Caryoptéris x clandonensis

Le Caryoptéris, aussi appelé ‘Barbe bleue’ ou ‘Spirée bleue’, est un petit arbuste incontournable pour fleurir un massif sec en automne.
Depuis la mi juillet et jusqu’au mois d’octobre, les inflorescences en grappes étagées bleu-violet intense attirent les abeilles.

caryopteris début septembre

Le feuillage grisé est aromatique. Froissez-en une feuille pour sentir son parfum anisé.

caryopteris en août

Cet arbuste vivace, caduc, se plait en plein soleil comme à mi-ombre, en sol ordinaire, léger, parfaitement drainé, même pauvre ou caillouteux. Il accepte même le calcaire et se montre assez rustique.
Facile à cultiver, il résiste aussi bien au froid qu’à la sécheresse et aux maladies, mais ne supporte pas l’humidité.
Ne le plantez donc pas en terre argileuse et humide, c’est peine perdue, il ne passera pas l’hiver! Privilégiez alors une plantation en pot.

Comme souvent, je le laisse tel quel tout l’hiver pour profiter de sa silhouette dans le massif…

caryopteris en décembre

Une taille très sévère au début du printemps, dès que la végétation démarre (à environ 10 cm de la souche ligneuse, au dessus d’un oeil, en réduisant le nombre de rameaux), et c’est un beau buisson touffu et compact de près d’1 mètre en tout sens, qui me récompense l’été et l’automne.

Il débourre tard! Taillé début avril, le caryopteris (au centre) refait des jeunes pousses encore à peine visibles…

Pour un camaïeu de bleus et un contraste de formes, on peut y associer les épis des agastaches et les étoiles des asters.

rosa ‘Opalia’, caryopteris, agastaches et aster ‘Little Carlow’

Mais les couleurs jaunes ou le blanc réveillent et éclairent merveilleusement ces tonalités.

Caryopteris et rosa ‘The Pilgrim’
caryopteris et rosa ‘The Pilgrim’
bleu-violet (ici une agastache) et jaune doux, un mariage toujours réussi

J’espère vous avoir donné envie d’en planter un chez vous. Mais si c’est le cas, il est préférable d’attendre le printemps.
En région très froide, notez qu’il existe une variété qui supporte les -20° : Caryopteris incana appelé aussi C. tangutica, moins répandu, il atteint 1,20 m de haut pour 1,50 m de large.

4 commentaires sur “Caryoptéris x clandonensis

  1. J’en ai deux au Jardin c’est te dire comme j’aime cet arbuste !
    Ton article est super Malo ,j’aime ta présentation ,on le voit en toutes saisons c’est complet comme explication.
    Bravo ,gros bisous

  2. Malo,
    Je lui ajouterai une autre qualité: il est méllifère. Les abeilles en raffolent et une floraison de fin d’été pour elles c’est précieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *