En octobre, je nettoie les nichoirs avant l’hiver

Ce matin, j’ai décroché un nichoir pour le nettoyer avant l’hiver. En cette période de l’année, il n’y a plus aucun risque de déranger une petite mère en pleine couvaison. On peut tout vider, jeter le nid et nettoyer le nichoir.
Il s’agit de limiter les risques de maladies et de prolifération des parasites mais aussi de le rendre attrayant pour de futurs locataires car les oiseaux repèrent les logements disponibles pendant tout l’hiver!
Notez qu’il est parfois conseillé de laisser quelques matériaux du nid jusqu’en février, pour que ceux qui s’y abriteraient des rigueurs de l’hiver bénéficient d’une isolation supplémentaire contre le froid. Mais le risque de parasitage est toujours possible, surtout si l’hiver est doux.

le nichoir est décroché

Une fois le toit ouvert, je découvre un nid assez volumineux et bien douillet, tapissé des poils de Nala et de Timinou.

Sous cette première couche toute douce, je trouve une très épaisse couche de mousses.  Peut-être même trop épaisse? C’est risqué quand les oisillons sont trop hauts car ils sont plus proches du trou de sortie et les plus téméraires risquent de tomber si ils ne sont pas prêts à prendre leur envol…

Peut-être avais-je oublié de nettoyer ce nichoir l’année dernière et les nouveaux locataires ont construit leur nid par-dessus le nid des précédents?
Ou alors il y a eu deux nichées printanières cette année?… (il arrive souvent qu’un couple réutilise le même nichoir une seconde fois dans la saison, en récupérant l’ancien nid pour ne pas trop s’épuiser…  Entre les deux, quand on est sûrs que les oisillons ont pris leur envol, on peut éventuellement passer vérifier que tout est en ordre, qu’il n’y a pas un oisillon mort ou des oeufs non éclos dans le nid…)

Inspection générale du nichoir

Quoiqu’il en soit, le nid est propre et sain, bien sec, sans parasites. Seulement l’une ou l’autre petite araignée et quelques perce-oreille…
Pas besoin de le désinfecter au chalumeau, ni de revoir son étanchéité!
Pas de planche fendue, le toit est en bon état et les vis tiennent le coup.

Dans le cas contraire, j’aurais dû effectuer les réparations nécessaire, vérifier l’étanchéité du toit et traiter les parois externes afin d’assurer une bonne étanchéité et de préserver le bois : un badigeonnage à l’huile de lin est idéal!
Cela dit, si un nichoir ne peut être nettoyé, cela ne devrait pas empêcher sa réoccupation l’année suivante, mais permettra aux parasites de boucler leur cycle de reproduction.

Il reste des oeufs!

En fouillant dans le nid poilu pour voir de quoi il était composé, j’ai trouvé 4 tout petits oeufs blancs tachetés de rose pourpré.  J’en ai cassé sans le faire exprès.
Je ne suis pas très étonnée car je me souviens avoir observé les parents s’affairer pour la fabrication du nid au printemps, mais je n’ai pas vu leurs allers-retours incessants pour le nourrissage, ni entendu les piaillements des petits.

Il existe plusieurs causes possibles : l’abandon du nid par les parents en raison d’un dérangement, des conditions climatiques inadéquates, la mort des parents (prédation), l’empoisonnement, etc…

Les oeufs ne sont pas plus gros qu’une petite noisette. J’ai mesuré 13mm de diamètre, 18 mm de long.
J’ai essayé d’identifier à quel oiseau ils appartenaient mais c’est assez compliqué. Sans doute une espèce de mésange.
Ca pourrait être des mésanges charbonnières (Parus major). Elles nichent souvent dans les nichoirs du jardin et construisent leur nid avec ces matériaux : des racines, de la mousse, lichens et herbes, et parfois du duvet, du crin, des poils, du duvet végétal,… La couleur et la taille des oeufs correspond (en moyenne 17,5 x 13,5 mm) mais par contre pas le nombre d’oeufs (généralement 7 à 13, parfois +).

des oeufs de 13mm de diamètre, 18 mm de long, blancs tachetés de rose pourpré

Nettoyage de février

On peut encore faire le ménage en février/mars car l’hiver, les petits animaux (oiseaux, mammifères, insectes) peuvent s’y réfugier pour s’abriter du froid. Il faut donc nettoyer leurs éventuels excréments à l’intérieur et brosser le nichoir avant la saison des amours…  Les oiseaux recherchent encore plus activement un endroit où nicher à partir du mois de février.
Laissez le nichoir vide, les oiseaux n’ont pas besoin qu’on leur mâche le travail…

14 commentaires sur “En octobre, je nettoie les nichoirs avant l’hiver

  1. J’ai fait comme toi ce week-end, avec Sarah nous avons fait le tour des nichoirs. Deux nichées se sont suivies dans mon plus ancien nichoir, un couple de mésanges charbonnières l’a adopté. J’en ai profité pour mettre une couche d’huile de lin à l’extérieur. Il était aussi rempli de poils de notre chienne, je leur installe un distributeur au début du printemps. C’est merveilleux de contribuer aux nichées.

    1. Quelle belle activité à faire avec ta Sarah! C’est amusant de retrouver là les poils du chien! 😉
      Il est aussi possible de nettoyer le nid entre deux nichées si on est très attentif à n’intervenir qu’après l’envol des petits… Quand je vois l’épaisseur de mousse qu’il y avait dans mon nichoir, je me dis que ça aurait peut-être été nécessaire! 😉

      1. J’ai justement posé la question , faut-il nettoyer entre deux nichées? Nous les observons beaucoup donc cette année, on savait qu’ils étaient sortis. J’ai contacté la ligue de protection des oiseaux. Ils m’ont répondu que non, il ne faut pas, car la nichée suivante se fera avec les mêmes parents, ça leur évite l’énergie de refaire un nid.

        1. Oui c’est vrai mais n’est-il as prudent d’enlever un peu de mousse si le nid est trop épais pour éviter aux oisillons une chute mortelle? Et dé vérifier si il n’y a pas un oisillon mort, auquel cas, les parents ne referaient pas un nid par-dessus je suppose…
          Enfin je dis ça mais je ne les nettoie jamais en pleine saison…

    1. Tu as peut-être un environnement naturel plus riche que moi qui suis proche de la ville…
      Ou alors, essaie de déplacer tes nichoirs pour qu’ils soient plus attrayants : l’entrée face au soleil levant, dans un endroit bien dégagé.
      Ils préfèrent les tons neutres (vert, gris, brun…) que les nichoirs très colorés…
      Belle semaine

  2. Merci pour cet article qui me donne ma marche à suivre pour l’entretien (extérieur et intérieur) de mes nichoirs qui n’ont été placés au jardin qu’en début d’année.
    Belle semaine et à bientôt.

  3. Coucou Malo
    Ici c est en février !
    Nous avons la chance d avoir des nichées de moineaux, merles, mésanges charbonnieres, bleues, peut être un rouge gorge. C est d autant plus sympa que nous sommes en proche banlieue parisienne !
    Bonne journée

  4. Comme pour beaucoup de choses les avis varient et c’est le cas en ce qui concerne l’entretien des nichoirs. Cependant, forte de ton conseil, ce matin j’ai décidé de nettoyer mes deux nichoirs placé en début d’année. J’ai constaté avec bonheur qu’ils avaient été occupés mais malheureusement dans l’un d’eux j’ai trouvé deux oisillons séchés (peut-être de petites mésanges). Heureusement donc que je les ai nettoyés.
    Bisous

    1. Oh triste découverte! Je crains toujours de trouver un oisillon mort. Ca m’est arrivé une fois…
      En effet, heureusement que tu as nettoyé tes nichoirs!
      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *