Chroniques de mon jardin: vu d’en haut

Ce dimanche, mon Namoureux m’a donné l’occasion de photographier le jardin sous un angle un peu différent!
Comme il avait placé l’échelle sur l’annexe pour vérifier l’évacuation de l’eau dans la gouttière, nous sommes montés sur le toit plat.
Hugo m’a dit en gravissant les échelons avant moi « tu vas voir maman, ton jardin est magnifique »!

Plus loin, les arbres des voisins ajoutent leurs feuillages dans la perspective.
Mais il y a aussi, à droite, 3 maisons que je ne vous montrerai pas…

Autour de la terrasse ronde, le bel acer griseum et le petit bassin.

Rassemblant tout mon courage, les mains froides de mon Chéri cramponnées à la ceinture de mon pantalon (juste au cas où), je m’approche prudemment du bord pour voir un bout de Park Allée.

Nala se demande ce que nous fabriquons là-haut…

 

J’ose me pencher encore un peu…

On s’éloigne du bord et Hugo est monté sur les épaules de son papa pour prendre des photos d’encore plus haut! On voit bien que la route passe le long du jardin et que le trottoir permet aux passants de jeter un oeil (in)discret par dessus la palissade.

Au bord du trottoir, mon petit parterre nord où l’hydrangea grimpant peine à s’installer, à gauche. Je lui ai remis une couche de bonne terre, ça fait nu à son pied. Mais la fructification du rosier multiflora, à droite, fait oublier l’absence de feuillage sur l’hydrangea.
L’hakonechloa s’installe bien. je l’ai même déjà divisé cet été pour en planter un bout dans le parterre jaune et blanc.

Revenons dans le jardin avec une autre photo prise par Hugo. Plus à droite, on aperçoit un bout de l’allée gravillonnée qui contourne notre jardin et mène chez les voisins dont la maison est derrière chez nous (nous sommes cernés!).

Dans le massif du toboggan, le jeune cercis ‘Forest Pansy’ a été planté pour camoufler la vue sur cette maison. En plus, à cet endroit, son magnifique feuillage sera traversé par les rayons du soleil du matin jusque vers 15h, ce qui le rendra éblouissant!

Plus à droite encore,… l’arche qui ouvre sur l’allée des roses, avec le bel amélanchier qui s’enflamme mais ne gardera plus ses feuilles longtemps…

L’étroite allée avec l’amélanchier et la viorne ‘Mariesii’ en habits d’automne.
On voit aussi le coin que je ne vous montre jamais, avec les pavés de béton et la terre nue.

Non ce n’est pas un espace libre pour des plantations, c’est jusque là que nous prévoyons de prolonger notre terrasse en bois pour rejoindre Pak Allée. Comme les travaux tardent, j’y plante quelques trucs en attente de place ou quelques boutures à donner (parce que si je les laisse en pots, je me connais, ça va crever!)…

Plus loin, le coin le plus intime du jardin, à l’abri des regards des passants.
La végétation cache le chemin emprunté par les voisins pour aller à leur compost, entre la haie de hêtre pourpre et mon jardin.
On devine la proximité de leur maison avec leur porte de garage mais on voit aussi le très beau gingko biloba qu’ils ont planté là!

Impossible de me pencher plus pour vous montrer la terrasse en bois! A moins d’aller à la fenêtre de la salle de bains!

J’étais moins fière quand il a fallu redescende l’échelle. C’est pas que j’aie le vertige mais tout de même… Enfin, ça en valait la peine, non?

29 commentaires sur “Chroniques de mon jardin: vu d’en haut

  1. Il y a les stars du jardin, on les voit bien vu, d’en haut ! Ce sont celles qui se sont habillées de rouge, d’Orange ou de noir violine. Elle se servent de leurs copines toutes vertes pour se faire mousser, les coquettes ! Séduction maximum dans un intervalle de temps minimum. Après elles vont remettre leur jogging d’hiver … et fini la bagatelle ! Merci pour cette nouvelle vue que tu nous offres. Comme je ne suis pas tranquille moi non plus, lorsque je suis en hauteur, je mesure tout l’effort que ce cadeau à dû te coûter ! Le voyage était très séduisant vu du ciel mais comme j’avais un peu le vertige, je suis redescendue sur la terre ferme en regardant le post précédent . Tout y était bien à sa place. Un jardin tout en beauté !

    1. J’espère que je ne t’ai pas trop donné le vertige quand même! 😉 C’est vrai qu’avec leurs habits d’automne, les arbres se remarquent! Spectacle éphémère, mais qu’est-ce que c’est beau!

  2. La hauteur nous fait voir ton jardin differemment. L’automne est magnifique chez toi, la palette de couleurs est très large.
    Ton acer a déjà bien grandi je trouve et ton sambucus est enorme.
    Bisous

  3. en tout cas je te tire le chapeau, mais si tu étais bien retenu par ton Namoureux..LOL
    Ton jardin est superbe aussi vu du ciel, on vois bien mieux tes (petits) arbres,
    mais parfois, j’aimerais presque que tu mettes le nom de tes plantes sur tes photos prises de loin, j’ai du mal à mettre le bon nom sur la bonne plante..eh oui tu as des variétés assez originales!
    bonne soirée Malo

  4. Coucou Malo,
    J’applaudie à ton morceau de bravoure moi qui ai le vertige!
    c’est bien de prendre de la hauteur et du recul…
    Ton jardin est beau de n’importe quel point de vue!
    bises

  5. Quel courage ! A voir les photos « habituelles » de ton jardin, je l’imaginais très très grand.
    Quelles mains de fée pour un si bel aménagement! chapeau bas!

    1. Ce n’est rien d’être cernés, quand les voisins sont sympas et discrets! J’ai cette chance heureusement! Avec un petit bémol quand même pour le centre sportif en face de chez moi qui draine pas mal de jeunes un peu plus bruyants 😉
      Bises

  6. J’aime beaucoup cet envol comme un petit drône pour visiter ton jardin vu d’en haut. tous les coins me plaisent mais j’adore la photo de Nala bien représentative de son interrogation. Bravo pour les travaux de pavés ça met bien en valeur certains endroits. Bravo tout court pour la réalisation de ce petit coin de paradis. Bises de Lolo du petit Jardin de St Fiacre.

    1. C’est vrai que je suis toujours attentive à ce qu’on ne voit pas les maisons et jardins voisins d’habitude, par respect et discrétion pour eux tout simplement. Là je vous en dévoile un peu… pas trop 😉
      Bises

  7. bonjour!

    J’aime bien les photos qui nous permettent d’avoir une idée de l’ensemble d’un jardin. l’automne est magnifique chez vous. je suis aussi « cernée » par les voisins mais je fais « avec » comme on dit en Belgique.
    juste un petit mot: les passants regardent souvent les jardins pour…les admirer. En tous cas, c’est ce que je fais. Pas d’indiscrétion mais je me dis « quelle idée pourrait me convenir? »

    1. Mes voisins sont tous charmants, alors je ne souffre pas de cette proximité, si ce n’est que ça gâche un peu certaines perspectives sur les photos 😉
      Je suis la première à regarder les jardins des gens quand je me promène alors je ne blâme personne! D’ailleurs, je ne suis pas souvent gênée par les regards des passants. C’est rarement intrusif, la plupart du temps bienveillant. Ils disent parfois un petit compliment, certains entament la conversation et je trouve ça plutôt sympa et même flatteur! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *