Tailler un rosier au taille-haie?

« Ce rosier Ballerina, je le raccourci au taille-haie pour aller plus vite! » m’avoue-t-il, un peu gêné…
Ce n’est pas grave Jacques, ne te fais donc pas de bile, je ne vais pas me fâcher 😉
Bien que ce ne soit pas du tout ce que je préconise, il est possible de tailler un rosier rapidement, sans faire de manières, mais pas tous les types de rosiers, pas avec n’importe quel outil et surtout pas chaque année!

un rosier taillé chaque année au taille-haie donne un enchevêtrement de branches en tout sens et beaucoup de bois mort à la base

Si vous devez vous faciliter la tâche, quelle qu’en soit la raison, je conseille d’utiliser si possible une cisaille bien aiguisée pour avoir une coupe plus franche! Le taille-haie électrique aura davantage tendance à « déchiqueter » l’extrémité des pousses.

Par ailleurs, cette façon de faire n’est pas adaptée à tous les rosiers. Rien qu’à l’idée qu’on puisse effectuer une taille au taille-haie sur un rosier anglais ou un hybride de thé, j’ai mal pour eux!…
En revanche, on pourrait modeler à la cisaille la plupart des rosiers rugosa, les galliques, les Portland, les pimpinellifolia, les polyantha, les rosiers « paysagers ».
Quand, sur un talus difficile d’accès, les rosiers couvre-sol deviennent volumineux, il est plus simple de les raccourcir de façon homogène à l’aide d’un taille-haie. De même pour des rosiers arbustifs en alignement dans une haie…

Néanmoins, en taillant de la sorte chaque année, on obtient vite un enchevêtrement de branches dans tous les sens, de nombreuses pousses grêles et généralement beaucoup de bois mort. On perd le port naturel du rosier…

Aussi est-il nécessaire, au moins tous les 3 ans, de faire une vraie taille de nettoyage, au sécateur, pour éliminer le bois mort et aérer le centre du buisson.

un rosier taillé au taille-haie : un enchevêtrement de branches en tout sens et beaucoup de bois mort à la base

Lors de mon coaching-jardin il y a quelques semaines déjà, j’ai donc fait une taille de propreté à ce ‘Ballerina’ échevelé. Je l’ai simplement rabattu de moitié, en simplifiant sa ramure et j’ai supprimé tout le bois mort… Il devrait retrouver son port souple et naturel cet été…

Tous les 2 ou 3 ans au moins, une vraie taille de propreté est indispensable!

A la base du rosier, on repère déjà de belles nouvelles pousses qui n’attendaient qu’un peu de lumière pour démarrer…

le rosier Ballerina prépare de très belles nouvelles pousses au pied.

J’avoue, j’aime tailler les rosiers au sécateur, je leur accorde toute mon attention, je me concentre sur leur silhouette, leur santé…
C’est probablement aussi apaisant qu’un moment de méditation!…
Si ce n’est que la position n’est pas toujours confortable pour le dos 😉

7 commentaires sur “Tailler un rosier au taille-haie?

  1. Très intéressant cet article, comme toujours d’ailleurs !
    Je crois que la taille du rosier ne doit pas avoir pour objectif essentiel de le raccourcir mais bien de lui donner un aspect sain et harmonieux : enlever le bois mort, les branches malingres, celles qui gênent trop. Avec une taille au taille-haie rien de tout ça. Vu de loin le résultat sera peut-être satisfaisant mais de près on peut en douter. Si on ne peut pas tailler harmonieusement mieux vaut, il me semble, laisser la plante au naturel.

  2. Certains rosiers grimpants trop grands et très très vigoureux se satisfont d’une coupe à la cisaille ou au taille haie pour les rapprocher de leur support mais c’est clair que ça n’est pas la meilleure méthode…Jamais je n’aurais eu l’idée de traiter un rosier buisson de cette manière là

  3. J’ai appris à tailler la vigne dès mon enfance… ce qui m’a permis d’oser me lancer dans la taille des rosiers! Je ne dis pas que je fais tout juste pour chaque rosier – j’ai de la peine avec les rosiers lianes – mais j’arrive à un résultat qui semble convenir aux rosiers! C’est vrai qu’avec les rugosa, j’ai eu un moment d’hésitation…

    1. La vigne aura été pour toi une bonne école! 😉 La taille, c’est aussi du bon sens, de l’instinct. Une fois que l’on sait les erreurs à éviter, on ne peut pas « mal faire », que l’on taille plus court ou plus long…

  4. Moi aussi, j’ai du mal à tailler mes rosiers à la cisaille même mes rosiers paysagers. Je viens de les tailler au sécateur pour dégager le centre, lui faire une forme équilibrée et ne garder que les branches droites. Tu as raison, ce n’est pas désagréable de tailler des rosiers sauf ceux qui sont très épineux. Bonne soirée

  5. J’ai pendant longtemps hésité à tailler. Certains grimpants n’ont pas vu ma cisaille pendant des années. Cette année ils étaient si haut et si enchevêtrés à la glycine (pas d’avantage taillée) que j’ai du me résoudre à tenter la taille de mes Teasing Georgia. J’espère que ça ira, j’ai du réduire la longueur des branches qui s’incrustaient dans les gouttières ou dans les tuiles du toit.
    J’ai deux questions, j’ai des rosiers (hybrides de thé ou anglais) qui ne ce sont jamais vraiment bien développés. Ils poussent (les anglais) mais ne s’étoffent pas ou ils restent assez bas avec des tiges maigrelettes et peu de ramification (les thés). Pourtant je taille au printemps d’un tiers et j’enlève le bois mort . Et j’amende. Bon pas assez régulièrement j’avoue. Que dois-je faire pour avoir de beaux buissons (Golden celebration, winchester cathedral, W&C, Graham Thomas, Queen Elisabeth, Francine Austin, Pat Austin). Le manque de soleil peut-il être la cause? Ils sont dans une ombre partielle pour certains. J’ai des hydrangéa très chétifs aussi de plus de trois ans (panicula pour la plupart : limelight, kyushu, phantom). Taillés depuis la plantation. Taillés trop jeunes?
    Merci Malorie. J’apprécie ton blog qui est pour moi une source d’informations inépuisable.

    1. Bonjour,
      La taille est importante et elle fait du bien aux rosiers, il ne faut donc pas hésiter à leur faire une petite coupe. Il vaut mieux le faire avant que les tiges ne passent sous les tuiles du toit 😉
      Les rosiers ont besoin de soleil pour bien fleurir mais une ombre partielle ne devrait pas tant les mettre à mal.
      Les rosiers anglais sont réputés pour être gourmands. 2 à 3 amendements sur la saison leur feraient du bien. Et avec les ptintemps/étés secs que nous avons ces dernières années, l’idéal serait de les arroser abondamment 1x/semaine.
      Voici un article avec les soins que je conseille pour les rosiers (mais que moi-même je ne tiens pas toujours 😉 https://lesjardinsdemalorie.be/quels-soins-aux-rosiers/
      Sinon, il ne faut pas être trop pressés de voir grandir les végétaux qua l’on plante au jardin. Il faut leur laisser le temps d’installer leurs racines et de s’étoffer au fil des ans 😉
      Belle fin de semaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.