Au bord du chemin…

J’ai profité de la douceur matinale pour filer au jardin. J’étais tellement impatiente d’arranger les abords du chemin…

J’ai commencé par modifier le contour du petit massif au pied de la balançoire. Avant (photos de gauche), il ne restait qu’une étroite bande de « pelouse » (gadoue) entre le pavage et le parterre. Maintenant (photos de droite), j’ai relié les deux et déplacé un géranium qui couvrira la jonction.
A droite, comme à gauche, il reste la gadoue, partout! 😉

Park Allée

Ensuite j’ai planté et déplacé deux ou trois petites babioles tout le long de l’entrée, côté maison.

Dans le coin contre l’annexe, j’ai enlevé l’heuchère pourpre pour faire de la place parce qu’il fallait absolument reculer l’hydrangea ‘Silver Dollar’ offert par Béné. On le voit sur la photo de droite, tout était très serré avec le rosier ‘Duchesse de Montebello’

Park Allée

J’ai déplacé là aussi le géranium phaeum blanc (tandis que le parme est à coté de la marche de la future terrasse).
Les erigerons, bien mal en point, l’heuchère pourpre et un géranium macrorrhyzum ont trouvé une place également.

Après midi, j’y ai encore planté les bulbes de Sophie : des tulipes blanches!
Inutile d’ajouter une photo de tout ça, on ne voit rien de rien! Evidemment!
Mais dans 2 mois, 3 mois, 6 mois… Ah! J’ai hâte!

On en a parcouru du chemin en un an…

évolution de Park Allée

J’ai follement envie d’être au printemps pour voir…
J’espère que je n’aurai pas perdu dans la bataille trop de bulbes qui étaient plantés en bordure du chemin, trop de petites boutures que j’aurais oublié de sauver avant les travaux… Verdict cet été.

16 commentaires sur “Au bord du chemin…

  1. bonsoir Malo comment a tu pu travailler dehors avec le temps que nous avons moi j ‘ aimerais tant mais c ‘est trempé !!! cette nuit neige et orage du jamais vu et ce soir voila a nouveau de grands vents brrr , vivement le beau temps et plus je regarde les blog plus les envies se font sentir courage pour les jours a venir je me réjouis de voir l évolution bisous

    1. En revenant de la promenade avec Nala, j’ai trouvé qu’il faisait doux par rapport aux autres jours, le vent était tombé… Alors je m’y suis mise, parce qu’il était urgent de replanter les quelques vivaces que j’avais du déterrer pour le temps des travaux. Mais je terminais à peine que la pluie arrivait! Une belle grosse drache! Puis à midi, il neigeait à gros flocons. Le soir, la tempête… et depuis, il pleut, il vente! Je crois que j’ai saisi la seule occasion qui se présentait! MDR Mais le jardin est un bourbier!…
      Bises

  2. super ! je gadoue moi aussi pour refaire le s chemins du potager mais c’est plus fort que moi, je vais au jardin par tous les temps ! il faut bien faire les chemins quand rien ne pousse au jardin ! Oui il parait évident que la petite bordure d’herbe là n’avait pas lieu d’être bien en forme …. on a une tendance quand on est atteinte comme nous le sommes de « plantamania » de supprimer le gazon je disais à une copine de jardin hier il faut quand même qu’on laisse une respiration au milieu de tout ça ! je suis impatiente aussi de voir le printemps tout prendre sa place . à bientôt

  3. Oh là là, j’adore, j’adore ! Ça va être tellement charmant quand le printemps sera là ! Hier j’étais dans le jardin pour brûler du bois élagué et ça m’a redonné cette envie folle d’être au printemps. Ton article contribue à me mettre en ébullition d’impatience… Dire qu’il reste encore plus de 2 mois d’hiver ! On ne va jamais tenir !

    1. Moi aussi, hier, ça m’a donné envie… Mais j’ai été vite remise à ma place quand il s’est mis à dracher puis à neiger à gros flocons… Sans oublier ce vent incroyable depuis quelques jours! Brrr, on est bien quand même au coin du feu!

  4. Comment faire des travaux sans abîmer quelques plantes? Cela paraît presque impossible – je me souviens de ma désolation lors de la construction de la cour, pourtant j’avais pris toutes les précautions pour sauver le maximum de végétaux!
    Le résultat est bluffant et une fois la chaleur de retour, ça va être superbe.
    Je suis très étonnée que tu puisses déplacer des plantes en cette saison. Je n’ose même pas bouger les rosiers, tant la terre est glaciale… Je ronge mon frein et je fais de nouveaux plans!
    Bonne journée

    1. J’avais enlevé les géraniums qui se trouvaient sur le tracé du nouveau chemin et j’ai pu les replanter ailleurs une fois les travaux finis. Mais je crains avoir perdu de jolis crocus Pickwick… enfin, pas sûr, on verra!
      Dans ma lancée, je me suis occupée de l’heuchère et de l’hydrangea. Tu sais ce que c’est, quand on met les mains dans la terre… 🙂
      C’est la drache soudaine qui m’a obligée à rentrer… La neige a suivi d’ailleurs!
      Bisous

  5. Vraiment du beau travail et que de courage pour faire cela en cette période de l’année. Le résultat est déjà là et les premières floraisons vont bien vite mettre en évidence ce magnifique aménagement.

    1. Oui, ils ont été courageux! Heureusement, grâce à la structure de la pergola, ils ont pu bâcher pour se protéger de la pluie en travaillant. Mais avec ce vent froid, ce n’était pas facile du tout!
      A bientôt.

  6. Tu as bien fignolé tout ça…. Ah moi aussi , j’ai vraiment hâte d’être au printemps. Je ne sais pas pourquoi l’hiver me semble plus long que les autres années. C’est peut-être parce qu’il ressemble à l’automne… Enfin, on profitera encore mieux dans deux mois. Gros bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.