🌳 Buddleia alternifolia, Bel arbre aux papillons

Le Buddleia alternifolia n’est pas un arbre à papillons comme les autres! Son port pleureur, avec de longs rameaux arqués, lui confère une grande légèreté et ses longs panicules de fleurs mellifères, en pompons rose lilacé, retombent avec grâce.
Son feuillage caduc de couleur vert-de-gris est plus fin, plus raffiné. Avec les années, ses branches ploient et se balancent au vent. Il réussit ainsi la prouesse d’avoir à la fois un port un peu hirsute et très élégant…

Buddleia alternifolia – Arbre aux papillons à feuilles alternes, Floraison mellifère, en grappes rose lilacé, en juin-juillet, Non parfumée, Soleil, mi-ombre, Rustique, H 3m x L 4m, Feuillage caduc de couleur vert-de-gris, argenté,

De croissance assez rapide si le terrain lui plaît, il atteint en 5 ans sa taille adulte, c’est-à-dire environ 3 mètres de haut pour 4 m d’envergure.
Ce sont les rameaux de l’année précédente qui se couvrent en juin/juillet de panicules de fleurs dont le nectar attire les papillons.

Buddleia alternifolia – Arbre aux papillons
Buddleia alternifolia, Arbre aux papillons à feuilles alternes, Floraison mellifère, panicules de fleurs en bouquets ronds, rose lilacé, en juin-juillet, Non parfumée.
Buddleia alternifolia – Arbre aux papillons

Plantation

Facile à cultiver, résistant au froid, peu exigeant au niveau du sol, il aime les endroits ensoleillés ou à mi-ombre. 
Il appréciera particulièrement une terre légère, riche, fraîche et bien drainée, où sa croissance sera plus rapide, mais il se contente aussi bien d’une terre pauvre et caillouteuse que d’un sol argileux, et il accepte les terres calcaires.

Dans son jardin, Grany l’a mêlé à d’autres arbustes, rosiers et plantes vivaces, dans un grand massif fleuri.
Mais il convient aussi en isolé dans une prairie ou en lisière de sous-bois.

Buddleia alternifolia – Arbre aux papillons
Buddleia alternifolia – Arbre aux papillons, avec un céanothe Marie Simon et le rosier ‘Rush’.

Entretien

  • Une simple taille de nettoyage après la floraison (juillet/août) pour supprimer les rameaux défleuris.  Les nouvelles pousses qui apparaissent déjà sont celles qui fleuriront l’année suivante.
    (alors que le buddleia davidii, celui que l’on voit partout, fleurit sur le bois de l’année, et doit donc être taillé sévèrement en fin d’hiver)
  • Tous les 2 ou 3 ans, en fin d’hiver (mars/avril), supprimez au moins la moitié du branchage pour conserver un port compact.
Buddleia alternifolia – Arbre aux papillons
Buddleia alternifolia – Arbre aux papillons
Buddleia alternifolia – Arbre aux papillons
Buddleia alternifolia – Arbre aux papillons
Buddleia alternifolia – Arbre aux papillons
Buddleia alternifolia – Arbre aux papillons

12 commentaires sur “🌳 Buddleia alternifolia, Bel arbre aux papillons

  1. Bonjour Malorie, je dois absolument te dire, qu’il y a un an à peu près, j’ai entendu à la radio, d’un responsable d’une association de protection de la nature reconnue belge (dont j’ai oublié le nom), que cet arbre devrait être supprimé totalement de partout, de tous les jardins, etc. Mais que cela posait un problème car il n’y a pas de budget pour une campagne d’information de la population et d’hommes pour les éliminer le long des routes, etc.

    Cet arbre fait beaucoup de tord aux papillons, et à la longue diminue la population des papillons (mais je ne saurais plus t’expliquer en détails !!).
    J’ai retenu le principal : ESPECE A ELIMINER POUR LA SAUVEGARDE DES PAPILLONS !!!
    Voilà…
    (Cela dit merci à toi pour tous les beaux articles, notamment sur les petites bêtes du jardin, et tous les autres…).

    1. Bonjour,
      Oui, je connais ce problème. On en parle depuis des années et j’ai déjà lu pas mal de trucs plus ou moins sérieux sur ce sujet, des études qui se contredisent souvent mais je n’ai pas les connaissances scientifiques et botaniques pour évaluer objectivement la situation. Je me méfie toujours de ce que l’on diffuse et partage sur le net sans aucune vérification préalable, bien souvent sans même citer ses sources.
      Ce qui est sûr, c’est que le buddleia « sauvage » est une plante invasive et normalement, interdite à la vente. On trouve néanmoins encore en pépinière des hybrides stériles, qui ne présentent donc pas le problème des semis spontanés.
      En ce qui concerne les papillons, il est avéré que les fleurs de buddleia davidii sont hyper attirantes pour eux, bien que leur nectar soit très pauvre en sucre, si bien qu’ils s’y épuisent inutilement.
      Mais j’ai quand même envie de nuancer car je me dis que dans un jardin riche en floraisons mellifères et nectarifères, les papillons peuvent trouver d’autres sources de nourriture qui compensent… (moi c’est le chocolat qui m’attire irrésistiblement… mais je me nourris quand même d’autres choses! 😉
      En revanche, un jardin sans aucune diversité végétale, où on laisserait pousser des buddleia sauvages, serait à mon sens un gros problème.
      J’ai déjà entendu dire aussi que butiner les fleurs de buddleia rendait les papillons stériles mais pour cela, je n’ai trouvé aucune source vraiment sérieuse me permettant de vérifier cette hypothèse.
      On dit aussi que le buddleia « tue » les papillons car le feuillage étant toxique, les chenilles ne peuvent s’en nourrir… Mais à priori, les papillons ne sont pas assez stupides pour pondre leurs oeufs sur une plante toxique… Ils préfèrent des plantes hôtes telles que les orties, les ombellifères, etc. Préserver au jardin une zone « naturelle » est donc tout indiqué!
      Cela dit, dans le doute, par précaution, je ne conseille pas spontanément des buddleia à mes clients, sauf à remplacer un buddleia type par un hybride stérile ou à planter un buddleia nain et stérile chez une cliente qui aimait vraiment ces arbustes, et les buddleia alternifolia ou globosa.
      Je n’ai jamais vu le buddleia alternifolia, ni le globosa, aussi remplis de papillons qu’un buddleia davidii, j’en déduis, peut-être à tort, qu’ils sont moins attirants, donc que leur impact sur la faune n’est pas le même.

  2. J’ai entendu la même chose en France (Ci-dessus, message de Chantal). Leurs fleurs exitent les papillons et ce n’est pas bon pour eux.
    Peut-être cette variété est-elle différente du buddleia classique sur cet inconvenient ? Pouvez-vous nous éclairer sur le sujet Malorie ?
    Merci d’avance de votre réponse.

  3. Chez nous, tous les Buddleia sont déconseillés… mais pas interdits à la vente!!! Ils envahissent les lits des rivière, les talus… J’en avais trois au jardin – heureusement, ils vieillissent très vite. Je les taille de suite après la floraison pour éviter des semis non désirés. Mais je n’avais jamais entendu le problème des papillons. A suivre…

    1. Normalement, ne peuvent encore être vendus que les buddleia horticoles, stériles.
      L’espèce type, non stérile, est interdite à la vente et classée dans la liste des plantes invasives.
      Tu fais bien de tailler le tien sévèrement après la floraison, pour éviter la formation des graines !
      Le problème pour les papillons semble avéré mais sans doute à nuancer un peu: dans un jardin suffisamment riche en fleurs mellifères et nectarifères, les papillons devraient trouver de quoi compenser…

  4. Un petit coucou à tout le monde, pour ce qui concerne les arbres à papillons, il suffit d’acheter des cultivars stériles, car en effet c’est une variété invasive et fort peu intéressante pour les butineurs ( très peu de sucre).
    Bien cordialement

  5. En France aussi on en parle de l’interdiction pour la préservation des papillons mais là tu viens de m’expliquer pourquoi. J’ai aussi l’alternifolia qui a eu beaucoup de mal à pousser dans ma terre argileuse mais cette année il me fait une belle petite floraison et je ne vois pas de papillons sur ses fleurs : ça fait au moins 3 ans que je l’ai. Je l’ai découvert en Belgique dans le jardin de Dina Deferme qui en a un superbe.

  6. J’ai ce superbe Buddleia et c’est mon seul buddleia, pas du tout invasif, et la floraison ne dure pas très longtemps, et puis il y a tant d’autre chose à butiner chez moi, que je ne pense pas nuire aux papillons. Mais l’attirance pour cette plante est tellement forte, que c’est un merveilleux poste d’observation à papillon, avec des enfants par exemple. A planter avec modération 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *