Visite de jardin : Le village de Chédigny

Chédigny, unique village labellisé « jardin remarquable »

Ce week end, j’étais au paradis, ou sur un petit nuage pas loin!
J’étais au Festival des Roses de Chédigny, en Indre et Loire.
Alors je vous préviens déjà que cet article va être trèèèèès long, parce que je n’ai pas été fichue de faire le tri dans mes photos!

Chédigny, est le seul et unique village labellisé « jardin remarquable » Et pour cause: il y a des centaines de rosiers qui fleurissent absolument partout, devant chaque maison, sur chaque trottoir, sur chaque façade, à chaque coin de rue… C’en est étourdissant!
Pour une passionnée de jardins et surtout amoureuse des roses, Chédigny s’apparente donc au jardin d’eden!  Arpenter ces ruelles bordées de rosiers opulents et généreux est un pur bonheur pour les yeux et le nez!

C’est l’ancien maire du village, Pierre Louault, avec son épouse et notre ami André Eve, tous trois passionnés de roses anciennes, qui sont à l’origine de cette merveille: ils ont planté les premiers rosiers en 1998, à la place de quelques pavés du trottoir.  Ce n’était alors que les prémices du fleurissement du village! Leur persévérance a porté ses fruits et aujourd’hui, la réussite de cet ambitieux projet n’est plus à démontrer.
Les photos parlent d’elles-mêmes! Je vous laisse rêver…

rosa ‘Belle de Rémalard d’Andlau (1998)

Tous les rosiers sans exception sont soigneusement étiquetés. Une collection d’environ 800 rosiers de 270 variétés…

sur la façade, rosa ‘Albéric Barbier’ (Barbier 1900) NR
étiquette du rosier ‘Albéric Barbier’

rosa ‘Narrow Water’
le joli jardin de Juliette, craquant et doré à souhait! Une très belle et douce rencontre avec un ange…
rosa ‘Allister Stella Gray’ (1894) (à droite) et rosa  ‘Maria Lisa’ (rose vif)
rosa ‘Maria Lisa’
rosa ‘Lykkefund’ (Olsen 1930) et rosa ‘Maria Lisa’
rosa ‘Ghislaine de Féligonde’
rosa ‘Albertine’ (Barbier 1921)

Certains rosiers poussent dans un tout petit espace entre les pavés…

rosa ‘Albertine Barbier’ (1921) NR
rosa ‘Gertrude Jekyll’

rosa ‘Mme Isaac Pereire (Garçon 1881)

rosa ‘Roville’ (André Eve)

rosa ‘Marietta Silva Tarouca’
rosa ‘De la Maître-ecole’ (Coquereau 1831)
rosa ‘Théo’ (Eve 2011)

 

rosa ‘Ghislaine de Féligonde’ (Turbat 1916)
rosa ‘Jeanne de Chédigny’ (André Eve) et ‘Ghislaine de Féligonde (Turbat)
A gauche, rosa ‘Ville de Gouaux’ (inconnue) et à droite, ‘Jeanne de Chédigny’, rosier créé par André Eve, offert au village et baptisé en 2011 dans le jardin du presbytère.

Un vrai coup de coeur pour le rosier ‘Félicité et Perpétue’.

rosa ‘Félicité et Perpétue’ (Jacques 1827)
rosa ‘Félicité et Perpétue’ (Jacques 1827)
rosa ‘Félicité et Perpétue’ (Jacques 1827)

rosa ‘Bobbie James’ (Sunningale 1961) NR, rosa ‘Henri Martin’ (Laffay 1863) (rose vif au milieu) et ?
rosa ‘Bobbie James’ (Sunningale 1961) NR
rosa ‘Bobbie James’ (Sunningale 1961) NR

 

 

rosa ‘New Dawn’, je crois…
rosa ‘New Dawn’, je crois…
rosa ‘Pink Cloud (Boerner 1952)

Ça m’a amusée de voir comment ils dépalissent les rosiers et les attachent provisoirement sur des échafaudages pendant la réfection d’une façade…

Harmonie de couleurs entre la porte et le rosier…

rosa ‘Thelma’ (Easlea 1927) NR
rosa ‘Thelma’ (Easlea 1927) NR

rosa ‘Albéric Barbier’

Un petit trésor, une pièce unique au monde, ce très beau rosier buisson, semis spontané.

rosier semis spontané, auquel André Eve a donné le nom de « Petite coquine de Chédigny’
rosier apparu spontanément par semis, auquel André Eve a donné le nom de « Petite coquine de Chédigny’
rosier apparu spontanément par semis, auquel André Eve a donné le nom de « Petite coquine de Chédigny’

Le Festival des Roses: Les Amis d’André Eve à l’honneur!

Cette année, une centaine de bénévoles de l’Association Roses de Chédigny organisait donc la 13ème édition du désormais célèbre Festival des Roses et l’Association des Amis d’André Eve en était l’invité d’honneur!
C’était une formidable vitrine pour nous puisque 15000 visiteurs fréquentent cet événement.

Avec Béné, Aline, Jacques et notre président Arnaud, nous avons tenu le stand tout le week-end pour faire connaître notre Association aux curieux qui flânaient devant la mairie.

installation du stand de l’Association des Amis d’André Eve

Il n’était vraiment pas difficile de convaincre les badauds de la beauté du jardin personnel d’André Eve et de leur donner l’envie de venir le visiter, voire même de nous donner un p’tit coup de pouce pour poursuivre notre mission de conservation du jardin et des archives d’André Eve. Nombreux étaient ceux qui connaissaient déjà le grand homme pour son implication dans le fleurissement du village de Chédigny ou par le biais de l’entreprise « Roses anciennes André Eve » et tous se sont réjoui d’apprendre que son jardin personnel allait ouvrir 40 jours cette année grâce à nos bénévoles.

Mais on n’a pas fait que de la promo pendant le week-end, nous avons aussi fait de belles rencontres! Plusieurs amis, bénévoles de l’asso, blogueurs ou lecteurs ont profité de leur excursion à Chedigny pour venir nous saluer au passage! Quel plaisir de partager un petit bout (ou deux, ou trois) du délicieux crumble de Cécile, avec un verre de sirop de sureau (le mien macère au frigo, merci pour la recette!).


Et en musique s’il vous plaît!

Plus de soixante exposants y participent : rosiéristes et pépiniéristes producteurs, artisans liés au jardin, associations liées à l’environnement… tous sélectionnés avec soin et exigence pour leurs critères de qualité et spécificité.

stand de « Roses anciennes André Eve »
le stand de la pépinière Javoy, spécialiste des clématites

Les artistes du village ouvrent leurs ateliers et accueillent le travail de peintres, sculpteurs, céramistes ou photographes…
J’ai longuement admiré les aquarelles de Sylvie Gillon et les sculptures végétales de Pascale Harle qui m’a très gentiment expliqué sa technique.  Une artiste généreuse en partage…

aquarelles de Sylvie Gillon et sculptures végétales de Pascale Harle

Des musiciens animent les rues.

Le jardin du presbytère

Depuis l’an dernier, on peut également visiter le nouveau jardin du presbytère de Chédigny qui compte de nombreuses vivaces et annuelles, quelques rosiers encore, si on en avait pas vu assez, des plantes aromatiques et médicinales, un potager impeccablement entretenu, une longue pergola de fruitiers palissés et, à l’ombre d’un tilleul séculaire, planté en 1812, de doux lapins, un coq et une poule!

jardin du presbytère
jardin du presbytère
jardin du presbytère
jardin du presbytère
jardin du presbytère

La municipalité a créé cet authentique jardin de curé du XIX ème siècle grâce à l’aide de Denis Retournard, ancien responsable des collections fruitières du Jardin du Luxembourg, Philippe Ferret (co-auteur de «Jardins de Curé» aux éditions Flammarion) et Xavier Mathias, maraîcher bio à Chédigny de légumes anciens et oubliés, auteur et enseignant au « potager du Roy » à Versailles.

 

jardin du presbytère
jardin du presbytère

Comme il devait être agréable de manger à cette terrasse…

jardin du presbytère
jardin du presbytère
jardin du presbytère
la géline de Touraine
poulailler dans le jardin du presbytère, la géline de Touraine

Le baptême d’une rose

Cerise sur le gâteau, on célébrait à cette occasion le baptême du rosier ‘Blanche de Chédigny’, une ancienne création d’André Eve, le Jardinier des roses et de Guy André.

Eh oui, les rosiers aussi, on les baptise! Ils ont même un parrain et une marraine!
‘Blanche de Chédigny’ a pour marraine Noémie Vialard, une incorrigible « mangeuse de fleurs » (auteure entre autres des livres « Balades gourmandes » et « Le Jardin spontané ») et amie d’André Eve.
Le rosiériste Jérôme Rateau, ami et successeur d’André, a baptisé le bébé, un géant!, en hommage au regretté André Ève.

rosa ‘Blanche de Chédigny’, au fond de la cour, baptisé ce samedi
rosa ‘Blanche de Chédigny’, au fond de la cour, baptisé ce samedi

Les discours qui ont précédé le baptême…

rosa ‘Blanche de Chédigny’ (André Eve et Guy André) NR
rosa ‘Blanche de Chédigny’ (André Eve et Guy André) NR
rosa ‘Blanche de Chédigny’ (André Eve et Guy André) NR

‘Blanche de Chédigny est un rosier liane non remontant aux dimensions impressionnantes et somptueux par sa multitude de petites roses blanches… Une gigantesque splendeur pour escalader un arbre ou couvrir un mur, mais un grand alors!
Sûr qu’André Eve devait être fier là-haut que l’on baptise en si agréable compagnie sa progéniture! Le voilà une fois de plus « Grand-père » d’une rose!

16 commentaires sur “Visite de jardin : Le village de Chédigny

  1. je crois rêver, franchement je ne connaissais pas cet endroit !! mais quel plaisir j’ai eu en parcourant cette visite !! on ne peut rester indifférent en voyant tout cela
    merci de me faire rêver ♥

  2. Je reconnais pratiquement chaque rue où j’ai flâné, quel décor de rêve ce village. A voir et à revoir et surtout à copier, imiter, dupliquer, reproduire………..tous les villageois à vos bêches et râteaux.

  3. Je reconnais pratiquement chaque rue où j’ai flâné, quel décor de rêve ce village. A voir et à revoir et surtout à copier, imiter, dupliquer, reproduire………..tous les villageois à vos bêches et râteaux.

  4. MAGNIFIQUE c’est chaque année à la même époque ?
    Je programme pour l’année Prochaine.
    Un grand merci pour ce reportage.
    Amicalement Janine

  5. Merci mille fois de ne pas avoir fait de tri dans vos photos, je ne connaissais pas cet endroit, nous irons cet été à défaut d’y avoir été lors de ce beau we. Merci pour ce beau partage. Êtes vous une seeds loveuse? Amitiés Catherine.

  6. Ton article est une anthologie, à ne pas perdre, magnifique !!!
    Tu vois depuis tout ce temps la petite coquine de Chédigny m’avait échappé….
    Ce fut un grand bonheur partagé, pas assez à mon goût, je serais bien restée davantage avec vous. Il me reste le jardin de curé à visiter (j’ai le livre de Philippe Ferret).
    Merci, et des bises de Touraine

  7. Waouh ! je suis sous le charme ! J’irai un jour, c’est sûr !
    Je ne savais pas qu’il y avait autant de rosiers ! Ce sont les habitants qui s’en occupent, je suppose !
    Ça donne envie !
    Bonne fin de semaine.

  8. c’est drôle je n’ai pas photographié du tout les mêmes rosiers . Comme le jardin du presbytère a changé ! en mai 2015 , c’était un grand champ entouré de massifs de fleurs où nous avions déjeuné , sur des tables recouvertes de nappes anciennes blanches et maintenant ce champ a été transformé en potager ,,,,
    En 3 ans ,les rosiers ont encore bien grandi , il devait y avoir des pépiniéristes aussi , comme ces fêtes commerçantes ne m’intéressent pas , je ne m’en souviens pas;
    à voir votre reportage je regrette un peu d’avoir laissé passer la date , ce sera pour l’année prochaine

  9. Bonjour Malo .Que article vous offrez et je vous remercie du fond du cœur .
    Un eden que ce village avec les maisons adorables et les rosiers tous plus beaux les uns que les autres ,C’est très impressionnant de faire cette balade .
    Bravo au bénévoles ,vous et vos amies ou le partage n’est que bonheur .
    Magnifique que ce rosier Blanche de Chédigny .
    Le jardin du presbytère est splendide avec jolies poules …
    Merci Malo et très beau weekend à vous .
    Emmanuelle

  10. Tu m’as emmenée faire une magnifique balade à Chédigny de laquelle j’ai bien du mal à revenir sur terre. Un pur bonheur.
    Du fond du cœur un grand merci.
    Amitiés

  11. Un merveilleux village, Une photographe à la sensibilité poétique, Une association gérée avec coeur et énergie, Que de choses admirables ! MERCI Malo et bravo a toi et à tous
    NB, j’aime beaucoup la petite coquine de Chedigny !

  12. Merci beaucoup malo pour ce beau billet très complets. Toutes tes photos sont magnifiques et mettent si bien en valeur ce lieu extraordinaire. André aurait aimé cette édition 2018. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *