Cornouiller à bois rouge: cornus alba ‘Elegantissima’

Je vous avais dit hier que je devais vous parler de mon cornouiller blanc!
Le cornus alba ‘elegantissima’ est un arbuste tout simple mais que j’aime beaucoup parce qu’il est lumineux l’été avec son feuillage marginé de blanc crème, et coloré l’hiver avec ses jeunes rameaux rouges, ce qui le rend attrayant toute l’année.
Facile d’entretien, rustique, jamais malade, il fleurit à la fin du printemps mais sa floraison discrète passe inaperçue!

Il en existe diverses variétés à bois rouge, orangé, vert ou jaune. Ils aiment généralement une terre riche et fraîche.
Cédric Pollet les a merveilleusement mis en valeur dans son très bel ouvrage « Jardins d’Hiver » si bien que, si j’avais la place au jardin, j’en planterais certainement d’autres!

Février, c’est la période idéale pour tailler ces arbustes à bois coloré!
Une sévère taille printanière des cornouillers blancs (cornus alba) favorise la pousse de nouveaux rameaux plus colorés, lisses et brillants, couleur bienvenue dans la grisaille de l’hiver.

une mésange bleue dans le cornouiller à bois rouge
Viorne ‘Mariesii’ et cornus alba ‘elegantissima’ (fin novembre)

Au sortir de l’hiver, il est donc conseillé de le tailler.
On peut raccourcir toutes les branches assez court, sachant que ces arbustes vigoureux repoussent vite et formeront un beau buisson en quelques semaines.
Personnellement, dans mon jardin, je coupe au sol seulement les rameaux les plus âgés, dont le bois est plus terne et strié. Je raccourci les branches restantes d’1/3 à peu près.  De cette façon, l’arbuste garde toujours de la hauteur dans la haie et renouvelle ses tiges bien colorées.

cornouiller à bois rouge (cornus alba ‘elegantissima’) en avril

Associées à des floraisons précoces, perce-neige, hellébores, narcisses, etc., ces rameaux rouges sont du plus bel effet!

Bientôt, ils se couvriront d’un beau feuillage clair marginé de blanc. Bien danse, l’arbuste nous préservera des regards durant toute la belle saison.  Ses rameaux érigés atteignent 2,50 m. Dans la haie, avec le viburnum plicatum Mariesii et la viorne opulus roseum (‘Boule de neige’) ils forment une association claire et lumineuse

cornus alba et viorne boule de neige

 

viburnum plicatum ‘Mariesii’ et cornus alba ‘Elegantissima’
viburnum plicatum ‘Mariesii’, cornus alba ‘Elegantissima’, viorne « boule de neige », acer palmatum atropurpureum

En automne, le feuillage se colore admirablement!

cornus alba 'Elegantissima', en habit d'automne
cornus alba ‘Elegantissima’, en habit d’automne

C’est un arbuste assez courant et sans aucune prétention, mais je l’adore! Comme il n’a que des qualités et ne demande qu’un entretien très limité, je le recommande volontiers pour tous les jardins petits ou grands!

3 commentaires sur “Cornouiller à bois rouge: cornus alba ‘Elegantissima’

  1. J’en ai planté deux en septembre 2016, ils font partie de ma haie champêtre (avec noisetiers, charme, sorbier, pyracanthas, cotonéaster, érables, elaeagnus…)mais cette année ils ont souffert de la sécheresse, j’ai du pas mal les arroser.
    Il y a un panaché sur les deux, son bois est rouge plus foncé.
    J’aimerai bien en planter d’autres pour avoir un joli bosquet rouge en hiver, avec un bouleau bien blanc au milieu. J’aime beaucoup le livre de Cédric Pollet. Mais bon il faut de la place!
    Peut-être quand j’aurai nettoyé une autre partie de mon jardin.
    J’aimerai beaucoup qu’il soit aussi attrayant en été qu’en hiver.
    J’ai été par contre étonné qu’il ne parle pas du noisetier tortueux dans son livre, je trouve cet arbre plus joli en hiver qu’en été.
    L’eucalyptus gunnii ‘Azura’ est aussi très joli en hiver, en plus ont peut se servir de ses branches pour faire des couronnes de Noël.

    1. Voilà une très belle haie vive que les oiseaux apprécieront!
      C’est vrai que les cornus alba ont besoin d’une terre fraîche ! Il faut y penser avant d’en planter d’autres 🙂 Avec un bouleau blanc, le contraste serait superbe!
      Je e connais pas cet eucalyptus, je ‘en vais voir….
      A bientôt !

  2. Oui je n’avais pas compris que ça n’aimait pas trop le sec du coup ils se retrouvent dans un endroit assez sec mais heureusement il y a un peu d’ombre. J’ai aussi beaucoup paillé.
    Ayant une terre très caillouteuse je plante plutôt des arbustes résistants, les cotonéasters sont impressionnant de ce côté la!
    L’eucalyptus c’était un essai, je l’avais vu dans un jardin et on m’avait dit qu’il résistait bien au froid. L’année dernière j’ai eu -17°C et il n’a pas bronché. Par contre c’est assez cassant comme arbre, mais ça peut repartir de la base. Le mien fait déjà plus de 4 mètres, alors que je l’ai planté il y a à peine 2 ans et il ne faisait pas 1 mètre.
    A priori il vaut mieux lui couper la tête pour qu’il se ramifie et se fortifie. Mais ça me fait de la peine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *