❤ ❤ Focus sur le rosier ‘Blush Noisette’

J’avais noté que le fort parfum de ce rosier ancien évoquait… le clou de girofle! C’est archi-faux! En tout cas, pas MON ‘Blush Noisette’ à moi!  Ou alors très vaguement… P’têt le vôtre?!
Peu importe puisque ses petites roses doubles d’un rose très tendre, un peu floues, exhalent un doux parfum musqué, en particulier par temps doux.

rosa 'Blush Noisette'
rosa ‘Blush Noisette’, rosier ancien (Noisette  vers 1814-1817), très remontant, très sain, parfumé.

La floraison est relativement tardive puisqu’elle ne démarre que pour mon anniversaire, fin juin, mais elle est spectaculaire avec ses très gros bouquets de 20 à 50 fleurs!  Les boutons d’un rose plus ou moins soutenu s’ouvrent en petits pompons de 4-5 cm, rose lilas pâle.

rosa 'Blush Noisette'
rosa ‘Blush Noisette’

Puis les fleurs s’épanouissent autour d’un coeur d’étamines dorées, et pâlissent presque jusqu’au blanc avant de faner.

rosa 'Blush Noisette'
rosa ‘Blush Noisette’

En climat chaud, il remonte jusqu’aux gelées MAIS je ne suis pas sûre du tout que le climat belge soit pour lui!
Ses fleurs sont abîmées par la pluie. Les étés humides ne lui conviennent pas du tout, les boutons floraux moisissent.
Néanmoins, les étés de canicule que nous connaissons ces dernières années ne lui réussissent pas trop mal, à condition qu’il soit installé à mi-ombre et pas en situation brûlante, et surtout si on lui arrose le pied de temps en temps quand la sécheresse s’installe durablement.

rosa ‘Blush Noisette’

Un défaut, des qualités

Ses fleurs peuvent être abîmées par la pluie mais à part ça, c’est un rosier ancien ravissant, romantique, facile à cultiver, très sain, robuste, peu épineux, florifère et bien remontant jusqu’à l’automne si l’été n’est pas trop sec…
Il apprécie une exposition mi-ombragée qui met en valeur le coloris délicat de ses petites roses. Il est résistant à la chaleur et à la sécheresse une fois établi.
Il peut même très bien, paraît-il, s’accommoder des situations ombragées mais il y sera moins florifère.
Il ne fructifie pas.

rosa 'Blush Noisette'
rosa ‘Blush Noisette’

Buisson ou petit grimpant

Un peu lent à s’établir, ‘Blush Noisette’ s’avère ensuite vigoureux.  Les longs rameaux arqués, de couleur rougeâtre, sont presque inermes (sans aiguillons) et ploient gracieusement sous la floraison.
Il se comporte en arbuste ou en grimpant selon la façon dont il est conduit et la taille pratiquée. J’ai choisi de le maintenir en petit buisson dans un massif, mais si vous le palissez sur un support, il prendra de la hauteur (180 à 400 cm de hauteur pour 150 à 300 cm d’envergure, selon le climat).

rosa 'Ballerina' et 'Blush noisette'
rosa ‘Ballerina’ et ‘Blush noisette’

Heureux mariages

Dans mon jardin, il est marié au rosier ‘Ballerina’, devant une spirée et un seringat… Il fleurit fin juin en même temps qu’une lavande et une hémérocalle orange…
En septembre, il accompagne les asters… En fait ses tons doux se marient facilement avec beaucoup de couleurs!
On peut aussi l’installer au pied d’un rosier liane dont il habillera la base avec élégance.
En grimpant, il serait aussi très joli avec une clématis viticella.

ballerina et ‘Blush Noisette’
rosa ‘Ballerina’ et, au centre, rosa ‘Blush Noisette’, lavande et hémérocalle ‘Fulva’
aster ‘Kylie’ et rosa ‘Blush Noisette’

Plantation

C’est un rosier à cultiver à la mi-ombre, de préférence en climat doux car il est un peu frileux.
Il est un des rares rosiers à accepter un ombrage important, mais sa floraison y est alors moins généreuse.

rosa ‘Ballerina’ et ‘Blush Noisette’, lonicera nitida et lavande, hémérocalle Fulva

Entretien du rosier Blush Noisette

Supprimez tous les bouquets de fleurs fanées pour favoriser la remontée de la floraison.

Puisque ‘Blush Noisette’ est un rosier remontant, on le taille à la sortie de l’hiver:
– Pour obtenir un rosier arbustif, on réduit ses rameaux de la moitié de leur longueur.
– Pour le conduire en grimpant, on coupe les branches secondaires à 2 ou 3 yeux, en gardant bien les branches charpentières que l’on palisse sur le support.

Éliminez surtout les branches mortes, ou disgracieuses ou qui encombrent le centre, ou qui s’entrecroisent.
Pour renouveler le rosier coupez au pied une ou deux vieilles tiges tout les 3 ans.

Une fois bien établi, ‘Blush Noisette’ se passe totalement d’arrosage en été.

rosa 'Blush Noisette'
rosa ‘Blush Noisette’
rosa 'Blush Noisette'
rosier ‘Blush Noisette’
rosa 'Blush Noisette'
rosa ‘Blush Noisette’
rosa ‘Blush Noisette’
rosier ‘Blush Noisette’ rempli de boutons floraux, à côté d’une pivoine festiva ‘Maxima’ en fleurs
aster ‘Kylie’ et rosier ‘Blush Noisette’
rosa ‘Ballerina’ et ‘Blush noisette’
syrphe sur rosa ‘Blush Noisette’
rosier 'Blush Noisette'
rosier ‘Blush Noisette’
rosier 'Blush Noisette'
rosier ‘Blush Noisette’
rosier 'Blush Noisette'
rosier ‘Blush Noisette’
rosier ‘Blush Noisette’
rosier 'Blush Noisette'
rosier ‘Blush Noisette’
rosier 'Blush Noisette'
rosier ‘Blush Noisette’
rosier ‘Blush Noisette’ chez mon amie Maryse
rosier 'Blush Noisette'
rosier ‘Blush Noisette’ (chez Maryse)
rosier 'Blush Noisette'
rosier ‘Blush Noisette’

14 commentaires sur “❤ ❤ Focus sur le rosier ‘Blush Noisette’

  1. En fait, son parfum est léger mais comme beaucoup de Noisette il est plein de charme et très remontant. Le mien, tout jeune encore, a quelques boutons. Je suis content de pouvoir l’admirer bien fleuri dans votre jardin Malo. A bientôt.

  2. Il s’est bien installé chez nous c’est encore un jeune homme d’une voiture offerte je vais le bichonner il le mérite…. Planté dans un endroit sec … Zut pas fait attention ma passion rosier est récente.
    Merci.

  3. Je découvre cet article et ce rosier est ici au jardin ,je l’aime mais oui son défaut c’est qu’il n’aime pas la pluie .Il est en buisson comme chez vous Vous faites des superbes duo .
    Belle semaine Malo

  4. C’est un rosier qui réussit bien chez moi plein ouest et sans arrosage..Il est devenu énorme et j’ai coupé il y a quelques jours les fleurs fanées.
    Tes photos sont ravissantes ! L’association avec Ballerina est très jolie…
    Bises d’anniversaire

  5. Depuis longtemps Blush Noisette fait le charme de mes jardins. Je l’avais dans le Sud-Ouest de la France,dans le sud de la Grèce,et maintenant depuis quatre ans en Belgique. Il n’est jamais malade,supporte tout,le soleil,la mi-ombre,les terres ingrates,la pluie,le vent. En Grēce,en ėté,il recevait tous les 10-15 jours un seau d’eau ou…de fosse septique . Parfois un peu lent à prendre son envol,il est merveilleux et jamais décevant . Je l’adore.

    1. Que c’est sympathique d’avoir ce retour d’expérience avec un rosier dans différentes régions, sous différents climats! Merci beaucoup de partager cela ici! 😉
      Bon week-end!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *