Avant/après : Jardin sur graviers chez Cléo et John

Retour sur un coaching: 3 mois après…. Ils ne savaient que faire de ce prolongement du parking gravillonné, avec 6 chambres de visite plutôt moches! Je leur ai proposé de créer là un jardin sur graviers qui ne leur demandera qu’un entretien minimum une fois que les plantes auront envahi la place. Certaines plantes sélectionnées s’y ressèmeront spontanément, d’autres pourront être divisées plus tard, pour les multiplier et augmenter ainsi la surface végétalisée sans frais supplémentaires…
De cette façon, à moindre coût, on agrémente cet espace de plantes qui apprécient ces conditions de culture particulières, tout en permettant toujours un accès facile aux taques, et on conserve malgré tout la zone de « parking » si besoin…

J’ai eu le plaisir la semaine dernière de retourner voir ce jardin créé au printemps et de constater que les plantes se sont déjà très bien développées en seulement 3 mois! Les clients avaient reçu par mail un compte-rendu avec un plan de plantation et la liste des plantes à acheter pour réaliser le projet. Ils avaient ainsi toutes les cartes en main pour le mettre en œuvre, tout seuls, à leur rythme et selon leur budget, et ils ont fait ça avec beaucoup d’application pour un résultat vraiment satisfaisant!

Le jardin de graviers est un jardin libre, d’allure naturelle. Au final, seule une large allée centrale sera gardée sans plantes mais ses contours ne seront pas fixes car les plantes vont coloniser les bords progressivement.

le parking de graviers, plantations mi-avril
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
le parking de graviers, plantation mi-avril
un jardin sur graviers, côté plutôt ombragé (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers, côté plutôt ombragé (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (peu après la plantation, mi-avril)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation): sedums rampants, thym, origan…
Lavandula ‘Richard Gray’ et veroniques dans un jardin sur graviers (3 mois après la plantation) 
sedums rampants dans un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
armeria (gazon d’Espagne) sur fond de thym en fleurs, dans un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
thym, sedum rampant, armeria et ibéris, dans un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
Acaena hybride Blue Haze, un jardin sur graviers
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation) : arabis caucasica, salvia officinalis, veronica, lavandes, thym, coréopsis,…
des fleurs mellifères apportent de la vie à ce jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation)
un jardin sur graviers (3 mois après la plantation) : sedums rampants et saxifrages mousse

Même si les plantes choisies sont adaptées à ce terrain sec, je conseille toujours d’arroser régulièrement durant la première année qui suit les plantations, afin de favoriser un bon enracinement, mais avec tout ce qui tombe du ciel cet été, cette corvée leur est épargnée… En ce moment, ils craignent même que le ruisseau déborde, l’eau venue des champs voisins a dévalé dans la rue… Je croise les doigts pour eux!

9 commentaires sur “Avant/après : Jardin sur graviers chez Cléo et John

  1. Bonjour,
    Je trouve que l’évolution en 3 mois est impressionnante et l’idée très intéressante. Je me demande quel travail de désherbage sera nécessaire.
    Au fait c’est quoi des taques ?

    J’espère que le beau temps va revenir et que les inondations vont se résorber. Bon courage !

    1. L’idée ici est de pouvoir tolérer quelques adventices qui se mêleront aux plantes vivaces et aux semis d’annuelles. Ainsi, le travail de désherbage s’en trouve diminué. Et puis avec les plantations, on réduit l’espace vide disponible pour les adventices. 😉
      Les taques ce sont ces plaques métalliques au niveau du sol, qui referment une « chambre de visite », permettant d’accéder si besoin aux raccords entre des systèmes d’évacuation…

  2. j’aime beaucoup les jardins sur graviers ( peut être parce que cela me change de mon jardin très vert ! ) et le résultat de ce que tu as fait planter promet un joli décor

    1. Bonne idée en effet! Les semis d’annuelles sont prévus : ancolies, nigelles, sisyrinchium, orlaya, linaria et j’en passe… 😉
      Ici les persicaires apprécient un peu de fraîcheur mais comme une partie de ce jardin sur graviers est ombragée, ça pourrait convenir! Merci pour l’idée! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *