Etincellante crucianelle ! (Phuopsis Stylosa)

En bordure de mon petit bassin, voici une mignonne vivace couvre-sol qui me fait vraiment craquer! Rien que son fin feuillage verticillé est déjà ravissant, un peu graphique,. Et quand arrive la floraison, ses petites boules d’étoiles scintillantes attirent les butineurs autant que les regards…

Phuopsis Stylosa (cruccianella) au bord du bassin
Phuopsis Stylosa (cruccianella) au bord du bassin (20 à 30 x 40 cm et +)
Phuopsis Stylosa (cruccianella)
Phuopsis Stylosa (cruccianella)

Le fin feuillage vert clair de la crucianelle forme rapidement une jolie touffe couvre-sol, dense et compacte, à l’odeur légèrement piquante et musquée.
Les limaces ne s’y intéressent pas du tout!
Le feuillage semi-persistant restera présent les hivers doux, sinon il revient de toute façon au printemps.

Phuopsis Stylosa (cruccianella)
Phuopsis Stylosa (cruccianella) au bord du bassin
Phuopsis Stylosa (cruccianella) (mi-mai)

Cette plante mellifère est intéressante pour les papillons, les abeilles et autres butineurs puisque ses petits pompons roses fleurissent de mi-mai jusqu’en août/septembre.

Phuopsis Stylosa (cruccianella) au bord du bassin
Phuopsis Stylosa (cruccianella) au bord du bassin

Un style très saillant surgit de chaque fleur, donnant l’impression que les inflorescences globuleuses scintillent.

Phuopsis Stylosa (cruccianella) au bord du bassin
Phuopsis Stylosa (cruccianella) au bord du bassin
Phuopsis Stylosa (cruccianella) au bord du bassin
Phuopsis Stylosa (cruccianella) au bord du bassin
un syrphe butine Phuopsis Stylosa (cruccianella)
un syrphe butine Phuopsis Stylosa (cruccianella)
Phuopsis Stylosa (cruccianella)
Phuopsis Stylosa (cruccianella)

La crucianelle est une vivace rhizomateuse qui mesure 20 à 30 cm de haut et s’étale sur au moins 40 cm, voire bien plus puisqu’elle drageonne volontiers.
Elle peut même parfois devenir envahissante à la longue mais moi, pour l’instant, ça me convient!

Phuopsis Stylosa (cruccianella) , géranium sanguineum et rosier 'Puccini' au bord du bassin
Phuopsis Stylosa (cruccianella) , géranium sanguineum et rosier ‘Puccini’ au bord du bassin

Jolis mariages

Dans mon jardin, la crucianelle tient compagnie aux poissons rouges…
Au bord du petit bassin, elle se marie à la lysimachia nummulatia et au géranium sanguineum, devant le petit rosier ‘Puccini’… Elle met joliment en valeur la floraison des iris bleu violacé.
J’ai tenté à côté une petite persicaria affinis ‘Kabouter’ qui semble avoir du mal à repartir, à cause de la sécheresse sans doute…

Elle serait ravissante aussi au pied d’un rosier blanc, avec le feuillage gris et duveteux d’un Stachys byzantina, avec une campanule des murs bleue ou blanche ou avec un géranium ‘Katherine Adèle’…

Phuopsis Stylosa (cruccianella) et rosier 'Puccini' au bord du bassin
Phuopsis Stylosa (cruccianella) et rosier ‘Puccini’ au bord du bassin
giroflée 'Bowles mauve', iris, rosier 'Puccini' et crucianelle
giroflée ‘Bowles mauve’, iris, rosier ‘Puccini’ et crucianelle
giroflée 'Bowles mauve', iris versicolor, rosier 'Puccini' et crucianelle
giroflée ‘Bowles mauve’, iris versicolor, rosier ‘Puccini’ et crucianelle

Plantation

C’est une vivace vigoureuse et très tolérante sur ses conditions de culture. Elle se plaît dans une terre ordinaire, même un peu sèche, au soleil de préférence, bien qu’elle tolère l’ombre claire.
Elle accepte tous les sols drainés, quel que soit le pH.
Elle aime les sols frais, humifères et sableux et elle peut également s’étendre largement sur un talus ou une rocaille ensoleillée, mais pas trop brûlante en été.
Elle s’adapte aussi en pot, avec d’autres vivaces ou des annuelles.
C’est donc un couvre-sol idéal pour les endroits ingrats, pauvres et caillouteux…

Entretien

  • La crucianelle fleurit particulièrement en juin/juillet mais on peut la tailler au cours de l’été pour encourager la remontée et rafraîchir le feuillage.
  • Il vaut mieux l’arrosez le premier été mais ensuite, une fois bien enracinée, elle résiste plutôt bien à la sécheresse.
  • J’ai lu qu’elle avait une courte durée de vie mais elle est facile à multiplier par division, au printemps  ou à l’automne : il suffit de séparer des éclats en périphérie de la touffe, à l’aide d’une fourche-bêche ou simplement d’un couteau.
    Par ailleurs, elle se ressème parfois spontanément…
Phuopsis Stylosa (cruccianella) et lysimachia nummularia
Phuopsis Stylosa (cruccianella) et lysimachia nummularia au bord du bassin (photo juillet 2019)
Phuopsis Stylosa (cruccianella)
Phuopsis Stylosa (cruccianella)

Je suis un peu gênée d’avouer que je ne sais plus d’où me vient cette petite merveille qui ourle si joliment le bord de mon petit bassin… Désolée, j’ai la mémoire qui flanche!
Mais je remercie vivement celui ou celle qui m’en a donné un petit bout à repiquer chez moi! Voyez comme il s’y plaît et comme il me plaît! 😉

11 commentaires sur “Etincellante crucianelle ! (Phuopsis Stylosa)

  1. Très jolie plante et qui s’accorde merveilleusement avec ses voisines (qui aurait pu croire le contraire de la part d’une marieuse de plantes magique comme toi?). J’en ai planté une ce printemps, il y a un moment que ne suis pas allée la voir…

  2. Une découverte je retiens cette petite fleur mellifere j aime bien aussi là silène dioique qui accompagne aussi la floraison du rosier tapis volant

  3. Je viens d’installer 3 petits éclats de crucianella de la variété Red Ping Pong. Déjà quelques fleurs, couleur rose fushia. Je ne savais pas qu’elle existait en rose mauve comme les tiennes, j’aime beaucoup. Je les tiens de ma belle sœur qui, pour info, les avait commandées chez Jacques Briant. J’ai hâte qu’elles colonisent, le feuillage très fin est superbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *