❤ ❤ Focus sur le rosier ‘Iceberg’

Le célèbre rosier ‘Iceberg’, aussi appelé ‘Fée des Neiges’, est tellement pétri de qualités que je lui pardonne son gros défaut : il se dénude sans pudeur car il est sensible au marsonia, la maladie des taches noires.
Je ne vous le recommanderais donc pas du tout et pourtant je l’aime quand même, car il m’offre durant toute la saison d’irrésistibles bouquets de fleurs doubles, blanc pur.
En ce moment même, il termine encore une généreuse vague de fleurs mais je vais tailler les fleurs fanées et je sais qu’il renouvellera jusqu’aux gelées ses longs boutons pointus.

rosier ‘Iceberg’ (mi septembre)
rosier ‘Iceberg’ mi-septembre
rosa ‘Iceberg’
rosier ‘Iceberg’ début septembre

Les fleurs ne sont pas parfumées ou à peine, mais elles résistent bien à la pluie, ce qui est remarquable pour des roses blanches, et elles fanent proprement, avec les pétales qui tombent tout seuls.

rosa ‘Iceberg’

Chez moi, le rosier ‘Iceberg’ forme un buisson de 1,50 m de haut, au port souple et gracieux, plutôt élancé, pas très épais, idéal au second plan de massif, ce qui permet d’installer des vivaces à son pied pour « cacher » son vilain défaut!

rosier ‘Iceberg’ (septembre)
rosier ‘Iceberg’ mi septembre

Plantation

Il peut se contenter d’un terrain pauvre mais une bonne terre riche et fraîche, avec un apport annuel de compost mûr favorisera une floraison continuelle et généreuse. Il préférera avoir de la place. Coincé entre d’autres rosiers ou arbustes de fort développement, il se peut qu’il reste plus chétif…

rosa ‘Iceberg’
rosa ‘Iceberg’
rosa ‘Iceberg’

Entretien

Si on n’effectue pas de traitement dès le débourrage au printemps, il se dépouillera de ses feuilles dès la première attaque de marsonia mais si il est planté dans un sol riche, la floraison sera malgré tout au rendez-vous toute la saison! N’hésitez pas à lui donner un peu de compost à l’automne et si vous voulez, une bonne poignée d’Or Brun en fin d’hiver.
Personnellement, je n’effectue aucune pulvérisation mais par contre je prends soin de ramasser les feuilles malades pour ne pas les laisser au pied du rosier.
Quand l’arbuste se dénude, quelques vivaces ou annuelles bien choisies peuvent lui assurer un minimum de décence…

thalictrum et rosier ‘Iceberg’

Jolis mariages

Le blanc va avec tout!
Il sera élégant entouré de blanc, de bleu-violet ou de rose pâle, de feuillages argentés comme des stachys, artemisia, lavande, perovskia…
Accompagnez-le d’un nuage de gaura ou d’un océan de stipas tenuifolia… Un nepeta, un erysimum ‘Bowle mauve’…
Des couleurs plus éclatantes lui iront aussi, jaune, orange, abricot, rouge, pourpre…

rosier ‘Constance Spry’ et ‘Iceberg’
Agastaches, rosier ‘Iceberg’, viorne ‘Watanabe’ et le feuillage de l’hellébore foetide
rosier ‘Iceberg’, hydrangea arborescens ‘Annabelle’ et clématite ‘Summersnow’

‘Iceberg’ grimpant

C’est un rosier résistant au froid, très vigoureux et à croissance rapide. Un grand classique !
Haut de 4 m et large de 2 m, il habillait la ganivelle avec élégance. Depuis l’année dernière, il a un nouveau support : une demi arche réalisée par Olivier, le mari de mon amie Béné.

rosa ‘Iceberg’
‘Iceberg climbing’, fin mai 2014, des centaines de boutons sur la ganivelle
rosier ‘Iceberg’ grimpant
rosier ‘Constance Spry’ et ‘Iceberg’
rosier ‘Iceberg’ grimpant
rosier ‘Iceberg’ grimpant

Note : le rosier ‘Burgundy Ice’ est en quelque sorte un « clône » de ‘Iceberg’, en tous points identique sauf que sa couleur est pourpre.
Il en a hérité toutes les qualités mais aussi les défauts, qu’on se le dise!

3 commentaires sur “❤ ❤ Focus sur le rosier ‘Iceberg’

  1. J’ai réussi à sauver Iceberg – ou Fée des Neiges – ou encore Schneewittchen – en le maintenant en pot après quelque 5 ans de pauvre végétation en pleine terre. Il a été magnifique cet été. Il sera replanté prochainement en pleine terre. Burgundy Ice lui ne fleurit pas beaucoup et reste très malingre… Je lui ferai peut-être aussi une petite saison en pot pour qu’il se renforce. A suivre… Quand je vois la vigueur d’Iceberg chez toi, je ne peux qu’espèrer!

  2. Un de mes premiers rosiers qui a résisté à tous mes mauvais traitements de débutante!
    Je l’ai acheté en grande surface il y a plus de 20ans ,déplacé plusieurs fois taillé presque à ras et il est toujours fringant !Pour le marsonia ,chez moi cela dépend des années …Cette année est une bonne année .
    Je le trouvais un peu maigre ; j »ai donc planté une branche de chaque coté du pied et elles se sont bouturées facilement .Il a maintenant un peu plus d’ampleur .
    Le tien est très très beau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *