❤ ❤ ❤ Focus sur le rosier ‘The Fairy’, un ravissant classique

Le très classique mais ravissant ‘The Fairy’ rose fut un des premiers rosiers du jardin.

rosa ‘The Fairy’ – polyantha, Bentall 1932 – (plantation en 2004), couvre-sol (80 à 150 cm x 120 cm), très rustique.

Obtenu par Bentall, le jardinier et successeur de Pemberton, en 1932, c’est un rosier facile de culture et généreux qui mérite sa popularité.
Son port compact et étalé lui a valu d’être souvent utilisé en bordure ou sur les talus.
Il faut dire que, hormis le parfum, il a toutes les qualités. Un vrai rosier pour jardinier débutant et/ou fainéant!

rosier ‘The Fairy’

Il offre en continu, de fin juin aux gelées, de généreux bouquets de petites fleurs doubles, rose frais, sur un petit feuillage vert brillant et sain.
Il faut cependant tailler les bouquets fanés pour lui garder son éclat.

Rosa ‘The Fairy’, de petites roses de 5 cm

Il est conseillé de le tailler de moitié au printemps.

Il se bouture très facilement. J’avais d’ailleurs acheté pour deux sous une bouture de ‘The Fairy’ white sur un Troc-plantes il y a quelques années!
A noter qu’il existe aussi en version rouge (Fairy Rood, x Polyantha, Harkness 1982) ou jaune (‘Yellow Fairy’, x Polyantha – Poulsen 1988).

rosier ‘The Fairy’
rosier ‘The Fairy’
rosier ‘The Fairy’
rosier ‘The Fairy’
rosier ‘The Fairy’
rosier ‘The Fairy’ et géranium ‘Katherine Adèle’
rosier 'The Fairy'
rosier ‘The Fairy’, sedum, hydrangea …

‘The Fairy White’ est un petit rosier buisson de 80 cm, très florifère, remontant, sain, peu épineux mais avec une fanaison un peu disgracieuse.

rosier ‘The Fairy white’
rosier ‘The Fairy White’
rosier ‘The Fairy White’
rosa ‘Chrystal fairy’ ou ‘Fairy white’
rosier ‘White Fairy’, feuillage sombre, très sain
rosa ‘The Fairy white’ (fanaison)
rosier ‘The Fairy White’
rosier ‘The Fairy white’ fin septembre
rosier 'The Fairy white'
rosier ‘The Fairy white’
rosier ‘The Fairy white’
rosier ‘The Fairy white’
Fairy White!? 😉

12 commentaires sur “❤ ❤ ❤ Focus sur le rosier ‘The Fairy’, un ravissant classique

  1. c’est en effet un trés joli rosier que j’ai planté l’an dernier dans un endroit un peu ingrat du jardin. Et cela n’a pas l’air de lui plaire, il n’a pas été trés beau… Je vais lui mettre une bonne dose d’Or Brun pour l’aider. J’espère qu’il finira par prospérer car je l’aime beaucoup…

  2. Je ne sais pas si mon commentaire est parti !
    je disais que ce sont de beaux rosiers. j’ai un rosier dont le nom m’est inconnu . je croyaisque c’etait the fairy, apparemment ce n’est pasle cas

  3. Yellow fairy ! Je ne le connaissais pas celui là !
    Bon tu m’as convaincu ! Depuis le temps qu’il me fait de l’oeil… Il rejoint Acropolis et Munstead woods pour mes achats de 2012 ! c’est terrible je me sens fébrile !
    Bonne soirée
    Mydie

  4. J’en ai plusieurs au jardin et ils se sont tous très bien développés. Ils sont parfaits parce qu’ils s’associent facilement, sont de petites tailles mais à la floraison abondante et puis ils apportent tellement un petit côté romantique au jardin !! Tout simplement, j’aime !!

  5. En fait, je pense que Bentall n’a fait que sélectionner des rosiers que Pemberton avait hybridé avant de mourir. Le vrai génie des roses c’était Pemberton! Et ce qui est remarquable, c’est que Pemberton a produit des rosiers qui n’étaient pas du tout à la mode à ce moment-là.

  6. C’est une petite merveille, encore en fleurs en ce moment. Naturellement, pas aussi beau qu’au temps de sa splendeur mais quand même encore présentable. Il a mis un peu de temps avant de s’installer mais j’ai bien fait d’être patiente. Je l’ai montré plus de cent fois sur mon blog mais il est si mignon.
    Bonne soirée

  7. j’ai un rosier The Fairy rouge entre deux The Fairy roses, une jolie scène à partir de mi-juin…
    il est en effet très facile de culture..et une branche plantée en terre redonne un nouveau rosier..
    bonne soirée!

  8. Bien d’accord avec toi, il est très complaisant ce rosier. Je l’ai souvent bouturé pour offrir…
    Et s’il fleurit un peu plus tard que les autres, sa floraison dure jusqu’au seuil de l’hiver. Il supporte toutes les expos : la mi-ombre humide, le plein soleil sec…
    Je le taille carrément à la cisaille !
    Mais je ne le connaissais pas en blanc.

  9. Ping :Petits rosiers de bordure | Les Chroniques de mon Jardin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *