Géranium cantabrigiense

J’ai installé ce printemps au jardin un Geranium cantabrigiense ‘Biokovo’, pour boucher un trou en bordure, sous un hydrangea.
Je le recommande souvent car c’est un costaud, avec un feuillage persistant qui forme un couvre-sol efficace et il offre de mignonnes petites fleurs blanches lavées de rose pâle avec un coeur d’étamines rose plus vif.
Il tapissera une belle zone que je ne devrai plus désherber puisqu’il empêchera la pousse des adventices!

Geranium (x) cantabrigiense Biokovo, Bec de Grue, 25 x 80 cm, Vivace, feuillage persistant, soleil, mi-ombre ombre, floraison de mai à juillet, fleurs de 2 cm.

Des fleurs, des feuilles

Ces géréniums cantabrigiense fleurissent de mai-juin à juillet, selon le climat, en blanc (St Ola), blanc rosé (Biokovo) ou en rose-mauve (‘Karmina’ ou Cambridge), mais peu importe la durée de la floraison car c’est surtout son caractère facile et bien couvrant qui compte pour moi, de la même manière que les incontournables géranium macrorrhizum!
Le feuillage persistant, découpé, odorant quand on le froisse, prend de belles teintes rougeâtres en automne et en hiver.
Sa croissance est assez lente mais grâce à ses stolons, il finira par former un tapis persistant de 25 cm de haut sur plus de 50 cm de largeur.

Où l’installer?

Il sera particulièrement bien à sa place comme couvre-sol pour souligner la courbe d’une bordure ou en couverture en fond de massifs et dans des endroits difficiles comme les talus et les rocailles fraîches.
Comme il supporte très bien la concurrence racinaire des grands arbres, il sera idéal tout le long d’une haie ou en lisière de sous-bois, au pied des arbres caducs.
Il se plaît en tout climat, en sol neutre, drainé.
Il résiste aux grands froids et s’accommode des chaleurs estivales, à mi-ombre.
Il apprécie le soleil mais pas les expositions brûlantes, en particulier en climat chaud.
Densité de plantation : 4 au m²

Soins

Cette plante très facile et qui ne demande pas d’entretien.
J’ai lu que si on rabat le feuillage au ras du sol après la floraison, ce géranium refait un nouveau feuillage et peut-être une seconde floraison. Moi je ne le fait pas, le feuillage couvrant est ici sa fonction première.

Jolis mariages

On peut associer divers géraniums cantabrigiense entre eux pour avoir un joli camaïeu lors de la floraison (en blanc (St Ola), blanc rosé (Biokovo) ou en rose-mauve (‘Karmina’ ou Cambridge)), mais aussi avec des géranium macrorrhizum qui ont le même pouvoir couvrant.
J’aime beaucoup marier un feuillage pourpre comme une heuchère par exemple, avec les petites fleurs blanc rosé de Biokovo.
Des ancolies fleuriront en même temps, une tiarella, des geums aussi…

Histoire de prolonger la floraison, on peut l’associer au géranium vivace endressii.

géranium cantabrigiense ‘Biokovo’, Bec de grue

Quand il arrêtera de pleuvoir, j’irai faire de plus belles photos… Il va bien arrêter de pleuvoir non?!

11 commentaires sur “Géranium cantabrigiense

  1. Bonjour, Je l’ai installé depuis quelques années et il est formidable. Un très bon choix .
    Bon weekend avec le soleil !! Marie-Claire

  2. Bonjour Malorie, ha tu avais encore une place dans ton jardin !!?
    Je trouve ce géranium bien joli, le rose est doux et frais.
    Bien sûr que la pluie va cesser. Et les températures vont grimper ! Les rosiers sont tous prêts. Avec des boutons à maturité. Mais ils ne s ouvrent pas. Il n y a plus qu attendre !!!
    Bonne soirée.

  3. Bonsoir Malorie
    J’adore ces géraniums j’en mets partout comme couvre sol., très facile à dédoubler et reprise sans problème. Comme vous je ne les taille pas après la première floraison. Le feuillage est décoratif.
    A recommander aussi le géranium macrorrhizum qui lui est un peu plus grand.
    Bon week-end
    marie

  4. Une amie m’a donné une bouture il y a longtemps . Aujourd’hui, il est bien installé dans un massif en bordure d’une allée et je viens d’en repiquer sous un rosier où j’espère qu’il m’évitera le désherbage. La région lyonnaise est bien arrosée aussi…

  5. Coucou Malorie ,
    Je viens de l’installer dans mon jardin grace à une amie blogeuse en esperant qu’il se plaira chez moi !
    Oui le soleil va revenir … enfin j’espere hihihi
    Bon weekend !

  6. Je l’ai depuis longtemps à l’ombre , au nord, et pas drainé, cela ne le dérange pas!
    je le rase qqfois ou en partie, et il repousse super bien.
    Bref un couvre sol sans soucis! la floraison n’est pas massive ni très longue cependant.

  7. Je l’ai aussi depuis longtemps dans mon jardin et je l’apprécie beaucoup. Mon sol est argileux et peu drainé mais il s’y plait quand même, à l’ombre ou au soleil : rien ne le rebute.
    Une valeur sûre !

  8. ah les geraniums vivaces , quelles plantes formidables , jolis , durables , faciles et comblant tous les trous moches de terre visible , la palme revient au Geranium Endressi( tu lui as consacré un article )en feuillage toute l’année même l’hiver .En juillet il suffit de couper au ras du sol le feuillage fané et hop il repart 15 jours après .Le bec de Grue est beaucoup moins florifère que l’Endressi.

  9. Encore une très belle suggestion. Question naïve de débutante en jardinage : est-ce que ces géraniums peuvent être plantés là où poussent des jacinthes et des anémones des bois que je tiens à garder ?
    Mille mercis.
    Anne

    1. Je ne le mettrais pas dans les anémones des bois car elles sont plus basses que le géranium et seraient cachées, si pas étouffées.
      Par contre, chez vous, sous les grands arbres, dans les coins difficile à entretenir…. ça marchera très bien! Associez-les aux géraniums macrorrhizum et aux géraniums endressii par exemple 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *