Conseils : Tester la terre de son jardin

Il est utile de connaître la qualité de son sol pour pouvoir choisir les plantes les mieux adaptées à son terrain. Le pH du sol (degré d’acidité) et la texture du sol sont deux propriétés importantes à connaître avant d’aménager son jardin.
Voici 2 tests à réaliser soi-même à la maison et qui peuvent être amusants à faire avec les enfants pendant ces longues vacances 😉

Boulette or not boulette?

Malaxez un échantillon de terre humide, de façon à modeler une boule.

  • Si vous n’y parvenez pas, votre sol est sableux
  • Si votre terre reste compacte mais que celle-ci se brise légèrement quand vous la malaxez, votre terre est limoneuse
  • Si vous modelez une boule compacte qui tient bien, votre terre est argileuse.
tester la texture du sol en faisant une boule de terre : ici une terre plutôt limoneuse

Un sol sableux est très drainant et s’appauvrit rapidement car les particules assez grossières laissent s’échapper beaucoup d’éléments nutritifs => il faut donc l’arroser plus et l’enrichir régulièrement.

Un sol limoneux est relativement drainant et conserve assez bien les nutriments => il convient parfaitement aux potagers, fruitiers, rosiers…
Sur ce type de sol, paillage et engrais verts éviteront qu’une croûte imperméable se forme à la surface suite à la pluie (= croûte de battance), asséchant le sol et empêchant la levée des semis.

Un sol argileux est très lourd, sec et dur en été, humide en hiver. Il est donc très difficile à travailler mais il a l’avantage de retenir les éléments nutritifs et l’humidité.

Entre ces catégories, il existe des déclinaisons telles que argilo-limoneux (dominance argileuse), limono-sableux (dominance limoneuse), etc…

Tester le pH du sol : neutre, acide ou alcalin?

Pour les sols de jardins, le pH se situe presque toujours entre 4 (très acide) et 8 (très alcalin).
Un pH de 7 indique un sol neutre (ou basique).

    • De manière générale, on peut dire qu’une « bonne terre ordinaire » a un pH légèrement acide (situé entre 5,5 et 6,9) car cela convient bien à une grande diversité de végétaux, dont les plantes de sol neutre ou légèrement acide.
    • Les plantes acidophiles dites « de terre de bruyère » préfèrent un sol franchement acide (pH inférieur à 5.5)
    • Les plantes calcicoles préfèrent un sol dont le pH est situé entre 6.5 et 7.5

Prélever de la terre…

Effectuez plusieurs prélèvements de terre, à 5 ou 6 endroits différents du jardin, à au moins 20 cm de profondeur (la terre de surface contient souvent des éléments pouvant fausser les résultats).
Il suffit d’environ 250 ml de terre au total… Mélangez les échantillons de terre dans un récipient en verre.
Note : Chaque analyse ne doit concerner qu’un seul « secteur » de votre terrain. Analysez la terre des plates-bandes séparément de la terre du potager par exemple.
Au printemps, certaines jardineries proposent des analyses gratuites dans le cadre des portes ouvertes…

Petits tests faciles…

  • Un simple test avec du VINAIGRE BLANC peut déjà être une petite indication :
    Diviser votre échantillon de terre en 2 et versez un peu de vinaigre blanc (idéalement à 12%) sur un des 2 échantillons.
    • Si il n’y a aucune réaction = sol acide
    • Si ça fait des bulles = sol alcalin (+ l’effervescence est importante, + la terre est calcaire)
  • Complétez éventuellement l’expérience avec du BICARBONATE DE SOUDE pour confirmer le résultat: Ajoutez de l’eau distillée au second échantillon de terre, pour faire une boue, puis versez du bicarbonate de soude. Si ça pétille, votre sol est acide.
  • Autre solution, un peu plus précise : Achetez en pharmacie des BANDES DE PAPIER pH et de l’eau distillée (l’eau de pluie ou du robinet pourrait fausser le test) ou achetez un KIT D’ANALYSE en jardinerie.
    Mélangez l’échantillon de terre avec de l’eau distillée pour obtenir une boue très liquide.
    Laissez votre bandelette test environ 30 secondes dans la boue et comparez le résultat par rapport au code couleur de l’emballage.
tester le pH du sol avec un kit d'analyse de terre
tester le pH du sol avec un kit d’analyse de terre

Un test plus complet, en laboratoire…

L’analyse de sol en laboratoire est certes un peu plus coûteuse mais elle vous fournira des indications beaucoup plus pointues sur la granulométrie, le pH de votre sol, la teneur en phosphore (P), en potassium (K) et en éléments secondaires (le calcium, le magnésium et le fer) et oligoéléments, nécessaires pour la bonne croissance et la santé des plantes.
Au printemps, certaines jardineries proposent des analyses gratuites dans le cadre des portes ouvertes. Sinon, on peut s’adresser directement au(x) laboratoire(s) de sa région.

Le résultat fourni permet ainsi de corriger les défauts en fonction de ce que vous voulez cultiver à l’endroit où la terre a été prélevée.
Le laboratoire peut par exemple indiquer comment corriger l’acidité du sol et atteindre le pH voulu (par exemple, si le sol est trop acide, quelle quantité de chaux intégrer et à quelle fréquence pour ne pas perturber les organismes vivants dans le sol).
Ces conseils personnalisés peuvent s’avérer particulièrement utile dans le cadre d’une culture spécifique (massif de plantes acidophiles, potager, verger, cultures maraîchères…).
Autre avantage: les conseils reçus ne sont influencés par aucune marque puisque le labo n’a rien à vendre, contrairement aux tests vendus en jardinerie…

Contactez le laboratoire choisi afin de connaître les modalités pratiques (liste des laboratoires de Belgique ici). Vous recevrez une fiche de renseignements à remplir pour guider les techniciens dans leurs analyses et à joindre à l’échantillon que vous enverrez.
Anticipez! Vous recevrez les résultats 2 à 4 semaines après l’envoi des échantillons…
Le prix d’une analyse standard se situe entre 15 et 70 € (selon le nombre de paramètres analysés).

Choisir des plantes adaptées au sol

Les plantes ne poussent pas bien et ne sont pas en bonne santé lorsque que le pH ne leur convient pas car elles ne sont alors pas en mesure d’y puiser les nutriments dont elles ont besoin.
Même si il est possible de modifier le degré d’acidité du sol, je pense que pour créer un jardin d’agrément, la meilleure solution est de choisir des plantes naturellement adaptées au sol dont on dispose.

A quoi bon essayer d’acclimater un rhododendron en terre calcaire? Il faudrait sans cesse renouveler des apports de tourbe ou de terre de bruyères, qui ne retiendraient probablement pas assez l’eau et les nutriments, et il y a fort à parier que la plante subirait des carences et trop de sécheresse malgré tout…

Ce serait comme de mettre une lavande les pieds dans l’eau, et sans cesse ajouter du sable pour essayer d’améliorer le drainage!…  Ca n’a ni queue ni tête!

L’exposition, l’ensoleillement, le degré d’humidité sont également des critères dont il faut tenir compte lorsqu’on choisit ses plantes…

4 commentaires sur “Conseils : Tester la terre de son jardin

  1. Merci pour cet article.
    Chez moi, c’est une terre argileuse et je pense que rien qu’au vu des prêles qui s’y plaisent c’est déjà un signe…
    J’espère que les températures baisseront bientôt car vivre « confinée » (j’entends volets et fenêtres closes une grande partie de la jouenée) je ne supporte pas beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *