Retour sur un coaching-jardin: chez mamy et bon-papa

Après un weekend bien rempli, j’étais impatiente de retrouver mes enfants et mon chien qui étaient en vacances chez mes parents.
De passage chez eux tandis que la Nature renaît, c’est l’occasion de faire quelques photos printanières pour voir comment a évolué le parterre que nous avons aménagé l’automne dernier! Retour sur un coaching…

Chez mes parents, au printemps, les primevères offrent un spectacle éclatant!
Leur grand massif en pente, à l’arrière de la maison en est rempli!

Je ne peux pas vous montrer ce parterre fleuri sans montrer le restaurant des zoziaux, dans la spirée! Papa les gâte tellement!

J’avais donc facilement pu prélever quelques primevères pour les repiquer dans le parterre à aménager, situé de l’autre côté de la maison, le long de l’escalier d’entrée, exposé au nord.
Au printemps, associées à des narcisses et des muscaris, c’est très joyeux et lumineux!  Les primevères comblent admirablement les espaces vides en attendant que les jeunes plantations se développent.

primevères officinales , « coucou »
primevères, narcisses, muscaris

Bien sûr, je n’ai pas résité à l’envie de leur planter deux rosiers, mais pour apporter une structure tout au long de l’année, nous avons installé des arbustes persistants tels qu’un laurier tin ‘Gwenllian’, un fusain panaché de crème, un très fin Cryptomeria Jap. ‘Elegans Viridis’, un pieris ‘Forest Flame’, des bruyères d’hiver…

cryptomeria jap. ‘Elegans viridis’
bruyères d’hiver encore fleuries et pieris ‘Forest Flame’ en fleurs aussi

Narcisses ‘Thalia’ et cryptomeria jap ‘Elegans Viridis’
fusain panaché – euonymus japonicus, primevères et muscaris

A droite, le choisya semble avoir du mal à se remettre de son premier hiver, mais les primevères le font oublier pour l’instant!

choisya, primula, narcisses

Avec les muscaris, c’est si frais!

muscaris armeniacum et primula
primevères

Comme mamy et bon-papa, je repique un peu partout dans les massifs tous les semis spontanés de primevères que je trouve ici et là, dans la pelouse et ailleurs. C’est si joli au printemps!
Je les regroupe plutôt par gamme de couleurs. Les blanc-crème et jaunes vont dans le massif jaune, tandis que les tonalités de rose vont au pied de la balançoire…

Bon, maintenant que j’ai récupéré mes mômes et mon fauve, il faut rentrer! J’ai plein de trucs à planter au jardin après ce weekend chargé!

Nala

10 commentaires sur “Retour sur un coaching-jardin: chez mamy et bon-papa

  1. ah! Nala …! je parlais dans un commentaires précédent des plantounes super-stars…j’avais tout faux ! c’est Nala ,toujours aussi belle !!!!! même au milieu des fleurs ! c’est vrai que c’est un tel plaisir de lles retrouver après une « longue » absence! alors bon courage pour les plantations, je partage mon soleil breton avec toi, mais je pense qu’il a fait un coucou belge si mon fils à Boulogne m’a dit vrai !!

    1. Bien sûr que c’est Nala la star parmi les fleurs! 😀
      Il fait splendide ici, 27°! Un bonheur! On a du aller promener au bois pour trouver un peu de fraîcheur cet après-midi! 😉

  2. Oh mais comme c’est beau! C’est exactement ce que je veux réaliser au jardin.
    Je veux donner à mes massifs un côté plus nature, moins travaillé et ces sauvageonnes sont parfaites pour ça!
    Et ces coucous! Mmmmmmhh!

  3. Un jardin qui déborde de fleurs printanières c’est merveilleux, j’aime ce côté naturel mais je sais bien qu’il est dompté pour arriver à une telle perfection.
    C’est pas étonnant que ton jardin soit si beau quand on voit celui de tes parents ….. je pense qu’ils sont fiers de ce qu’ils t’ont transmis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *