🌳 A l’ombre de l’acer griseum…

Il fait chaud, il fait lourd…

Cette semaine encore plus que les autres, cette canicule est insupportable! Ce n’est même pas la peine d’essayer de mettre le nez dehors après 10h du matin, on fond instantanément, on se liquéfie sur place,… Pour un peu, ne resterait de nous qu’une flaque…  Si seulement ça pouvait faire fondre les petits bourrelets superflus comme neige au soleil… Mais même pas, ça ne fait que sécher la pelouse et griller les fleurs…

Je ne sais même plus me poser un moment sur la terrasse ronde pour tricoter un peu ou siroter une limonade bien fraîche.
On y est pourtant si bien sur cette terrasse, à l’ombre de l’acer griseum, quand il y a un léger souffle de vent, le ruissellement de l’eau sur la cascade du petit bassin, le bruissement des ailes d’oiseaux dans les arbres.

le fauteuil installé à l’ombre de l’érable

Installés dans les transats, on regarde le ciel bleu à travers le joli feuillage frais qui filtre les rayons ardents du soleil… On s’abandonne…

acer griseum

Nala ne s’y trompe pas, elle aussi connaît la meilleure place!

Nala sur la terrasse, en mai dernier

Pour ombrager la nouvelle terrasse ronde aux heures les plus chaudes, nous avions planté ce bel exemplaire d’acer griseum, en février 2016.  Depuis, cet endroit est devenu notre préféré au jardin, pour se poser, se détendre, boire le thé, lire ou bavarder…  On s’y sent vraiment bien!

la terrasse ronde avec l’acer griseum, en mai 2018, quand la pelouse était encore verte…

 

L’acer griseum

Dans un jardin, un arbre, même petit, apporte toujours une belle présence, de la hauteur, un coin d’ombrage. Si l’arbre a en plus de belles couleurs d’automne, une écorce décorative, et une floraison pour les abeille, c’est un must!
Et c’est le cas pour ce bel érable! Ce n’est pas pour rien que je l’ai choisi!

acer griseum

Une belle écorce brun cannelle

Comme il est installé là, près du chemin et de la terrasse, on profite toute l’année de sa superbe écorce qui s’exfolie en larges rouleaux ayant la texture et l’épaisseur du papier et la couleur brun cuivré d’un bâton de cannelle. On l’appelle d’ailleurs aussi « érable à écorce de papier » ou « érable cannelle »
L’écorce se détache sur le tronc et sur tous les rameaux de deux à trois ans d’âge. Au soleil, ces rouleaux de papier brillent d’une chaude teinte rousse. J’adore!

Il est encore plus remarquable en cépée, avec plusieurs troncs, mais dans mon petit jardin de 300m², il aurait pris trop de place…

acer griseum, écorce exfoliée de couleur cannelle

Les bourgeons apparaissent en avril-mai. Les premières feuilles sont rose orangé avant de verdir.

acer griseum en avril
acer griseum, jeune feuillage en avril

Le feuillage est très joli. Des petites feuilles vertes d’environ 5 à 7 cm, d’un beau vert tendre, accroché à des branches minces et fragiles.

acer griseum

En avril/mai, la floraison nectarifère vert chartreux est très discrète mais intéressante pour les abeilles, Ensuite elle laisse place à des samares, ces fruits ailés d’environ 4 cm de long.

en mai, floraison nectarifère de l’acer griseum
acer griseum, feuillage et samare
acer griseum, rosa ‘Sibelius’ et miscanthus en septembre

En octobre, le feuillage prend de belles couleurs d’automne orange à rouge écarlate, et clôt le spectacle en beauté!

acer griseum en octobre
acer griseum en octobre

C’est en hiver que sa belle écorce se fait le plus remarquer.
L’arbre est rustique jusqu’à -30°.

Sa croissance est lente. C’est pour ça que je l’ai acheté déjà assez grand. Je ne voulais pas attendre pour qu’il ombrage efficacement la terrasse.
Selon les sources, il mesure jusqu’à 4 à 8 m de hauteur dans nos jardins sur 4 m d’envergure environ (il peut dépasser 10m de hauteur en Chine, son pays d’origine).

vue sur la terrasse ronde avec l’acer griseum

La taille

L’arbre tel que je l’ai acheté en pépinière était déjà formé sur un seul tronc bien droit mais sa ramure était un peu déséquilibrée et certaines branches trop basses pour permettre de se tenir debout dessous. Or, il surplombe la terrasse et le chemin. Aussi, une taille assez évidente s’est imposée dès la plantation.  Mais j’interviens encore ponctuellement afin d’ouvrir une perspective pour le regard, vers l’autre extrémité du jardin, avec la cabane. Ça permet de donner une impression de profondeur…
Je l’observe au fil des mois, je l’imagine adulte et je repère les branches qui pourraient gêner dans quelques années afin de les supprimer dès maintenant. C’est tout un Art! 😉

Une taille ou l’autre sera peut-être encore nécessaire dans quelques années pour équilibrer la ramure et garder un port harmonieux.  Il paraît qu’il vaut mieux tailler en fin d’automne, avant décembre, car la sève monte très tôt.

l’acer griseum au bord de la terrasse ronde

La plantation

L’Acer griseum se plante de préférence l’automne ou l’hiver, dans toutes terres ordinaires (même calcaires), fertiles, profondes, légères et fraîches, en situation ensoleillée ou mi-ombragée.
Comme le mien était déjà grand avec une ramure importante qui pouvait avoir une forte prise aux vents, j’ai préféré le tuteurer les deux premières années (voir ici), et j’ai retiré les tuteurs ce printemps 2018.
Je l’ai arrosé environ tous les 15 jours lors de son premier été pour favoriser l’enracinement.

Je ne l’arrose plus mais à son pied, le sol est maintenu frais par quelques vivaces… Enfin « frais », tout est relatif avec cette canicule !
Pour un jeune sujet, un paillage peut être bénéfique pour garder une bonne fraîcheur du sol.

C’est un arbre avec de multiples atouts, il est beau toute l’année!

acer griseum
acer griseum et rosa ‘Sibelius’

Pendant que j’écrivais cet article, il a plu et le jardin a bu! 20 minutes de pluie! Un cadeau du ciel!
C’est mieux que rien.
Pour terminer, encore une petite photo de juin, souvenez-vous, quand la végétation était verte et luxuriante…

18 commentaires sur “🌳 A l’ombre de l’acer griseum…

  1. Encore une merveille ! Il est bien joli. Avez vous eu un peu de pluie hier? Ici juste 20 minutes le soir histoire de rafraîchir l’atmosphère … et de nous dispenser un peu d’arrosage.
    Mais si peu, le sol est tellement chaud que tout était sec au bout d’une demi heure…
    Merci pour ces beaux article Malo

  2. Il est bien beau, j’aime beaucoup les érables. Son écorce est vraiment belle, j’aime aussi les feuillages découpés.
    J’ai choisi l’acer tataricum ginnala, ainsi que rubrum fairview flame. Le dernier est un acer pseudo princeton gold. Fort heureusement pour ce dernier, je l’ai carrément étêté en le plantant cet hiver, du coup sa ramure est réduite encore et il ne bronche pas devant cette canicule. À peine quelques tâches sur son feuillage qui supporte le plein soleil. Le rubrum, lui par contre, installé depuis deux ans, a un tiers de ramure séchée.
    On espère tous un peu de pluie, et

    1. C’est vrai, impossible de rester dehors, même à l’ombre. On se calfeutre dans la maison pour que la chaleur n’y entre pas. Et on ouvre les fenêtre au nord, dans l’espoir qu’un semblant de fraîcheur arrive… (mais ça ne marche pas!).
      Depuis 2 jours, je vais au jardin de 7h à 8h30. A ce moment là ça va! 🙂
      Et j’arrose le potager le soir, après 20h30.
      Il faut bien composer avec la météo, on n’a pas le choix de toute façon…
      J’ai récolté quelques graines, je vais préparer ton enveloppe! 😉
      A bientôt et merci pour tous tes commentaires!

    1. Oui c’est vrai, j’en ai eu une, je l’aimais beaucoup! Le feuillage persistant est un atout et la floraison est très jolie aussi! Si en plus elle supporte bien la sécheresse, c’est super par les temps qui courent!
      Merci!

  3. C’est un bien joli arbre que j’aime particulièrement pour son écorce. Bon courage pour les chaleurs, c’est vraiment dur en ce moment. J’ai vraiment hâte que les températures redescendent. Bon week-end !

  4. Le mien est toujours vivant ; nous l’avons planté à peu près en même temps ;). Il pousse doucement mais je l’ai acheté beaucoup plus petit et il avait une forme buisson. Pour l’instant, je ne l’ai pas taillé mais si besoin, je suivrai tes conseils. Bon WE. L’orage arrive chez nous et les températures ont bien baissé

    1. Vas-tu le tailler en cépée sur quelques troncs? Il va peut-être te falloir de la patience avant qu’il soit grand mais ce sera superbe avec l’écorce bien dégagée!
      10° de moins ici, ces deux derniers jours! On revit! On respire! Pourvu que ça ne remonte pas trop! Belle semaine!

  5. Bonjour Malo .Entre vos alertes des merveilleux rosiers et vos arbustes et autres moi je découvre toujours un jardin avec des scènes sublimes ah bien dommage la distance vos conseils de vos créations de jardin me serais bien utile mais vos articles sont une aide précieuse .
    Il est splendide cet acer .Avec la pluie de cette nuit je vous souhaite de retrouver comme sur la dernière photo cette ambiance luxuriante .
    Je vous souhaite un beau weekend Malo .
    Emmanuelle

    1. Merci beaucoup! Heureuse de pouvoir vous aider via le blog! 😉
      Dans quel coin habitez-vous Emmanuelle?
      L’ambiance luxuriante n’est pas pour tout de suite mais on a eu un orage et il fait 10° de moins depuis deux jours, ça fait du bien tant au jardin qu’à la jardinière!
      Très belle semaine, bises

  6. bonjour,
    cela fait plusieurs années que j’essaie d’amenager un petit jardin(env 100m2), j’ai déjà acquis un sureau noir(sambucus nigra black lace), ainsi qu’un cornouiller des pagodes (cornus controversa) ce dernier planté en mai 2018 est un peu « famélique » au centre du jardin.
    J’ai acheté des graines d’acer griseum, mais je n’ai pas d’info sur leur plantation ,merci de m’aider si vous avez des infos . Votre jardin est magnifique…
    Cordialement

    1. Bonjour,
      Je ne sais malheureusement rien vous dire de plus que ce qu’on trouve sur internet: La germination peut prendre 2 à 3 ans. Il faut prévoir beaucoup de graines compte tenu de leur faible taux de germination (seuls 5% d’entre elles sont viables).
      Récolter les disamares sur l’arbre lorsqu’elles sont mûres (elles ont alors des reflets rouges). Tremper les graines durant 72 h dans l’eau avant de semer, au printemps, dans du sable ou une terre fine à une profondeur d’1 cm. (il est parfois dit qu’on peut semer avant l’hiver)
      On stratifiera régulièrement les graines dans du sable (entre 3 °C et 5 °C durant 6 mois).
      Je ne sais pas si ces infos peuvent vous aider. On croise les doigts pour vos semis! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *