❤ Focus sur ‘Acropolis’, un rosier qui ne laisse pas indifférent

Ce rosier ‘Acropolis’ est très original. Vraiment pas banal avec ses couleurs nuancées et changeantes selon la température! On aime ou on n’aime pas! Ou les deux…
Il est dans mon jardin depuis 5 ans mais il m’arrive encore de l’adorer et parfois, de me demander si je l’aime vraiment… Un coup je l’aime, un coup je doutes de lui!
En fait, mes impressions sont aussi nuancées que ses couleurs!

rosa ‘Acropolis’ mi-juin  (Rosa x Thé moderne, Meilland 2002), des roses de 9 cm aux tons nuancés On lui découvre de nouvelles nuances de vieux rose plus ou moins cuivré et des reflets vert chartreuse au fil des jours qui passent.  La balade quotidienne au jardin en devient plus attrayante encore!

Rosier ‘Acropolis’ mi-juin (Rosa x Thé moderne, Meilland 2002)
rosa ‘Acropolis’ en juin
rosa ‘Acropolis’
rosa ‘Acropolis’  avec linaria abricot
rosa ‘Acropolis’ et linaria
rosa ‘Acropolis’

Le rosier ‘Acropolis’ est vraiment très remontant et bien rustique mais un peu sensible au marsonia.
Plus haut que large (1m x 70cm), avec un port assez raide, il serait facile de lui trouver une place dans un massif, si ce n’était son coloris si particulier. On croirait parfois que ce n’est pas le même rosier sur les photos tant les nuances de couleurs varient!

rosa ‘Acropolis’ fin juin

Ce rosier est incroyablement florifère! Il renouvelle ses boutons sans fin.
Il fleurit quasi sans interruption de juin aux gelées!

rosa ‘Munstead Wood’ et ‘Acropolis’ en juillet 2013
rosa ‘Acropolis’ début juin
rosa ‘Acropolis’ début juillet
rosa ‘Acropolis’ fin juillet

Je l’ai planté dans un massif composé de rosiers et de vivaces, associé à des linaria abricotées, à des graminées, à un veronicastrum alba et il fut un temps où il avait aussi pour compagnon une agastache blanche mais elle n’a pas tenu le coup longtemps! C’était pourtant joli… Une lavande blanche à ses pieds pourrait donner le même effet de tons un peu « passés ».

rosa ‘Acropolis’  et linaria

Dans mon jardin, il se marie aux roses pourpres de ‘Munstead Wood’.

rosa ‘Acropolis’  et ‘Munstead Wood’

La pluie ne l’effraie pas!
Après une bonne averse, il se penche sur une potentille qui commence sa floraison rose tendre…

rosa ‘Acropolis’
rosa ‘Acropolis’ fin septembre

Et quand il fane, il prend des teintes surannées.

rosa ‘Acropolis’

 

rosa ‘Acropolis’
rosa ‘Acropolis’ en juillet

Il pâlit, verdit…

rosa ‘Acropolis’
rosa ‘Acropolis’ mi-juillet
rosa ‘Acropolis’ fin juillet

Ces fleurs un peu « antiques » se mêlent aux roses fraîchement écloses, sur un arbuste érigé, de 1m à 1,50m de haut, aux tiges solides.

rosa ‘Acropolis’
rosa ‘Acropolis’

En fin d’été, il arrive qu’elles se piquent de taches de rousseurs, ou de points de beauté…

rosa ‘Acropolis’
rosa ‘Acropolis’ mi-octobre
rosa ‘Acropolis’ , mi-novembre

Et en novembre, il est encore en fleurs mais souvent déplumé suite à une attaque de marsonia.
Si le bas de l’arbuste est caché par une belle vivace ou une graminée, cet inconvénient sera partiellement camouflé.

rosa ‘Acropolis’ fin novembre
rosa ‘Acropolis’ en novembre
rosa ‘Acropolis’ en novembre

J’en ai vu 2 exemplaires plantés chez Filroses et il s’avère que ses fleurs sont nettement plus belles au soleil, dans un coin abrité du jardin privé, que dans la roseraie.
Il accepte un sol argileux.

rosa ‘Acropolis’ en décembre

Enfin, ces roses sont parfaites pour confectionner des montages floraux à l’allure un peu antique et qui tiennent longtemps. Un style désuet mais charmant. (clic ici)

bouquet réalisé avec des roses d’Acropolis’

Je suis très curieuse d’avoir votre avis sur cet olibrius!
Vous l’aimez? Vous le détestez? Ou les deux?

‘Acropolis’

16 commentaires sur “❤ Focus sur ‘Acropolis’, un rosier qui ne laisse pas indifférent

  1. A force de le voir sur les blogs, je l’ai acheté. Et à chaque fois que je le vois chez toi je suis encore plus impatiente d’être à l’année prochaine.
    Je l’ai associé à munstead wood et astronomia

  2. Le notre n’est pas aussi vigoureux, il faut dire qu’il a failli mourir en mars 2012 car le gel n’a ratiboisé.. on a du le tailler complétement.
    Cette année, il est mieux.. mais pas au point de ce que tu nous montres !

    Je suis admirative de la façon dont tu présentes « je t’aime je t’aime moins » Je m’y retrouve tout à fait..

  3. Je suis comme toi : un coup je l’aime, un coup je ne l’aime pas. Parfois, je trouve le contraste « rouge »/blanc trop marqué. Mais sur ces photos il est très beau ! et c’est un fameux exemplaire ! Tu l’as shooté à quoi ??? 🙂

  4. J’ai beaucoup de doutes avec ce rosier. Je l’ai eu souvent en mains et je l’ai chaque fois redéposé. Il n’est vraiment pas banal. Tes photos le présente sous son meilleur jour et c’est certainement grâce à elles que je finirai par craquer un jour…

  5. Cela fait tout juste un an qu’il est dans le jardin et je ne sais pas non plus qu’en penser . Pour le moment c’est l’inverse de toi . Plus de pensées négatives que positives. Je lui laisse encore un peu de temps pour faire ses preuves et quand je vois tes photos je crois que j’ai raison . Je le préfère au moment où les fleurs fanent .
    bises et bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *