Roses un jour… Roses toujours

Le virus m’a contaminée en 2011: au printemps j’avais royalement 4 rosiers des plus classiques au jardin (‘New Dawn’, ‘Iceberg, ‘The Fairy’ et un blanc, inconnu).
D’un seul coup, en quelques mois, je suis devenue Rosaddict, une frénésie que rien n’arrête m’a emportée, si bien qu’en juillet, le jardin comptait déjà 25 rosiers dont 22 variétés différentes.

rosa ‘New Dawn’ en juillet 2013, toujours beau même après la pluie…

Tout a commencé avec la recherche d’un rosier jaune pâle. Au fil des pages, des blogs et des sites spécialisés, j’ai découvert de nombreux rosiers, pas toujours jaunes, aux corolles et aux parfums très différents.  J’étais enthousiasmée!
Si mon choix s’est finalement arrêté sur ‘The Pilgrim’, bien d’autres noms sont restés fermement ancrés dans un coin de ma tête, attendant le moment propice pour se rappeler à ma mémoire.  Ils n’ont pas attendu longtemps!

rosa ‘The Pilgrim’

Quand j’ai visité le jardin de Béné pour la première fois, les roses de son jardin m’ont conquise. J’ai été subjuguée par leur beauté et leurs parfums autant que par l’exaltation avec laquelle Bénédicte partageait sa passion. « Bourbon », Moschata », « Hybride », « rose ancienne », un jargon très confus pour moi mais mon intérêt était piqué!  Les livres qu’elle m’a prêtés m’ont éclairée à ce sujet, même si je mélange encore un peu tout parfois.

Fin juin, c’était une véritable avalanche de rosiers.
J’en ai reçu 4 pour mon anniversaire: ‘Golden Célébration’ qui m’avait séduite chez Bénédicte, ‘Graham Thomas’, ‘Ballerina’ et ‘Wollerton old Hall’.

rosa ‘Wollerton old Hall’

Pour nos 10 ans de mariage, une ‘Guirlande d’Amour’.

rosa ‘Guirlande d’Amour’

Pour la fin de l’année scolaire, un élève m’a offert ‘Reine Victoria’ et ‘Maria Theresia’.

rosa ‘Maria Theresia’

‘Munstead Wood’ et ‘Acropolis’ n’étant plus disponible chez Fil Roses lors du dernier week-end portes ouvertes, j’y suis retournée hier tout spécialement et suis revenue, non pas avec les 2 rosiers prévus, mais avec 3 coups de coeurs: ‘Comte de Chambord’, ‘Cinco de Mayo’  et ‘Alden Biesen’.

rosier ‘Cinco de Mayo’

Depuis, je n’ai pas lâché l’affaire! La liste s’est considérablement allongée et si le jardin était plus grand, je continuerais à en planter encore et encore…

12 commentaires sur “Roses un jour… Roses toujours

  1. Je te comprends : les rosiers, quand on plonge dedans, on devient vite accro. Je suis en train d’en faire l’expérience actuellement, alors qu’il y a encore quelques mois, je ne m’extasiais pas pour un rosier.
    Pour finir, si je devais choisir un préféré parmis ceux que tu nous montres, j’opterais pour « Wollerton old hall » que je découvre grâce à toi.

    Bise,
    Julie

    1. Ainsi donc, tu as aussi subitement été prise de roses-mania ! ?
      Comme toi, avant je les trouvais terriblement beaux mais sans imaginer en planter plein pour autant! Pucerons, marsonia, oïdum, taille,… Pour moi, les rosiers c’était décidément trop d’entretien! Et puis regarde le résultat!!! Je suis accro!
      Il faut dire, comme le souligne Bénédicte, que maintenant il existe des rosiers très sains et résistants, comment leur résister? lol
      Pour moi, la taille des fleurs fanées est plus un plaisir qu’une corvée. J’espère que cela ne le deviendra pas avec la quantité de rosiers présents au jardin!

  2. C’est vrai que les rosiers ont quelque chose de magique. Chacun est un « sujet » unique avec sa personnalité, sa beauté et cerise sur le gâteau parfois un parfum sublime. Ils sont vraiment différents des autres arbustes. On dirait qu’ils ont une âme végétale.En plus maintenant, on peut choisir des rosiers quasiment indemnes de maladies. Béné

    1. A qui la faute hein!?? Je vous le demande!!!
      Et quand, en prime, des obtenteurs de génie nous en créent qui sont pourvus de toutes les qualités… Et quand, de surcroît, des blogueuses nous les vante en termes élogieux… Et quand, enfin, des vendeurs passionnés nous les conseillent avec ferveur…
      Il faut bien qu’on craque, pardi! On est humain après tout!

  3. Bonjour malorie,
    Ce n’est pas moi qui vais te jeter la pierre..
    A la conception du jardin, je n’envisageais pas de planter de rosiers: c’était pour moi des plantes trop exigeantes, sujettes aux maladies, necessitant des traitements.. C’est mon mari qui a introduit les 4 premiers et puis j’ai succombé à leur charme..
    Désormais, la rose est devenue l’objet d’une veritable passion et adoration de ma part..
    Ma collection s’agrandit sérieusement : cinco de mayo est superbe!!!
    Une jolie découverte..
    Bises
    sophie

  4. Hello,
    attention Malo tu risques l’overdose ! remarque je doute qu’une telle addiction soit dangereuse pour la santé bien au contraire ! Sinon ce matin je vois pour la deuxième fois The fairy (Le premier chez Mme Carzan :p ) et il me fait craquer ! il correspond a tous mes critères en plus ! Ballerina est très jolie aussi, oulà… je me sens fébrile moi…

    1. Tu me semble tout aussi contaminée que moi!!!! Méfiance, le virus rôde!…
      Tu as raison, ce n’est pas dangereux pour la santé. Néanmoins, pour le porte-monnaie…
      The Fairy est adorable! Je l’ai depuis 8 ans je pense et il est formidable, très sain, très florifère, très remontant.
      Comme toi, à force de voir Ballerina partout, j’ai succombé! Les jardi-blogueuses refilent volontiers le virus de la rose… lol

  5. C’est bien ce que j’avais dit : tu es atteinte d’un mal incurable qui n’en finira jamais ! C’est vrai, on en veut toujours plus ! Oserais-je te dire qu’avec mes 130, je trouve que je n’en ai pas encore assez ? Lol !!!
    Wollerton Old Hall est très joli et sa couleur est craquante, j’aime beaucoup !

  6. Wollerton old Hall est, d’après Philippe de chez Fil Roses, une « amélioration » de Jude the Obscure. Au même titre que William et Kate est la version améliorée de Winchester Cathédral. Me plaît bien aussi celui-là tiens! lol

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.