Au jardin personnel d’André Eve : étiquetage des rosiers

Ce lundi, je suis partie avec Béné pour admirer le magnifique jardin d’André Eve! Nous allons y orchestrer les grosses charrettes d’entretien presque chaque mois de l’automne au printemps mais nous voulions le revoir une fois tout fleuri de roses parfumées! Nous avons donc eu le plaisir de retrouver là-bas l’équipe de bénévoles qui travaillent aux charrettes « cosmétiques » durant toute la belle saison. Quel travail précieux ils font, de redresser les rosiers qui s’affalent sous la pluie, de couper les fleurs fanées, d’arracher les « mauvaises herbes »… pour que le jardin soit accueillant pour les visiteurs!

Mardi matin, nous avons justement joué aux guides pour un groupe aux yeux émerveillés… Seule la pluie les a mis dehors en toute fin de matinée.
Le mardi après-midi et la matinée du mercredi ont été consacrés à l’étiquetage des rosiers. Près de 200 ardoises nominatives ont déjà été placées mais il en reste encore! Il reste aussi des rosiers non identifiés. Ceux-là sont numérotés pour faciliter les identifications futures…
On avance, on avance, c’est une évidence…

une partie des étiquettes à placer au jardin personnel d’André Eve
étiqueter les grimpants et les lianes sur les pergola…
une ardoise pour ‘La Bonne Maison’ un rosier inédit de chez Odile Masquelier, grande amie d’André Eve
une ardoise pour le superbe ‘Jardin de Granville’, une création de Jérôme Rateau, ami et successeur d’André Eve

J’ai écrit les dernières ardoises jusque 1h du matin mardi soir…
Heureusement, une grande partie du travail de recherche – famille, obtenteur, année d’obtention – avait été faite en amont!

les étiquettes pour identifier les rosiers du jardin personnel d’André Eve
une ardoise pour la belle ‘Rosalita’ à l’entrée du jardin
une ardoise pour ‘The Pilgrim’
une ardoise pour ‘Jardin de Granville’, une superbe obtention de Jérôme Rateau, ami et successeur d’André Eve
une ardoise pour ‘Rhapsody in blue’
une nouvelle étiquette pour le sublime ‘Rêve d’Or’ qui croule sous les roses!
le rosier ‘André Eve, jardinier des roses’, planté à l’automne, est une obtention de Jérôme Rateau, qui rend hommage à son ami
une ardoise pour ‘Etude’…
les rosiers « non identifiés » sont également étiquetés et numérotés pour en faciliter une identification future

Béné a joué au paparazzi pour immortaliser ce grand moment de la vie du jardin! Merci Béné!

une ardoise pour le ravissant ‘Sibelius’

Le jardin se visite les vendredi, samedi et dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h, au 28 bis faubourg d’Orléans, à Pithiviers. Visites libres ou visites guidées, avec l’Association les Amis d’André Eve ou avec l’Office du Tourisme… (clic ici pour en savoir plus).

7 commentaires sur “Au jardin personnel d’André Eve : étiquetage des rosiers

  1. Félicitations Malo un travail de titan que vous faites je sais c’est pour la bonne cause mais des heures de recherches et de travail vaut les félicitations et vous le faites avec un beau sourire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *