. Pas raisonnable Malorie …..mais bien utile de nous signaler qu’il nous faut mettre le nez dehors pour les clématites, j’ai bien suivi tes conseils .
    J’espère que ton gros refroidissement n’est plus qu’un mauvais souvenir et je pense que tes biscuits et ton gâteau sont de très bons remèdes en cette saison .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *