☘ Et pourquoi pas un Parking végétalisé avec du trèfle?

On voit de plus en plus souvent des places de stationnement engazonnées et je trouve ça vraiment chouette parce que cela diminue l’impact visuel de la zone de stationnement, notamment en milieu urbain, tout en préservant la biodiversité et en favorisant l’infiltration naturelle de l’eau de pluie.
Végétaliser un parking est donc autant un choix esthétique qu’écologique.

Dans le cadre d’un coaching-jardin où les clients souhaitent prévoir un emplacement de parking d’appoint avec un entretien minime, à côté de deux places existantes bétonnées, je suggère de végétaliser cette zone avec du trèfle blanc nain (Trifolium repens).

Les avantages et inconvénients du trèfle blanc

Il porte bonheur si vous trouvez le trèfle à 4 feuilles! 🍀
Il est bien rustique, n’a pas besoin d’engrais, ne nécessite quasiment pas de tonte (max. 2 ou 3 x /été) et reste vert même en période de sécheresse occasionnelle. Grâce à ses racines profondes, il est relativement tolérant à la sécheresse estivale (plus que la plupart des graminées!) mais il n’est pas pour autant adapté aux sols secs en permanence.
Le trèfle a tendance à étouffer les mauvaises herbes.
Il pousse très bien au soleil ou à la mi-ombre (mais pas à l’ombre!)
Un gazon riche en trèfle décourage les insectes nuisibles, notamment les vers blancs.
Contrairement au gazon, il est très résistant à l’urine des chiens.
Sa jolie floraison blanche mellifère attire les pollinisateurs, notamment les abeilles.
J’ai lu aussi qu’il tolère mieux les sols compactés que les graminées et a même tendance à alléger les sols très denses.
Cette herbacée se nourrit de l’azote présent dans l’air qui l’entoure (c’est donc une légumineuse, comme les haricots !). Il vit en symbiose avec des bactéries qui fixent l’azote atmosphérique et le rendent disponible aux plantes voisines. Ainsi, même les graminées poussent mieux quand il y a du trèfle dans le gazon.

MAIS si la floraison mellifère est un gros avantage pour la faune, certains trouveront peut-être embêtant de la voir fréquentée par nombre de butineurs! Ceux-là préféreront tondre leur trèfle à ras au moment de la floraison (mais ce serait très dommage pour les abeilles!).

Dans le cas d’un emplacement où l’on marche souvent, mieux vaut mélanger trèfle et graminées car le trèfle résiste moins bien au piétinement que les graminées.
Notez aussi que le trèfle s’enracine là où ses tiges rampantes touchent la terre. Par conséquent, pour éviter son expansion chez le voisin, il sera bon d’entourer la zone d’une surface inerte (un sentier ou alors une bordure de 10 cm de hauteur, enfouie aussi à sa base).
Le trèfle ne donnera pas de bons résultats à l’ombre (pas plus qu’une pelouse de graminées d’ailleurs).
Il a besoin d’un sol qui présente un pH de + de 6.

Trèfle blanc (Trifolium repens) Photo : Chiot’s run

Le bon revêtement

Pour une place d’appoint, on peut dans la plupart des cas se passer de gros travaux (tout comme on peut occasionnellement se garer dans une pelouse quelconque). Mais si on a besoin d’un aménagement pour un usage plus fréquent, il est important de choisir un bon revêtement de stationnement : un système de dalles alvéolées répond aux exigences techniques. Il est alors préférable de s’adresser à un professionnel pour garantir la durabilité de l’installation.
Si la place de parking est utilisée quotidiennement, il sera primordial de prévoir une couche de fondation pour la stabilité.

Autres plantes possibles

  • Le gazon n’est possible que si il y a au moins 5h de soleil par jour donc sans stationnement en journée.
  • La mousse a besoin de peu de lumière donc, bien que moins verdoyante, elle convient pour des places très fréquentées.
  • On peut aussi composer avec un mélange de mousses, de sedums, de thym, de graminées,…
  • Si il s’agit d’une place d’appoint qui n’est pas utilisée régulièrement, on peut aussi envisager le thym précoce à floraison blanche ou rouge (thym praecox ‘Albiflorus’ ou ‘coccineus’) qui mesure moins de 5 cm. Ici aussi la floraison mellifère est un gros avantage pour la faune mais certains trouveront peut-être embêtant de la voir fréquentée par nombre de butineurs (à moins de tondre à ras à ce moment là)!
  • il existe du micro-trèfle : un trèfle extra nain (max.15 cm de hauteur si vous ne le tondez jamais) mais il est plus cher et pas forcément meilleur pour cet usage. Il paraît que plus il est tondu, plus ses feuilles sont petites mais alors il ne fleurira quasiment pas.  Ce micro-trèfle a été développé pour utilisation dans les pelouses mixtes (graminées et trèfle).
Il portera chance si vous trouvez le trèfle à 4 feuilles! (Crédits photo : Yan Ming/Unsplash)

4 commentaires sur “☘ Et pourquoi pas un Parking végétalisé avec du trèfle?

  1. Bonjour, combien de temps pour faire pousser le trèfle sans pouvoir parquer les voitures ? Est-ce assez résistant ? C’est pour un parking privé, où 4 voitures bougent 4 fois par jour. Merci

    1. Bonjour,
      Si vous semez le trèfle dans des dalles alvéolées et que les voitures n’ombragent pas la surface au moins 5 à 6h/jour, vous devriez pouvoir vous parquer sur la zone sans trop attendre. Les semences doivent recevoir assez de lumière et d’eau pour bien germer au départ.
      Les dalles alvéolées empêcheront que les véhicules écrasent les jeunes plantules aux racines encore fragiles.
      Si vous semez sans installer au préalable des dalles alvéolées, il faudra attendre davantage car les voitures écraseraient les jeunes pousses avant qu’elles soient suffisamment établies. C’est comme si on semait du gazon pour se parquer dessus.
      La croissance du trèfle est relativement rapide les premiers mois.
      Voici une fiche détaillée sur cette plante : http://www.jardin-sec.com/jardin-sec_web/fr/FICHETECHNIQUE.awp?P1=Trifolium%20fragiferum&P2=FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *