Belles sauvageonnes : Herbe à Robert

C’est un géranium sauvage mais tellement joli et efficace comme couvre-sol qu’il est parfois utilisé comme plante ornementale dans les jardins! Il a un joli feuillage vert, très découpé, virant souvent au rouge en fin d’été. De mai à septembre, il dresse sur des tiges velues ses toutes petites fleurs rose-violacé, parfois striées, à 5 pétales enserrés dans un calice pourpré.

Geranium robertianum, Herbe à Robert aussi appelé Herbe rouge, Bec de grue, Bec de cigogne, aiguille Notre-Dame,  H environ 40 cm, floraison mai-sept
Geranium robertianum, Herbe à Robert aussi appelé Herbe rouge, Bec de grue, Bec de cigogne, aiguille Notre-Dame,  H environ 40 cm, floraison mai-sept

Feuillage anti-moustiques!

Très odorant, il dégage une odeur fétide et âcre, encore plus forte lorsqu’on froisse ses feuilles, ce qui lui vaut le surnom de « Stinky Bob » (Robert, le puant).
D’ailleurs, si on frotte sur sa peau des feuilles fraîchement cueillies, leur odeur désagréable est censée repousser les moustiques et autres insectes (guêpes, frelons). Ca peut servir pour les scouts ! 😉
C’est pour cela que certaines espèces de Géranium odorants sont disposées sur les terrasses et balcons, ou autour des piscines.

Geranium robertianum, Herbe à Robert aussi appelé Herbe rouge, Bec de grue, Bec de cigogne, aiguille Notre-Dame,  H environ 40 cm, floraison mai-sept

Où s’installe-t-elle?

L’herbe à Robert affectionne les sols riches en éléments nutritifs, les lisières de forêts, le bord des chemins, le long des haies, mais aussi les zones de remblais, les friches, le pied de vieux murs ou les ruines, … au soleil ou à mi-ombre, en sol frais à sec.

Le long d’une haie, Geranium robertianum, Herbe à Robert aussi appelé Herbe rouge, Bec de grue, Bec de cigogne, aiguille Notre-Dame,  H environ 40 cm, floraison mai-sept

Plante comestible

Les feuilles fraîches peuvent être utilisées dans une salade ou un thé mais elles ont un goût terreux, amer, âpre.
L’infusion de plante entière (hors racine) peut être utilisée entre autre pour lutter contre les infections urinaires et les diarrhées.
Les sommités ont des propriétés diurétiques.
Les extraits de cette plante contiennent des quantités importantes de vitamines A, B et C ainsi que des sels minéraux (calcium, potassium, magnésium, fer, phosphore…

Geranium robertianum, Herbe à Robert aussi appelé Herbe rouge, Bec de grue, Bec de cigogne, aiguille Notre-Dame,  H environ 40 cm, floraison mai-sept
Geranium robertianum, Herbe à Robert aussi appelé Herbe rouge, Bec de grue, Bec de cigogne, aiguille Notre-Dame,  H environ 40 cm, floraison mai-sept
Geranium robertianum, Herbe à Robert aussi appelé Herbe rouge, Bec de grue, Bec de cigogne, aiguille Notre-Dame,  H environ 40 cm
Geranium robertianum, Herbe à Robert aussi appelé Herbe rouge, Bec de grue, Bec de cigogne, aiguille Notre-Dame,  H environ 40 cm, floraison mai-sept
Geranium robertianum, Herbe à Robert aussi appelé Herbe rouge, Bec de grue, Bec de cigogne, aiguille Notre-Dame,  H environ 40 cm, floraison mai-sept

10 commentaires sur “Belles sauvageonnes : Herbe à Robert

  1. je suis désolée de l’écriremais je ne l’aime pas du tout, je ne supporte pas son odeur, ni son allure, dès que j’en vois un qui pousse, je l’arrache! je le sens à un mètre
    il y a d’autres géranium (que j’ai au jardin en plusieurs exemplaires) qui ont aussi cette odeur nauséabonde, Spessart, et Czakor, mais qui sont plus jolis.
    Ce n’est que mon opinion, certainement que l’herbe à Robert a des vertus, mais qui me sont cachées..LOL
    bonne soirée Malo

    1. Mais tu as tout à fait le droit de ne pas aimer! 😉
      C’est amusant, moi je ne le sens pas du tout, sauf à froisser le feuillage évidemment!
      Par contre, j’ai une cliente qui m’a dit comme toi, elle ne supporte pas l’odeur des géraniums sauvages! Du coup, elle craint d’introduire des géraniums vivaces au jardin de peur de ce désagrément. Je me doutais bien que les macrorrhizum ne conviendraient dès lors pas dans son jardin.
      Y en a-t-il parmi les géraniums vivaces qui ne te posent pas ce soucis?
      Merci 😉

      1. j’aime tous les geranium vivaces, sauf l’herbe à Robert et j’en ai beaucoup au jardin, comme tous les jardiniers, je trouve qu’ils sont un faire-valoir important des rosiers, et des autres vivaces il n’y a que les macrorrhizum dont je n’aime pas l’odeur

  2. Avec là silène /compagnon rouge/ il forme de merveilleux camaïeux avec myosotis et veronique une vraie tapisserie mille fleurs que je n ai pas le courage de remplacer par de « vraies fleurs »…

  3. Encore une plante qui, si on n’y prend garde, envahit tout. Je la trouvais jolie. Une année, je l’ai laissée au jardin, j’en ai partout.
    Beaucoup de plantes s’installent où bon leur semble si on les laisse faire. J’ai maintenant des coquelicots absolument partout !

    1. C est pas difficile d enlever des coquelicots et pas difficile d.enlever des geranium Robert…ils touchent à peine le sol…une voie désaffectée de la gare de Libramont était couverte de geranium Robert…

  4. Moi aussi, je laisse cette plante dans mon jardin et j’en ai une grosse touffe qui habille le pied d’un rosier, par contre lorsque la plante est desséchée durant l’été je l’enlève.
    Ie profite ainsi de belles scènes fleuries sans avoir eu à fournir du travail !
    Belle saison au jardin.
    Michelle

  5. Chez moi j’en ai pas mal, j’en arrache une partie, j’en laisse certains. Franchement,il y a pire comme « mauvaise » herbe. Il est gracieux et léger ce geranium.
    Quand à l’odeur, je ne l’avais jamais remarquée. Promis, demain je vais le humer.

  6. Moi aussi je l’aime bien, cette sauvageonne. Elle s’installe là où il y a de la place, et si elle n’est pas la bienvenue à un endroit, je l’enlève et puis c’est tout. Franchement, si toutes les « mauvaises herbes » étaient aussi mignonnes d’une part, et faciles à enlever d’autre part, ce serait le paradis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *