Un sécateur bien à soi

Malheur! J’ai perdu mon sécateur!
C’était l’automne dernier déjà, mais il ne m’a pas vraiment manqué cet hiver…  J’ai dû l’oublier dans un massif au jardin d’André Eve pendant une charrette, et impossible de remettre la main dessus depuis…

Maintenant que le printemps est là, mon bon sécateur, mon sécateur rien qu’à moi, me manque de plus en plus! J’ai ressorti mes vieux sécateurs mais rien n’y fait, aucun n’offre le confort d’utilisation de mon Bahco!

Vous connaissez l’adage « On a toujours besoin d’un… sécateur à soi »?  J’avais trouvé le mien dans la gamme d’outils Bahco qui propose des outils d’une ergonomie remarquable.  Mon sécateur PXR, en taille S, avait pile poil la bonne taille pour ma main et la poignée tournante qui accompagne le geste, facilitait vraiment la coupe. Sécateur adopté!

Sécateur Bahco PXR à poignée tournante

Un outil qui s’adapte à la main du jardinier et non plus l’inverse, c’est révolutionnaire! Droitier ou gaucher, il faut mesurer sa main pour choisir l’outil le mieux adapté.
Les inclinaisons de la tête de coupe contribuent à l’amélioration de l’alignement main/avant bras pour un plus grand confort de travail.

J’ai repris mes vieux sécateurs depuis janvier et voilà que j’ai des douleurs dans la main!
C’est là que je me rends vraiment compte combien mon sécateur ergonomique limitait la fatigue. Je n’avais pas de douleurs même après une longue séance de taille.

Ah vraiment, il me manque mon sécateur… à moi!

7 commentaires sur “Un sécateur bien à soi

  1. J’ai racheté 2 sécateurs ce printemps, l’outil indispensable du jardinier!
    J’en ai perdu un l’automne dernier et un autre est passé sous la tondeuse: olivier m’a drôlement rouspété.
    Bref, mes 1ers achats de l’année!
    Bisous

  2. Ah ça oui c’est important , un bon sécateur. Je me suis offert un felco, d’un certain prix, deux lames tranchantes. Le vendeur m’a fait tester plusieurs et que je devais sentir lequel me convenait en main. Je l’adore, en effet pas besoin de forcer. Je ne l’utilisais que pour les rosiers, mais depuis mon epicondylite du coude de cet été, jài décidé de n’utiliser que lui et d’investir dans un autre felco avec plus grosse lame pour les plus gros diamètres. Je ne connais pas la marque dont tu parles, je vais me renseigner.
    Mais plus jamais un sécateur bon marché, c’est bien vrai qu’après quelques tailles, on a mal la main.

  3. Ce n’est pas déroutant la poignée qui tourne? Peut-être que c’est une question d’habitude. En tous cas, ton cadeau pour les cloches de Pâques est tout trouvé.:) Beau week-end. Bisous

  4. Ah! les sécateurs… n’en ai-je pas usés et malusés? J’ai perdu mon Felco pour gaucher qui m’avait coûté un bras et qui était finalement assez lourd pour ma main malade… Depuis, j’achète des petites choses légères et bien aiguisées très bon marché que je peux changer souvent… Plus un sécateur trouvé sur un marché français l’année passée avec crémaillère, très léger lui aussi et qui m’a encore bien servi ce printemps! Fini d’acheter des marques chères que l’on finit par perdre…et qui laissent tout autant la main endolorie!
    A chacune sa préférence!
    Bon dimanche pascal!

  5. C’est important un bon sécateur, voir même plusieurs en fonction de ce que l’on veut tailler. L’été dernier je me suis démise un petit os du poignet suivi d’une méchante tendinite. Maintenant je dois renforcer mon poignet pour pouvoir utiliser le sécateur. La poignée tournante m’intrigue car c’est justement en tournant le poignet que je me suis fait mal.

  6. Et un sécateur a batterie, quelqu un en a t il entendu parler? J hésite a investir mais suite a une tendinite chronique au coude ca me tenterait bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *