Boutures de rosiers

Timidement, comme poussée par le hasard, j’ai tenté l’aventure des boutures de rosiers.

Comment faire?  Chacun a sa technique.
Celle de Béné, semble simple et cela fonctionne!

Je me lance donc!

En août-septembre, couper des tronçons de 15 à 30  cm, dans une tige lignifiée (c’est-à-dire encore tendre mais pas trop) en sectionnant de préférence juste sous la naissance d’une feuille.
Supprimer les feuilles en laissant juste la base du pétiole.  On peut garder 2 feuilles au dessus…
Tremper la tige dans de l’hormone de bouturage (ça aide mais c’est facultatif) avant de la planter dans une terre de jardin légère, bien amandée avec de la tourbe et du sable (moi j’ai fais sans sable).

les boutures de rosiers en 4 étapes

J’ai bouturé 4 « bâtons » par pot, assez serrés donc au départ.
Tasser, arroser et placer les pots à l’ombre claire puis sous châssis pendant l’hiver (maman, veux-tu bien garder mes boutures dans ta véranda cet hiver?).
Si ça marche, je pourrai repiquer les boutures dans des pots individuels à la fin du printemps prochain.  Puis à l’automne, les offrir pour qu’ils prennent place dans d’autres jardins.

Si on a une bonne terre ordinaire de jardin, assez souple, on peut aussi planter ses bâtons directement en pleine terre, dans un espace disponible au jardin, voire au pied du « rosier parent », comme ça on n’oublie pas de qui est le rejeton l’année suivante, et sans avoir besoin de faire des étiquettes 😉
Cela demande beaucoup moins de « travail », pas de pot, pas de chipotage, on ne rempote ou repique ailleurs que les boutures qui auront pris, sans trop se casser la tête! Le taux de réussite sera peut-être un peu moindre, mais tout de même satisfaisant, et on n’y aura pas mis trop d’efforts…

11 commentaires sur “Boutures de rosiers

  1. En laissant les boutures (préparées) 24h dans l’eau avant de les planter en pot. Ca semble encore marcher mieux. Le seul soucis, c’est que la poudre de l’hormone colle un peu, alors j’en mets très peu. Chez moi: Golden a pris. Pas si difficile à bouturer ces anglais.

  2. on peut aussi planter directement la bouture à l’endroit où on destine le rosier…ici en Bretagne, car l’hiver est plutôt doux. Mon chéri qui a les doigts verts (..) réussit presque à tout coup! et je retrouve des rosiers à des endroits bizarres parfois!
    j’ajoute que les rosiers anglais se bouturent effectivement très bien!
    bonne journée!

  3. Bonjour à tous, je suis une passionnée des roses, c’est pourquoi, lorsque vous taillez vos rosiers, je serai ravie de recevoir des boutures, merci de penser à moi, cordialement, nicole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.