🐦 Oiseaux du jardin : Les verdiers font mon printemps!

Tout à coup, un regard furtif capte un truc jaune vif, là, devant la fenêtre. Je n’en crois pas mes yeux, mon coeur palpite d’excitation! Je bondis dans le salon, je chope l’appareil photos, zut, pas de carte dedans, je cours prendre la carte dans l’ordinateur, j’ai peur qu’il s’envole avant que j’aie eu le temps, mais il m’attend, Zut, c’est l’objectif macro, je suis trop loin, je file dans le bureau, je change d’objectif, je reviens dare-dare à la cuisine en dérapant sur mes chaussons, il est toujours là, je ne prend pas la peine de faire une mise au point au poil, 4 photos et il s’envole!
En recadrant mes photos floues mais je m’en fous, je remarque qu’ils étaient deux, un couple de verdiers! C’était un des petits bonheurs du jour qui signent le début du printemps!
Je garnirai encore la mangeoire de graines de tournesol pour les attirer!  J’espère les revoir…

verdiers d’Europe

Comment le reconnaître?

Ce passereau rondelet, de la taille d’un moineau, a un gros bec conique couleur corne ou rosé. Les pattes sont roses.
Le mâle adulte apparaît globalement jaune-vert-olive. Sur l’aile fermée et sur la queue, on voit clairement un trait jaune vif. La partie la plus jaune étant le ventre.
La femelle est semblable mais avec un plumage beaucoup plus terne. Chez elle, les couleurs sont atténuées, gris-brun-olive.

Hiver 2019, je les retrouve au jardin durant plusieurs jours…

verdier d’Europe  (Carduelis chloris) (photo janvier 2019)
verdier d’Europe  (photo janvier 2019)

Le verdier vit dans les broussailles, dans les taillis, en milieux arborés ouverts comme les lisières de forêts, le bocage, les haies arborées, les vergers et dans les parcs et les jardins, en ville comme à la campagne.
Il fréquente aussi les milieux agricoles, friches et jachères, où il recherche les graines dont il se nourrit, surtout si une haie proche peut leur servir de refuge en cas de danger.

En principe, le verdier vit seul ou en couple, mais l’hiver, il rejoint des groupes pour dormir et se tenir chaud.
L’espèce est grégaire en dehors de la période de nidification. La présence d’autres espèces dans sa proximité n’est pas rare. Des groupes de plusieurs dizaines de verdiers sont fréquents dans les champs en hiver, en compagnie des pinsons, linottes, alouettes et autres friquets.
Dès la période nuptiale, les groupes se disloquent et les couples se cherchent un territoire de nidification qui sera peu défendu par le mâle, ce qui autorise une densité en nicheurs importante.

verdier d’Europe  (photo janvier 2019)

Comment observer les verdiers au jardin?

On peut essayer d’attirer les verdiers dans son jardin en favorisant les arbustes au feuillage dense dans lesquels il pourra établir son nid.

Il est attiré par les mangeoires proposant des graines de tournesol mais cet apport de nourriture ne lui est pas indispensable car il est capable de trouver par lui-même dans la nature les graines qui lui permettent de subsister.
Il n’hésite cependant pas à accaparer les mangeoires installées au jardin, se montrant même agressifs avec les autres amateurs!
Son alimentation est aussi composée d’insectes en été, de baies, de bourgeons, de petits fruits…

verdier d’Europe  (photo janvier 2019)
verdier d’Europe  (photo janvier 2019)
verdier d’Europe

Nidification

La femelle construit soigneusement son nid, à une hauteur très variable (1 à 20 m), bien camouflé dans les petits arbres et arbustes touffus, les lianes, le lierre grimpant le long d’un mur ou d’un tronc,… Les conifères ou des feuillus denses comme les églantiers, aubépines et autres charmilles peuvent aussi accueillir le nid.
Ce nid est une coupe assez volumineuse, faite d’herbes, de tiges sèches, de mousse et de lichen, et tapissée de fibres végétales, radicelles, poils, plumes, bouts de ficelle ou de papier.
La femelle y dépose 4 à 6 œufs lisses et brillants, bleu pâle, finement tachetés. L’incubation dure environ 13 jours. La femelle assure l’incubation seule, mais elle est nourrie régulièrement par le mâle.
Les deux parents nourrissent les jeunes. Les jeunes quittent le nid à l’âge de 17 à 18 jours.

verdier d’Europe
verdier d’Europe  (photo janvier 2019)

verdier d’Europe et pinson des arbres  (photo janvier 2019)
une mésange charbonnière, un verdier et un moineau à la mangeoire.
verdier, moineau et pinson des arbres autour de la mangeoire
verdier d’Europe
verdier d’Europe
verdier d’Europe
verdier d’Europe

9 commentaires sur “🐦 Oiseaux du jardin : Les verdiers font mon printemps!

  1. j’ai vécu l’histoire avec toi … comme si j’y étais 😉
    nous sommes des dingues mais qu’est ce que c’est bon de s’extasier pour les jolis cadeaux que la nature nous offre … et hop… encore un joli moment dans la boite à bonheurs 🙂

  2. ah quelle histoire qui tient en haleine, ne te casse pas une jambe en trébuchant avec tes chaussons!
    ce matin, j’en ai vu 3 ensemble dans la mangeoire, et cet hiver, j’ai réussi à faire des photos d’une tripotée de verdiers (au moins 6) (j’en ai fait un billet) qui faisait un raffut de tous les diables autour de la mangeoire et la guerre aux autres passereaux! ce sont des oiseaux bien turbulents

  3. En lisant ce suspens, je me disais…… elle va glisser avec ses chaussons…..après la carte mémoire , ouf ! mais non !!! tu repars ….elle va glisser à courir comme ça avec ses chaussons ….ouf! quelle aventure .!!!
    Ils sont superbes tes oiseaux , que du bonheur , il ne te reste plus qu’à installer ta chaise devant la fenêtre, ton appareil sur les genoux ….
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *