🌳 Erable champêtre panaché ‘Carnival’

Cet érable forme un gros buisson arrondi ou alors un joli petit arbre sur tige, dont l’intérêt est renouvelé à chaque saison: les minuscules fleurs vert chartreux, très mellifères, apparaissent avant les feuilles. Les jeunes pousses sont rosées au printemps, puis le feuillage lobé devient vert marginé de crème en été, avant de virer au jaune doré en automne. Les samares se remarquent avec leurs ailes rougeâtres étalées à l’horizontale. Et l’écorce est décorative en hiver.

Acer campestre carnival, érable champêtre panaché, Petit arbre de 3 à 5 m en tout sens (à 20 ans), Rusticité : -25°C

Où l’installer?

Peu exigeant, il s’adapte à presque toutes les conditions de culture. Il se plaira dans tout sol ordinaire, riche et profond, frais, même légèrement humide, argileux ou calcaire, au soleil non brûlant ou à mi-ombre, à l’abri des vents desséchants qui abîmeraient son feuillage.

En arbuste, il peut entrer dans la composition d’une haie variée de style champêtre, sans trop d’entretien puisqu’il a une croissance lente.

Conduit sur un tronc unique, il forme un petit arbre aux dimensions raisonnables, 3 à 5 m en tout sens si il n’est pas taillé, qui peut être intégré dans les petits jardins, d’autant plus qu’il supporte très bien la taille!

Les feuillages panachés sont toujours très lumineux dans les coins de jardin un peu sombres ou en lisière de sous-bois, où il sera mis en valeur par un fond d’arbustes à feuillages verts.

On constate souvent que la sève laiteuse suinte des feuilles. Il vaut donc mieux éviter de le planter juste au bord d’un parking ou d’une terrasse.

Jolis mariages…

Son feuillage panaché blanc-rosé sera ravissant en compagnie d’arbustes à feuillage pourpre (cotinus, berberis,…) ou à floraison rose (aubépines, weigelia, pommier d’ornement,…) avec à son pied des vivaces couvre-sol (épimedium rubrum, lamium maculatum, Geranium cantabrigiense ou macrorrhizum…).

Acer campestre Carnival, érable champêtre panaché, Petit arbre de 3 à 5 m en tout sens (à 20 ans), Rusticité : -25°C

Entretien

Arrosez régulièrement pour maintenir le sol frais durant les 2 premiers étés. Un fois qu’il sera bien bien établi, ce ne sera plus nécessaire!
Un paillage permettra de garder le sol frais.

La taille n’est pas indispensable, mais il la supporte bien.
Si cela s’avère nécessaire, taillez en automne ou en hiver, après la chute des feuilles mais en dehors des périodes de gel!
Supprimez le bois mort au printemps.

Si il pousse des branches au feuillage tout vert, supprimez-les rapidement afin de préserver le caractère panaché qui vous séduit! (voir photos).
Ce phénomène de retour au type de l’espèce est fréquent sur les arbres, arbustes ou vivaces à feuillage panaché (lierre, fusain du Japon, éléagnus, chèvrefeuille…). Les nouvelles pousses vertes sont généralement plus vigoureuses que les rameaux à feuillage panaché et elles pourraient finir par supplanter la variété panachée.

Acer campestre Carnival, érable champêtre panaché, Petit arbre caduc de 3 à 5 m en tout sens (à 20 ans), Rusticité : -25°C

5 commentaires sur “🌳 Erable champêtre panaché ‘Carnival’

  1. C’est malheureusement un gros gros problème chez les érables que cette sève qui suinte des feuilles, chez moi j’ai un érable XXL qui y a droit tous les printemps, tachant le sol, cela passe ensuite dans la saison, cela ressemble aux dégâts que font les pucerons, mais pas de pucerons à
    l’horizon.

  2. Très beau, mais j’ai un peu peur avec les érables. Il y en a deux dans mon jardin (long et assez étroit) : un érable plane qui va très bien, et un érable champêtre qui n’est plus en forme depuis 2 ans (les canicules ?). Ils ombrent la première moitié de mon jardin, en compagnie d’un aulne et d’un bouleau entre autres. Supporterait-il les fortes chaleur dans une terre argileuse ? Merci pour votre blog et à bientôt.

    1. Ce phénomène de retour au type de l’espèce est fréquent sur les arbres, arbustes ou vivaces à feuillage panaché (lierre, fusain du Japon, eleagnus, lonicera nitida…). Les nouvelles pousses vertes sont généralement plus vigoureuses que les rameaux à feuillage panaché et elles pourraient finir par supplanter la variété panachée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *