❤ Focus sur le rosier liane ‘Paul ‘s Himalayan Musk’, un géant!

Pour un peu, il passerait inaperçu si on ne lève pas le nez pour l’admirer, attiré par son parfum envoûtant!
Planté depuis 2012 derrière la tour du toboggan, il en atteint déjà le sommet et dégringole nonchalamment sur le toit.
« Nonchalamment », parce qu’on n’a pas encore installé là-haut de quoi l’attacher correctement. J’ai juste tendu un fil souple de caoutchouc.

Paul ‘Himalayan’s Musk sur la tour du toboggan en 2015

Cet élégant rosier, hybride de moschata, est un liane vigoureux. Ce très grand sarmenteux demande de la place pour donner sa pleine mesure. Si on le laisse aller à sa guise, il peut couvrir 10 m et habiller un arbre…
Il se contente chez moi du portique de la balançoire et je dois être assidue à la taille, fin juin et en janvier, pour qu’il ne déborde pas de son support… Bataillant avec ses aiguillons acérés, ce n’est pas toujours une partie de plaisir mais je parviens ainsi à le maintenir dans des proportions raisonnables.
Par contre je me prive de ses petits cynorhodons rouge-orangé décoratifs qui prolongent son intérêt à l’automne… Pour cela, il faudrait ne pas devoir le tailler après la floraison.

rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’

Ses longues branches souples retombent gracieusement en une cascade de fleurs!
Elles sont couvertes de délicats bouquets de petites roses de 3 cm, semi doubles, rose porcelaine, pâlissant au fil des jours. Les fleurs sont d’un rose plus vif au soleil. A mi-ombre, elles sont presque blanches.
Son « puissant parfum de musk », nous cueille au jardin, particulièrement les chauds après-midi, se mêlant à celui du chèvrefeuille, pas loin, qui embaume à la ronde.
Durant 3 semaines en été, il est une des vedettes du jardin, quand il couvre le portique de la balançoire des enfants, au milieu du jardin, créant une arche merveilleusement parfumée et fleurie!

rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’ (2015)
rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’ (Liane, Moschata, Paul 1916)

La floraison est non remontante mais quelle profusion en ce mois de juin!

C’est un géant pour mon petit jardin mais je ne regrette pas cette douce folie!
Il est exceptionnel!
C’est, dit-on, l’un des meilleurs (indemne de maladies et rustique à -25°), des plus beaux et des plus parfumés rosiers lianes.
Bien rustique, peu exigeant en matière de sol, résistant à la chaleur et à la sécheresse estivale une fois établi, supportant bien la concurrence des racines des arbres, il devient gigantesque, en particulier en sol fertile et frais.

rosier liane ‘Paul’s Himalayan Musk’
rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’ (Liane, Moschata, Paul 1916)
rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’ (Liane, Moschata, Paul 1916)
rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’ (Liane, Moschata, Paul 1916)
rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’ (Liane, Moschata, Paul 1916)
rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’ sur le portique de la balançoire

 

13 commentaires sur “❤ Focus sur le rosier liane ‘Paul ‘s Himalayan Musk’, un géant!

  1. Malo, ce rosier a l’air effectivement d’avoir une floraison exceptionnelle. Je me pose la question des épines pour un rosier contigü à l’espace jeu des enfants. Cela n’est pas pour toi un inconvénient ? A bientôt Malo, bon dimanche !

    1. Le rosier grimpe derrière, entre la tour et la clôture, un coin inaccessible pour eux. Et je coupe les tiges qui dépassent à l’intérieur de leur « cabane » en haut de la tour. Mais ils n’y montent plus maintenant et tant que le rosier est sur le toit, ça ne pose aucun soucis. Je devrai être plus sévère avec PHM si il retombe côté balançoires…
      Bonne semaine!

  2. Bonjour Malo,
    Il est magnifique et pour l’avoir vu hier dans un autre Paradis, je peux t’assurer qu’il sent divinement bon.
    Il est placé dans ma liste tellement il m’a plu. Enfin, s’il n’y avait que celui-là… 😉
    Passe un très bon dimanche en famille (Caresse à Nala)
    Bises

    1. Je suis contente que tu confirmes pour le parfum… Celui du chèvrefeuille est si puissant que je ne sens que lui mais sans doute s’additionnent-ils pour embaumer dans tout le jardin! Il faudrait que je monte sur une échelle pour aller plonger les narines dedans! LoL
      Vers la terrasse en ce moment il y a le seringat qui sent aussi divinement bon! Quel trio! 😉
      Bonne semaine! Bises

  3. il est extraordinaire, j’ai crée une clôture pour pouvoir l’acquérir et je ne regrette pas mais je dois aussi le tailler plusieurs fois par an car il est très poussant,sa floraison se termine , un an pour attendre à nouveau cette merveille ! bon dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *