Bégonia, je ne t’aime pas! Quoique…

Je n’aime pas les bégonia! C’est épidermique!… Mais j’ai bien envie de planter des bégonias blancs quand même! 😉 J’ai un souvenir des parterres de bégonias des années 80, en forme de « tarte » avec des parts de fleurs rouges, roses et blanches… Ca a dû me traumatiser 😉

begonia
Bégonia annuel, Bégonia d’extérieur, Begonia x semperflorens, Fleurs simples ou doubles blanches, roses ou rouges, d’avril-mai à octobre, H 15 à 30 cm, buissonnant et très florifère. Peu rustique (-5 °C), Exposition mi-ombre, ombre claire, sol riche en humus, léger, drainé, neutre à légèrement acide.
begonia
begonia devant le musée du parfum (citadelle de Namur),  Bégonia annuel, Bégonia d’extérieur, Begonia x semperflorens, Fleurs simples ou doubles blanches, roses ou rouges, d’avril-mai à octobre, H 15 à 30 cm, buissonnant et très florifère. Peu rustique (-5 °C), Exposition mi-ombre, ombre claire, sol riche en humus, léger, drainé, neutre à légèrement acide.

Des fleurs, des feuilles…

Et pourtant… quand je regarde de près une petite fleur de bégonia blanc, avec ses 4 pétales nacrés et son toupet jaune au coeur, la fleur n’est pas si moche! Elles sont petites, de 1 à 3 cm, mais nombreuses. Et les variétés à fleurs doubles sont assez séduisantes…

Quant au feuillage épais, rond, lustré, bien vert, il n’est pas si vilain… Son côté charnu le rend plus résistant à la sécheresse.

Et puis le bégonia est très facile à cultiver, il apprécie une situation semi-ombragée ou même l’ombre claire (justement mes jardinières sont au nord) et il offre une longue et généreuse floraison d’avril à octobre.

On lit souvent que le bégonia réclame beaucoup d’eau? Mais le bégonia semperflorens semble plus résistant à la sécheresse que la plupart des autres bégonias de balcon. D’ailleurs, plusieurs de mes clients le confirment! (et justement j’oublie souvent d’arroser!).

Bégonia annuel, Bégonia d’extérieur, Bégonia semperflorens ‘Mascotte white’, Begonia x semperflorens, Fleurs simples ou doubles blanches, roses ou rouges, d’avril-mai à octobre, H 15 à 30 cm, buissonnant et très florifère. Peu rustique (-5 °C), Exposition mi-ombre, ombre claire, sol riche en humus, léger, drainé, neutre à légèrement acide.

Jolis mariages

On les plante souvent entre eux, en combinant différentes couleurs. (ah, chers souvenirs d’enfance…) ou avec des impatiens, qui demandent les mêmes conditions de culture (mi-ombre, sol riche, drainé, neutre à légèrement acide).

Si je plante des bégonias… ils seront blancs!
Et je les marierai sans doute avec des feuillages plus légers… Une heuchère dorée, un carex ‘Everillo’, une fougère type polypodium vulgare, un corydalis lutea, un ophiopogon noir, le feuillage retombant d’un lierre panaché ou du dichondra,…
Peut-être des diascia blancs, une alchemille epipsila, un lamium maculatum ‘White Nancy’, un pélargonium odorant ou des oeillets d’inde jaune doux?

Corydalis lutea, Fumeterre
Bégonia annuel, Bégonia d’extérieur, Bégonia semperflorens ‘Mascotte white’, Begonia x semperflorens, Fleurs simples ou doubles blanches, roses ou rouges, d’avril-mai à octobre, H 15 à 30 cm, buissonnant et très florifère. Peu rustique (-5 °C), Exposition mi-ombre, ombre claire, sol riche en humus, léger, drainé, neutre à légèrement acide.
carex Everillo
heuchère dorée

Plantation des bégonia annuels

Le bégonia annuel – bégonia semperflorens – aime une situation lumineuse mais sans soleil direct, ou à mi-ombre.
A l’ombre, il sera moins florifère.

Il se cultive traditionnellement en jardinière, en pot ou en suspension, parfois dans une bordure en pleine terre (mais pitié, pas dans un parterre en forme de tarte, s’il vous plaît!).
Il apprécie un sol plutôt riche, frais et bien drainé mais tolère assez bien la sécheresse.

  • Attendez au moins la mi-mai pour les mettre en place à l’extérieur, car ils ne supportent pas le gel.
  • Espacez-les d’environ 20 cm.
  • Une couche de 5cm de billes d’argile au fond du pot améliorera le drainage.
  • Arrosez régulièrement après la mise en terre.
  • Un paillage végétal permet de maintenir la fraîcheur dont la plante a besoin.
begonia
Bégonia annuel, Bégonia d’extérieur, Bégonia semperflorens ‘Mascotte white’, Begonia x semperflorens, Fleurs simples ou doubles blanches, roses ou rouges, d’avril-mai à octobre, H 15 à 30 cm, buissonnant et très florifère. Peu rustique (-5 °C), Exposition mi-ombre, ombre claire, sol riche en humus, léger, drainé, neutre à légèrement acide.

Entretien

  • Supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure pour prolonger la floraison.
  • Arroser régulièrement mais sans excès (laisser sécher la terre en surface sur quelques centimètres entre deux arrosages copieux).
    Ne mouillez pas le feuillage pour éviter les maladies.
  • Un apport d’engrais régulier soutiendra la croissance et la floraison, surtout pour les plantes cultivées en pot.
  • Bégonia semperflorens, souvent cultivé en annuel, est en réalité une plante vivace mais peu rustique (-5°C). Si vous désirez les conserver d’une année sur l’autre, supprimez le feuillage fané et hivernez-les dans un local hors gel, en diminuant les arrosages.
begonia
Bégonia annuel, Bégonia d’extérieur, Bégonia semperflorens ‘Mascotte white’, Begonia x semperflorens, Fleurs simples ou doubles blanches, roses ou rouges, d’avril-mai à octobre, H 15 à 30 cm, buissonnant et très florifère. Peu rustique (-5 °C), Exposition mi-ombre, ombre claire, sol riche en humus, léger, drainé, neutre à légèrement acide.

19 commentaires sur “Bégonia, je ne t’aime pas! Quoique…

  1. J’ai découvert leur grâce en Martinique, où dans le nord, certaines routes étaient bordées de « buissons » de bégonias élevés à 80 cm au moins. Et puis, j’avais cédé à l’époque, à la mode folle du bégonia maculé avec nom de code Tamaya (pour l’intérieur!). Et depuis, je cultive des bégonias blancs dans mes potées. J’évite de les mettre en pleine terre, les limaces l’adorent! Ma seule difficulté est de trouver des blancs très purs, que je ne veux pas teintés de rose. Je craque aussi pour les begonias pendula jaune vanille! Dit-on Bégoniamania?

  2. Tu as raison Malorie. Les vieilles plantes, utilisées différemment, peuvent changer du tout au tout et avoir un aspect complètement renouvelé. Ce que nous rejetons souvent, ce sont les utilisations traditionnelles, trop vues et tous ces mélanges de couleurs qui font mal aux yeux et ne mettent pas en valeur chaque plante individuellement. Tes idées d’association sont originales et je suis sûre que le résultat va être du plus bel effet, apportant une nouvelle jeunesse à cette vieille plante qui, comme tu le dis, présente quand même de nombreux atouts. Bravo !

  3. Dynamisés par d’autres vivaces, ces bégonias blancs sont tout à fait charmants, leur coeur tout jaune est bien proéminent. Je me suis souvent demandé pourquoi on appréciait ou non une vivace, un arbre plutôt que d’autres, ( les arbres à papillon , les hibiscus , je les ai vraiment dans le nez)
    question d’esthétique bien sur, mais je pense qu’il y a quelque chose de plus secret, sans aller
    jusqu’à docteur Freud, ce sont des questions intéressantes je trouve.

  4. Complètement d’accord avec vous. Je n’aime pas les fleurs plantées, si j’ose m’exprimer ainsi,plantées donc en rang d’oignons. Dans la nature ça n’existe pas ! Un petit bégonia par ci ,un par là pour boucher un trou ça me va.

    1. oui j’ai vu ça en préparant mon article! Impressionnant!
      Sinon les retombants ont aussi plus de charme que les semperflorens tout droits! Mais ce que l’on voit tout le temps partout avec des mélanges de couleurs criards, ça je ne peux pas 😉
      Je ne connais pas le conservatoire, mais je viens de regarder sur internet. C’est sûr qu’il y en a de très beaux, ce ne sont hélas pas ceux que l’on peut rencontrer quotidiennement dans les jardins

      1. Je ai vu en Angleterre de superbe potées de gros bégonias retombants orange et jaune associés des fleurs (?) bleues lavandes du plus bel effet…

  5. Malorie, c’est un « a priori » . J’ai le même problème . Mais regarde les bien….. Ils sont vraiment jolis. Le vert du feuillage, le blanc pur des fleurs… Et leur robustesse! Donc, j’apprends à les aimer . Sauf les rouges

  6. Coucou Malo, haha, moi aussi j’ai du mal avec les bégonias, à part quelques variétés vivaces au feuillage incroyablement coloré comme ‘Angel Blush’, mais les annuels m’évoquent immanquablement les potées de grand-mères en manque d’inspiration ou les sempiternels massifs municipaux. J’ai hâte de savoir si tu finis par céder à leurs arguments, certes convaincants, et si oui, à quoi va ressembler le rendu des associations que tu as imaginées !

  7. Bonjour,
    Tout comme vous, je détestais les begonias … souvenirs de maisons classiques dans mon enfance.
    Et puis un jour, j’ai vu une maison relativement moderne où étaient associés des begonias, des graminées et des géraniums vivaces. Certes, ça maison faisait certainement beaucoup également, mais du coup, je suis réconciliée avec les begonias … blancs uniquement

  8. Merci beaucoup pour vos articles intéressants et photos magnifiques.J adore entre autres les suspensions fleuries comme en Angleterre .Je préfère aussi les camaïeux c est plus élégant.Les surfinias ne résistent pas sur la terrasse je n en mets plus.Continuez votre blog il est trop chouette.Merci Mady

    1. Oh merci Mady, c’est super gentil! 😉
      Vos pétunias ne résistent pas à quoi? Au plein soleil estival? Ou comme moi vous oubliez d’arroser peut-être?
      Merci beaucoup pour votre message! A bientôt!

  9. Bonjour à tous et toutes… je n’aime pas les bégonias, ceux des jardinière d’été…. Cependant J’ai dans mon jardin à l’ombre , le bégonia rustique grandis(il reste en terre toute l’année, mon jardin se situe à 600 mètres l’altitude dans les Alpes) au magnifique feuillage, la floraison est abondante mais discrète (fleurs roses petites) ….il se ressème grâce aux bulbilles qui se développent à l’automne…. Une merveille…. Je peux expédier dans une enveloppe à l’automne des bulbilles à ceux, celles qui souhaite l’essayer ?
    Salutations jardinières….

    1. Bonjour,
      C’est vrai que ce bégonia grandis est beaucoup plus élégant que le semperflorens de nos balcons! Un ton rose plus doux aussi peut-être?… Il y en avait dans le jardin personnel d’André Eve il me semble. J’avais déjà essayé d’en reprendre un petit mais sans succès. 😉
      Bon week-end!

  10. oh ! évidemment les premières photos que tu montres sont une caricature des bégonias , alors qu’individuellement ils sont si beaux, retombants d’une suspension , et si précieux puisqu’ils aiment l’ombre ou la mi ombre ( celle de l’après midi )Connais tu les Chardonnay abricot clair en suspension une merveille !
    Et puis le gracieux B.grandis Evansiana une autre merveille à placer au bord d’un bassin à mi ombre, car il aime la fraîcheur. il est rustique, mais il est à marquer avec un petit bâton car il sort de terre tard , en juin et ensuite il fleurit sans arrêt jusqu’aux gelées.

    Vive les bégonias en individuels !

  11. Bonjour a vous
    Chaque année une potee de bégonias retombants dans les tons de rose abricot jaune et franchement rose illuminent mon entree soleil du matin et ombre apres midi
    Allons mesdames pas de sectarisme

  12. Bonjour Malo,
    Je reviens sur le bégonia grandis…. il aime les sols frais et la mi-ombre, soleil matin ou fin de journée…. je peux à l’automne vous expédier des bulbilles … dans une enveloppe ?
    Bel été….. Amitiés jardinières

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.