🌳 Notre nouvel érable! Acer palmatum ‘Mykawa Yatsubusa’

Ça faisait un petit bout de temps que j’avais envie d’un nouvel érable qui tiendrait compagnie, sur la terrasse, à l’acer ‘Red Pygmy’ que mon Namoureux s’est offert il y a 5 ans, à St Jean de Beauregard!
Les érables du Japon sont de magnifiques petits arbres qui offrent un spectacle flamboyant lorsqu’ils prennent leurs couleurs d’automne. Les associations de feuillages aux formes et couleurs variées sont toujours sublimes!

Pendant les vacances de printemps, à la pépinière, mon Chéri a déniché ce véritable petit trésor au feuillage vert tendre!  Il a eu l’œil, encore une fois! Quand il me l’a montré, j’ai tout de suite craqué!

érable du Japon, Acer palmatum ‘Mykawa Yatsubusa’

L’érable du Japon ‘Mikawa Yatsubusa’ est un petit bijou, une superbe variété miniature au port compact et gracieux. Ses nombreuses branches serrées et superposées donnent une belle densité au feuillage.

En vieillissant, le tronc devient sinueux car ses entre-nœuds sont très courts, ce qui lui confère un aspect unique, sculptural, naturellement horizontal.

érable du Japon, Acer palmatum ‘Mykawa Yatsubusa’ a un port gracieux, étagé…

Le feuillage est profondément lobé, avec des pointes effilées. Vert tendre au printemps, il deviendra vert foncé en été avant de prendre de stupéfiantes teintes automnales, rouge-orangé ou pourpre.

La floraison printanière est peu visible.

érable du Japon, Acer palmatum ‘Mykawa Yatsubusa’

Cet après-midi, j’ai enfin pris le temps de le planter dans un grand pot en terre cuite, dans un mélange de bon terreau, de lave et de billes d’argile.
Contrairement à ce qu’on entend souvent, les érables n’ont pas besoin de terre de bruyère!  Éventuellement, on peut simplement apporter un peu d’acidité avec des écorces de pin broyées finement.
Mr Choteau, spécialiste des érables, conseille de planter dans un mélange de lave, de bon terreau et de terre de jardin, avec des billes d’argile (ou du sable du Rhin) pour le drainage.
Personnellement, j’ai préféré éviter la terre de jardin car je ne veux pas prendre le risque de mettre dans le pot une terre qui pourrait être contaminée par la verticilliose, ce champignon qui attaque les érables.

Les petits érables à croissance lente se cultivent très bien en pot pour agrémenter un petit jardin, une terrasse ou une scène d’inspiration orientale.

Selon les sources, on décrit ‘Mykawa Yatsubusa’ comme atteignant 1m à 1,50 m ou 180 x 120 cm, ou encore très nain, de 80 cm à 1 m en tout sens…  Allez savoir! L’avenir nous dira…  Il sera certainement plus petit en étant cultivé en pot plutôt qu’en pleine terre.

érable du Japon, Acer palmatum ‘Mykawa Yatsubusa’

Plantation

A mi-ombre ou au soleil non brûlant, à l’abri des vents forts.
Installé à l’ombre, sa croissance est plus lente et les coloris d’automne plus ternes.

L’érable du Japon préfère un sol riche en humus, frais mais bien drainé, jamais détrempé, légèrement acide (pH de 5 à 6) ou neutre. Il ne supporte pas le calcaire.

On peut donc préparer un mélange constitué d’1/2 terreau, 1/4 terre de bruyère (ou écorces de pin finement broyées pour apporter l’acidité requise) et 1/4 sable.
Eventuellement, au fond du pot, on peut enfouir un engrais à libération lente type corne broyée.
Evitez d’ajouter du fumier/compost car ils peuvent héberger le Verticillium. Ce champignon mortel pour l’érable du Japon infecte les racines puis se propage par les vaisseaux conducteurs de sève et les obstrue.

Certains site conseillent de faire un mélange de terreau, terre de bruyère et terre de jardin. Personnellement je préfère éviter la terre de jardin car je crains que le verticillium soit présent dans le sol et qu’il fasse dépérir la plante. J’ai déjà perdu 2 érables plantés en pleine terre, c’est pour cette raison que je préfère dorénavant les planter en pot…

érable du Japon, Acer palmatum ‘Mykawa Yatsubusa’

Conseils d’entretien

Les érables du Japon n’apprécient pas la taille. Enlevez simplement les branches mortes au printemps.

Ils font preuve d’une bonne rusticité (-20°). Attention toutefois à éviter le plein soleil et les situations ventées.
Si la température descend longtemps en dessous de -10°C, paillez le pied.
En pot, un apport organique peut être utile 2 fois par an.
En cas de sécheresse prolongée, arrosez copieusement mais le sol ne doit pas être détrempé. Evitez de laisser une soucoupe pleine d’eau stagnante sous le pot.

érable du Japon, Acer palmatum ‘Mykawa Yatsubusa’ et acer ‘Red Pygmy’

C’est moi qui avais envie d’un érable pour accompagner celui de mon Namoureux… Ça devait donc être MON érable! Mais comme c’est Chéri qui l’a dénichée, cette perle rare, parmi tous les autres érables de la pépinière, il prétend que c’est SON érable!
Donc, il faut encore que je trouve un érable pour moi… Non?! Qu’en pensez-vous?  Ce serait joli un trio sur le coin de la terrasse…

20 commentaires sur “🌳 Notre nouvel érable! Acer palmatum ‘Mykawa Yatsubusa’

  1. Il est fort gracieux! Je suis fan de ces érables, et après plusieurs années de cultures en pot, je les ai mis en pleine terre à l’automne passé. Le printemps est flamboyant, mais je vais suivre attentivement leur évolution!
    Je ne connaissais pas ce cultivar, mais si je lui mets la main dessus, je risque fort de craquer, moi aussi!
    Belle journée!

  2. J’aime beaucoup ces érables depuis que j’ai vu le jardin d’Agustin près de Toulouse.
    Une merveille…Il en a en pots, en pleine terre des centaines.
    Tu nous montreras des photos en automne ?
    Bises

    1. Evidemment! J’ai hâte de voir ses couleurs flamboyantes! Enfin, quand je dis « hâte », laissons l’été passer tranquillement quand même hein!

  3. Que c’est beau ce duo et oui pourquoi pas un trio .
    Avec vos bons conseils je vais faire un essai à force de voir les érables en pots sur divers blogs c’est vraiment tentant .
    Beau weekend Malo

  4. C’est vrai qu’il a un port original. Il me plait.
    De toute façon, j’aime les acers. J’en ai vu un magnifique à Enghien au feuillage rose, mais je n’ai pas pu dépenser 90 euros pour un arbre qui ne résistera peut-être pas dans mon jardin.

    1. J’ai pris le dernier à la pépinière. Ils n’en avaient déniché que 4 exemplaires…
      A mon avis, vous le trouverez chez un spécialiste, aux fêtes des plantes par exemple ou sinon, en vente par correspondance peut-être?

  5. Bonjour, mais comment tu fais ? J’aimerais tellement en avoir dans mon jardin, mais quand j’en achète, ils végètent ou deviennent malades. Il faut peut-être que je change de fournisseurs? Des conseils !!!!

    1. Eh bien j’imagine que chez un bon pépiniériste ou sur les fêtes des plantes tu auras des arbres de qualité. Je dirais juste de faire attention à la verticilliose qui est peut-être présente dans ton sol… du coup, évite de planter tes érables dans un mélange avec de la terre du jardin… Et aussi ne pas planter que dans de la terre de bruyère comme on le conseille souvent dans les jardineries! Il faut une base de bon terreau en mélange avec un element qui acidifie le substrat (1/3 de terre de bruyère par exemple, ou de très fines écorces de pin). Pour le reste je n’ai sans doute rien a t’apprendre, drainer, arroser pour garder le sol frais, mais sans excès, pailler éventuellement… éviter les vents froids et le soleil brûlant…
      Bises

  6. Magnifique érable. J’aurais peut-être une chance de le trouver demain à Aywiers.
    Je ne cesse de le dire mais un grand merci pour tous tes articles enrichissants.
    Bisous

    1. Merci à toi Monique de me suivre assidûment sur le blog et de prendre le temps de m’écrire de gentils commentaires si encourageants!
      Amuse-toi bien à Aywiers! J’espère que tu trouveras des pépites!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *