Construction d’un abris pour mes tomates

Cet été, mon chéri m’a construit un appentis solide pour abriter mes plants de tomates.
Il fallait en effet remplacer la petite serre en plastique, éventrée lors d’une tempête en février dernier.
Elle aura tenu 2 ou 3 ans, je ne sais plus au juste, et les plants de tomates que j’y cultivais en pots me donnaient de belles récoltes.
La structure en métal, elle, n’était pas abîmée du tout. J’ai donc récupéré les étagères d’un côté et j’ai donné l’autre moitié.
Voici l’ancienne serre du temps de sa splendeur…

l’ancienne petite serre en plastique que nous avions installée au potager
la serre

Cet été, mon Namoureux a donc profité de ses vacances pour construire, avec Hugo, une sorte d’appentis qui protégera les tomates de la pluie.
Première étape : faire place nette!

la place libérée pour la nouvelle « serre »

Les piquets en bois sont bétonnés dans le sol avec un béton à prise rapide.

Hugo est très bricoleur. Il bosse comme un chef!

Ils ont fixé les panneaux en plastique ondulé transparent sur le toit.
La gouttière de la cabane est déplacée. Le raccordement vers le tonneau reste à faire pour récolter l’eau de pluie.

Pour « tuteurer » les grimpantes, tomates ou haricots à rames par exemple, on a fixé verticalement 3 chaines en métal. Je peux glisser de fins bambous dans les maillons, à la hauteur que je veux, pour soutenir les plants.

des tiges de bambou, glissées dans les maillons des chaînes, permet d’adapter le support aux plantes grimpantes

Je verrai avec le temps si il s’avère nécessaire de fermer les côtés mais je pense que ça ne sera pas utile.
Le toit de mon abris à tomates évitera que le feuillage soit mouillé mais les ouvertures sur les côtés permettront à l’air de circuler et à la pluie d’arroser au pied.
Plus tard, j’aimerais bien paver une petite allée au milieu pour faire propre et joli.
L’étagère récupérée dans la serre en plastique a été fixée contre la cabane pour y ranger tous les pots. C’est moche, mais pratique!
J’ai gagné de la place!
L’année prochaine, j’y installerai les pieds de tomates en pleine terre avec peut-être une bordure d’œillets d’Inde…  Non seulement ces fleurs colorées sont comestibles, mais en plus la plante agit comme un répulsif naturel envers les pucerons et les fourmis, tout en attirant les syrphes et d’autres insectes butineurs qui vont aider à la pollinisation.  Par ailleurs, le système racinaire des œillets d’Inde sécrète une substance qui repousse les vers de type nématodes (qui s’attaquent aux racines).

l’abris pour les plants de tomates, le tonneau pour récupérer l’eau de pluie et l’étagère pour le rangement des pots

En attendant, en août, j’ai tout de suite installé quelques légumes à repiquer et fait quelques semis.
Pour optimiser l’espace, des légumes garniront le pied des haricots à rames qui prendront de la hauteur :

– du céleri blanc (distance de plantation 30 cm)
– des épinards   (distance de plantation 15 cm)
– de la laitue Iceberg  (distance de plantation 40 cm)
– des semis de haricots ‘Montebello’, un haricot grimpants, sans fil et avec des fines gousses de 8 mm de diamètre au stade optimal de cueille. Ils auront besoin de rames de 2,50 m de hauteur mais j’ai prévu un 3 chaines que j’ai reliées par des bambous.
– des semis d’oignons de Vaugirard. En semant en août/septembre, je devrais pouvoir récolter d’avril à juin. De culture facile sur peu de place, l’oignon préfère une exposition ensoleillée et un sol pas trop humide. J’ai semé à la volée, il faudra éclaircir quand les plants auront la taille d’un crayon, en espaçant de 10×25 cm.

plantations des légumes sous la serre

J’espère de belles et bonnes récoltes…

7 commentaires sur “Construction d’un abris pour mes tomates

  1. Effectivement c est bien ! Une aubaine que la serre se soit delitee avec les ans .
    Du coup , avec un namoureux et le fils du namoureux, te voilà bien gâtée…Judicieux le  » gâtage  » en plus…Chanceuse la gâtée d avoir un namoureux et son fils…Bref des légumes aimés arrivent…

  2. Super ! C’et chouette d’avoir deux bricoleurs à la maison !
    J’ai fait un petit abri à tomates aussi l’année dernière. Je n’ai couvert qu’au-dessus et ça a suffit jusqu’à présent !
    Bonne soirée.

  3. Superbe idée! et j’aime bien que les pots aient trouvé une étagère à leur mesure… Rien de plus pratique si on ne se laisse pas déborder! Et une fois les tomates élevées le côté « rangement » deviendra charmant!
    Beau travail!

    1. Beau travail les tomates seront sûrement délicieuses… attention juste à la pluie qui rebondit sur le sol, devant les tomates, c’est comme ça que le mildiou s’installe, il reste bien au chaud ds la terre et profite, le voyou, du voyage avec les gouttelettes pour trouver l’abri du feuillage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *