Erables du Japon, gare à la verticilliose!

Zut! Quelle déception encore avec cet érable pourpre!
Voilà de nouveau que certaines feuilles se dessèchent, que des tiges noircissent, et je reconnais les signes de la verticilliose.

Acer palmatum ‘atropurpureum’ atteint de verticilliose

Les symptômes

Au printemps 2011, déjà, ce satané champignon a fait dépérir la moitié de sa ramure! Des rameaux entiers dont le feuillage semblait manquer d’eau.  Sans grand espoir de le sauver, j’avais supprimé et brûlé toutes les branches atteintes.
Ce qu’il restait de mon malheureux érable a quand même tenu bon 4 ans…  Jusqu’à aujourd’hui…
Ce n’est pas parce que le végétal ne présente plus de symptômes de la maladie qu’elle n’est plus présente. En effet, la verticilliose peut se faire oublier quelques années et réapparaître à la faveur de conditions climatiques plus propices au développement du champignon !
Mais une fois le champignon entré dans le végétal, il n’en sort plus jusqu’à la mort de l’arbre (où le mycélium est relâché dans le sol).

acer verticilliose

J’ai repéré, depuis un bon mois, des galeries de mulot au jardin. Ont-ils rongé les racines de l’érable qui, blessées, ont permis au champignon de s’attaquer une fois de plus à mon petit arbre?

Il a 8 ans cet érable et n’est pourtant pas bien grand. La vie ne lui a pas fait de cadeau!
Va-t-il survivre cette fois-ci?  Advienne que pourra! Je sais qu’il est en sursis.
J’en ai déjà perdu 2 autres alors je m’attends au pire…
D’ailleurs, l’érable de mon Homme a été planté en pot! Je préfère ne plus prendre de risque!

Plantation d’un érable en pot

Pour cultiver un bel érable japonais sans craindre la verticilliose, je conseille de le planter dans un grand pot rempli du substrat qui lui convient. Pour éviter les chocs hydriques, il faut un grand volume et une paroi ne transpirant pas l’humidité (du plastique ou une poterie dense). Assurez-vous que le fond du pot soit percé.
Remplissez-le avec un substrat frais mais bien drainant : 30 % de billes d’argile, 30 % de bon terreau, 30 % de terre du jardin et 10 % de sable du Rhin. (ou disposez une couche de 10 cm de billes d’argile au fond et remplissez avec un mélange 50% de terreau et 50% pouzzolane).
Puis plantez votre érable au niveau du collet.
Un paillis à la surface du pot évitera l’évaporation de l’eau (des coques de cacao ou des paillettes de lin).
Un peu d’engrais organique soutiendra la croissance au printemps.
La plantation en pot permet en outre d’admirer un bel érable même si on a un terrain argileux ou sur une terrasse ou un balcon.
Protégez-le néanmoins du soleil brûlant et des vents desséchants.

acer ‘Red Pygmy’

Maladie et traitement

La verticilliose est une maladie cryptogamique présente dans les sols lourds, humides et peu filtrants. C’est dans ce milieu humide que les spores vont proliférer et que le champignon va étendre son réseau. Le champignon se développe au niveau des racines et se propage dans les canaux de sève en les bouchant, provoquant le dépérissement rapide de certaines branches, à terme de tout l’arbre.
La maladie apparaît surtout au printemps et peut provoquer le dépérissement de nombreux légumes, plantes d’ornement et fruitiers.
Les spores de ces champignons peuvent persister plusieurs années sous terre ou sur des plantes hôtes communes des jardins (comme les mauvaises herbes) et causer des infestations successives.

Aucun traitement n’est vraiment efficace contre ce fléau, qui peut se produire des années après la plantation.
Les fongicides connus se révèlent malheureusement inefficaces contre cette maladie.
En cas d’attaque, supprimez les parties contaminées et brûlez-les! (ne les mettez surtout pas au compost).
Désinfectez soigneusement votre sécateur pour éviter de contaminer d’autres végétaux.

On peut prévenir la maladie en évitant de planter un érable dans une terre où ont déjà été cultivées des plantes de la famille des solanacées (pomme de terre, tomates, tabac d’ornement, pétunia, physalis, solanum) qui produisent ce mycélium.
Il ne faut pas ajouter de fumier, de compost ou d’engrais organique à la terre de plantation, ni en surface, car ils peuvent héberger le Verticillium.

Il ne faut pas que la terre soit trop humide non plus. Vous pouvez disposer un paillage en fin de printemps de façon à maintenir le sol frais durant l’été mais l’arrosage doit être parcimonieux. 
Arrosez seulement l’été et laissez le sol sécher entre deux arrosages. En pot, vous arroserez maximum une fois par semaine en cas de fortes chaleur.
En été, les premiers symptômes de la verticilliose peuvent ressembler à un coup de chaleur sur le feuillage. On est alors tenté d’arroser en abondance. Or, si le feuillage sèche et brûle en été il suffit d’arroser légèrement le feuillage (le soir ou la matin).

Que planter à la place d’un arbuste mort de la verticilliose?

Une chose est certaine, il ne faut surtout jamais replanter un nouvel érable dans la même zone.
Choisissez des arbres ou arbustes résistants à ce champignon: aulnes, bouleaux, peupliers, charmes, hêtres, deutzias, weigelias, hortensias et à peu près tous les conifères.

Plantes sensibles à la verticilliose

Évitez de replanter au même endroit, avant 5 à 10 ans, des plantes sensibles:

Plantes potagères : les solanacées (tomates, poivrons, piments, aubergines), les pommes de terre, et aussi les concombres, artichauts, la rhubarbe, les fraises, les framboisiers, cucurbitacées (melon), lin, tournesol, luzerne…

Arbres fruitiers : les pommiers, cognassiers, framboisiers, oliviers et aussi les abricotiers, pêchers, amandiers.

Plantes d’ornement : chrysanthème, dahlia, érable, rosier, asters, clématites, phlox et mufliers, ainsi que les arbustes et arbres, en particulier les daphnés, berbéris, prunus, catalpas, tilleuls, érables, frênes, hêtres, savonniers, arbres de Judée, robiniers faux-acacia, cotinus, sumacs de Virginie.

30 commentaires sur “Erables du Japon, gare à la verticilliose!

  1. Aie,.. j’ai vu un collectionneur dans une émission de jardin et loisirs, il y a déjà un an ou deux, et il a expliqué qu’il plantait ses érables en grands pots, le pot mis en terre..
    Je me demande quand même si la sécheresse n’a pas favorisé une fragilisation..

    C’est dommage, ces arbustes sont si jolis…

    1. Comment vas-tu Françoise? Tu n’es pas malade au moins??? Parce que tu n’as écrit que 3 lignes aujourd’hui, ça me tracasse un peu… MDR
      Gros bisous! 😀 😀 😀
      Bon weekend!

      1. ooooh je sens une pointe de perfidie !!
        Non Malo, j’ai séjourné chez mes enfants.. jardiné chez eux, puis surtout une super fête car ma fille et son compagnon ont trouvé une super maison et leur offre a été acceptée.. QUE DE PROJETS ! et puis.. j’ai pris du temps pour une fameuse virée de soldes.. et là.. je ne vais pas trop me vanter de mes exploits.. (lol) bon week-end malo !

        Là tu vas les retrouver tes lignes !

  2. que c’est dommage! c’est bizarre, j’ai exactement le même érable dans un grand pot, avec 2 copains, et les tempêtes qui ont sévi ici ce printemps ont mis à mal les feuilles des 3 érables, le vent salé les a séché ; (j’en ai fait un billet) ensuite il y a eu une petite repousse..mais les dégâts sur les feuilles sont exactement semblables à ceux que tu présentes..c’est vraiment bizarre..j’espère que le tien va reprendre de l’énergie et « guérir ».
    Bonne soirée

    1. Il y a 4 ans, j’avais cru que mon érable avait eu chaud… Grillé au soleil…
      Mais j’ai été fixée dès le printemps suivant, la maladie avait évolué et la moitié de l’arbre était morte
      J’espère que le tien n’est pas malade! Regarde si ses tiges noircissent peut-être?…
      Bon weekend! bisous

  3. Certaines branches de notre érable brunissent mais je n’ai pas remarqué de tâches comme sur les tiennes et l’étendue des dégâts est limitée, est-ce la mêem chose peut être pas, je ne sais pas trop … zhom dit que les érables n’aiment pas le soleil brulant, ça semble être le cas car notre petit érable rouge n’a jamais été aussi beau que depuis qu’il est à l’ombre 😉
    j’espère que ton érable va s’en sortir
    belle semaine

  4. j’ai ce problème sur le même acer que toi, ce printemps j’ai du couper pas mal de branches atteintes et effectivement il est un peu « défigurer », dés que le jour sera levé je vais aller l’inspecter. Bonne journée

  5. Si je veux des acers, il me faut les planter en pot, c’est ce que j’ai fait, mais ils ne sont pas au mieux de leur forme. Je pensais que le soleil avait brûlé les feuilles mais il me semble bien que quelques branches noircissent, peut-être je vais déplacer les pots et les mettre plus à l’ombre. Mais quand je vois celui de ma voisine qui est juste magnifique et plein sud. C’est difficile de profiter de ce bel arbuste toute l’année et d’avoir une jolie coloration à l’automne.

    1. C’est toujours comme ça quand on les voit si beaux, leur couleurs d’automne en prime, chez les voisins et les amis… On bave devant et on se dit « pourquoi pas chez moi? »…
      Il ne sont pas de culture facile…

  6. Chez moi ils sont en pot et pour l’instant ça va
    Le pépiniériste m’avait dit de ne pas les mettre en pleine terre, ils ne supporteraient pas le sol
    Ce sont des arbres de terre de bruyère, Ils ne sont bien en pleine terre qu’en Bretagne ou en Creuse
    J’essaierai de le mettre dans un pot
    Excellente journée

  7. Je croise les doigts… J’ai trois Acer en pleine terre – les plus grands – et je maintiens les autres en pots, moi aussi. Le plus vieux est splendide, malgré sa situation mal pensée contre la façade de la maison, plein sud (pardon, je ne les connaissais pas, ces Acer, à l’époque!). Je tente de remédier en bassinant le feuillage et arrosant copieusement au pied pendant la période chaude.
    J’espère que tu pourras sauver quand même ton exemplaire!

  8. Quel saleté ce champignon ! Je crois que j’ai déjà installé au moins 3 acers au jardin qui n’ont pas tenu plus d’un an. Le dernier, acheté chez un pépiniériste, vivote et se bat tous les ans contre le champignon. Pour le moment, il résiste, mais n’est pas en grande forme. J’avoue j’ai abandonné l’idée d’avoir un bel acer dans mon jardin. Il reste la solution des pots, mais qu’il ne faut pas remplir de terre du jardin, pas pratique !
    J’avais lu quelque part qu’il fallait badigeonner au lait dès le début de l’attaque du champignon. Mais je n’ai pas essayé !
    Bon, j’espère que le tien va s’en sortir
    Bises et bonne journée
    PS : je suis un peu à la bourre dans mes commentaires et toi, tu n’arrêtes pas de faire des articles….En tous cas, je me suis régalée avec ton article sur le jardin de Sophie

    1. Comme toi, je ne m’acharnerai pas à planter un érable, même en pot, si celui-ci ne résiste pas! C’est qu’ils ne sont pas pour mon jardin…
      Désolée si j’écris trop… je ne le fait pas exprès! 😉
      Bisous

  9. Quel dommage. Ici j’ai 2 « érables » rouges qui soufrent de la chaleur et du manque d’eau, mais plutôt moins que les bouleaux qui affichent un air automnal avec leur feuilles jaunes. Certains arbres ne se plaisent pas dans une région, j’avais perdu 4 grands bouleaux dans la plaine de la Loire, ici, en altitude ils vont pas trop mal. Bon courage.

  10. J’ai vécu la même chose avec mon précédent jardin et je comprends la douleur de perdre ce bel arbre car malheureusement, c’est ce qui va vous arriver : (((. J’en avais un un magnifique d’environ 6 ans : j’ai d’abord coupé les branches malades sans succès; l’année suivante de nouveaux symptômes sont apparus : j’ai tenté un traitement avec un produit agricole moyennement efficace contre la verticiliose et au final, je l’ai perdu et j’ai du le couper.
    Moi aussi aujourd’hui, mon jeune érable est en pot et je le surveille de près
    Mais vu votre jardin et votre talent de jardinière, vous allez le remplacer par un arbre ou un rosier tout aussi magnifique …
    C’est un plaisir de vous suivre

    1. Bonjour Elmo,
      Je crains effectivement de le perdre mais ainsi va la vie du jardin! Il faudra se faire une raison et apporter de la nouveauté!
      Merci pour ce gentil commentaire! A bientôt!

  11. Coucou Malo,
    J’ai la même chose chez moi depuis que j’ai déplacé mon érable pourpre au soleil. À l’époque, j’avais ma haie de thuya qui faisait un peu d’ombre et depuis qu’elle n’est plus je perds quelques branches chaque année mais l’arbuste jusqu’à là se maintient et se requinque hors période estivale. J’ai vraiment l’impression que c’est un manque d’eau chez moi mais peut-être que la verticillose se manifeste particulièrement en période chaude. Je vais enquêter de mon côté. Bisous.

    1. Tu ne replanterais pas une belle grande haie de thuyas??? 😀 😀 😀
      Difficile d’identifier avec certitude la cause du mal… Ici, le premier été, j’ai aussi cru à un coup de chaleur… Mais dès le printemps suivant, la moitié de l’arbre était mort. Je n’avais plus de doute! Si tu dis que chaque année ton érable se requinque, c’est bon signe!
      Bon weekend!

    1. Bonjour,
      Oui, il est toujours vivant et semble même en pleine forme, il a fait de belles branches feuillues et il a belle allure aujourd’hui.
      Pourtant, ce printemps, j’ai encore dû supprimer une branche atteinte, toute noire, qui ne faisait pas de nouvelles feuilles… Je m’attendais à le voir dépérir au fil fdes semaines mais non, pas encore… Il est probablement en sursis.

  12. Bonjour, votre érable est-il toujours en vie ? Pour ma part j’en ai perdu un suite à une maladie attrapée l’année dernière, cela a été foudroyant, je n’ai pas identifier la maladie mais soupçonne la verticilliose. J’ai 15 érables, tous en pleine terre, c’est le premier que je perd…

    1. Bonjour,
      Oui mon érable est toujours vivant pour le moment. En tout cas, je suppose que les branches restantes vont faire des feuilles ce printemps car rien n’a l’air mort… On verra!
      J’espère que vos 15 acer n’attraperont pas ce champignon!…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *