Aspérule odorante

« Quelle est cette petite mignonne ? » m’a-t-on demandé en ce mois de mai, en pointant du doigt l’aspérule odorante qui borde le trottoir devant la maison. Cette petite vivace indigène de nos sous-bois est en effet très mignonne, autant en feuilles qu’en fleurs, quand elle est auréolée de centaines de petites ombelles blanches, mellifères et très légèrement parfumées
Quand j’ai expliqué que c’est la plante avec laquelle on aromatise un apéritif appelé Maitrank, mes deux fils se sont exclamés avec les yeux pétillants de malice: « Ah, on fait de l’alcool avec? »
Dois-je en être fière? 😉

Gallium odoratum, aspérule odorante, gaillet odorant,

Couvre-sol d’ombre

Très rustique, le Galium odoratum forme un parfait couvre-sol persistant dans ce petit parterre ombragé, contre la façade nord de notre maison. Le joli feuillage verticillé, menu et gracile en apparence, est pourtant bien robuste et il crée un élégant tapis vert, de 20-25 cm de haut, prompt à empêcher les adventices de prendre place!

Quand elle se plait, l’aspérule s’étale rapidement par le biais de ses rhizomes et forme un couvre-sol très efficace!
Elle se montre même envahissante si l’on n’y prend garde!
Chez moi, pour éviter toute invasion, je l’ai installée dans un parterre qui est enclavé entre 2 murs, le trottoir et Park Allée, ce qui limite naturellement son expansion.

Utilisez-la en couvre-sol dans un petit bosquet, au pied des arbres et arbustes caducs, le long d’une haie, au pied des petits fruitiers (cassis, groseilliers…), ou contre un mur, à mi-ombre ou à l’ombre, dans un sol riche en humus, frais mais drainé, même argileux mais pas trop humide en hiver.

Voilà quelques années, Isa K m’avait envoyé un petit morceau d’aspérule par la poste, bien emballé dans un papier humide et un plastique. Il avait bien voyagé et s’est visiblement plu chez moi! 😉
Pour la multiplier, divisez la touffe en fin d’été ou au début du printemps et replantez aussitôt, dans un sol enrichi avec du compost mûr ou du terreau de feuilles si nécessaire, puisqu’elle aime les sols riches et humifères. Arrosez pour favoriser un bon enracinement.
Ou alors, semez des graines au début de l’automne (germination lente).

Après, il restera à maîtriser son expansion si elle se plait trop bien chez vous! 😉

gallium odoratum
Gallium odoratum, aspérule odorante, les feuilles verticillées càd situées au même niveau sur la tige, en étoiles…

Des fleurs aromatiques

De mai à juin, la floraison éclaire les coins ombragés du jardin, un peu sauvages, et les sous-bois de feuillus,…

C’est au début de la floraison, même avant l’ouverture des boutons floraux, que l’on cueille les brins de l’aspérule pour aromatiser le « vin de mai », ou envelopper les fromages frais, ou alors les faire infuser dans du lait pour parfumer les desserts,…
Leur parfum se révèle davantage après les avoir fait sécher. On peut alors préparer une infusion d’aspérule à boire le soir pour bien dormir et faciliter la digestion.

L’Aspérule séchée sert aussi à parfumer le linge dans les armoires et à éloigner les insectes.

Gallium odoratum, aspérule odorante, gaillet odorant,

L’infusion d’aspérule odorante pour bien dormir

1 càs de plantes séchées, infusée pendant 10 minutes dans 1 tasse d’eau bouillante.

La coumarine, qui donne à l’aspérule séchée cette agréable odeur de foin, a des propriétés antispasmodiques et sédatives.
A boire le soir pour lutter contre l’insomnie et stimuler la digestion (elle prévient les lourdeurs et ballonnements).
Ce thé convient aussi aux personnes anxieuses, qui souffrent de palpitations, vertiges, maux de têtes…

La recette du maitrank ou « Vin de Mai », un vin blanc aromatisé à l’aspérule odorante

  • 1 litre de vin blanc
  • 12 à 18 brins frais d’aspérule (en début de floraison)
  • 50 gr de sucre (ou environ 8 morceaux de sucre)
  • 1 verre de cognac
  • 1 orange bio en fines tranches

Laissez macérer tous les ingrédients pendant 2 jours, à température ambiante, puis filtrez et embouteillez.
Conservez dans un lieu frais. Traditionnellement, les anciens le laissaient vieillir au moins 1 an mais vous pouvez le consommer jeune.
Le «vin de mai » a des vertus toniques et digestives.
Servez bien frais, accompagné d’une fine rondelle d’orange (congelez les tranches d’orange après macération, ça fait des glaçons sympa pour servir le maitrank!).

On peut éventuellement ajouter quelques feuilles de cassis et un soupçon de cannelle.

Gallium odoratum, aspérule odorante, gaillet odorant,
Gallium odoratum, aspérule odorante, gaillet odorant

11 commentaires sur “Aspérule odorante

  1. J’aime bcp cette plante avec laquelle nous faisons notre Maitrank de l’année. Je ne connaissais cependant pas ses vertus pour de douces nuits. C’est intéressant, merci pour les bons conseils que tu distilles régulièrement sur ton blog. C’est un bonheur. Belle soirée. Brigitte

  2. J’ai aussi de l’aspérule odorante dans mon jardin et je l’apprécie énormément. Elle forme de beaux tapis sous certains rosiers. En ce moment, elle est en fleur et c’est un ravissement.
    Je l’utilise également en tisane, en mélange avec d’autres plantes.
    Merci pour la recette du maitrank. Je vais l’essayer.

  3. Bonjour Malo. Elle se propage bien dans les massifs mais elle ne fleurit pas. Sais-tu pourquoi? Du coup , je ne peux pas tester l’apéritif.

  4. Bonjour Malo,
    Je suis bien tentée de l’installer au jardin mais je crains d’être envahie !
    S’arrache t-elle bien ?
    Peut-on la limiter à la main ? Ou faut-il utiliser outils ?!
    Très belle journée.

  5. Je connais bien cette plante que j’ai au jardin depuis toujours. Je fait régulièrement du Maitrank. Ma recette est légèrement différente mais je crois qu’il y a autant de recettes que de Maitrank! Je laisse faner un jour les brins d’aspérule sur un tissus avant de les faire macérer. Je fait aussi une boisson que j’ai baptisé « Maitrank sans alcool » . Je fait pour cela macérer l’aspérule dans un bon jus de pomme artisanal avec l’orange en tranche (au frigo). Le gout est très agréable.

  6. Bonjour a vous
    La première fois ou j’ai vu un petit pied d-asperule je me suis jetée dessus me revenait en memoire des lectures sur le moyen age où les gentes dames et les demoideaux s’allongeaient sur un tapis d’asperules et depuis chaque année je me bats contre cette adorzble envahissante

  7. En effet, une jolie plante qui se répand partout au jardin et grâce à laquelle je fais depuis de nombreuses années du Maitrank, un apéritif toujours apprécié. A consommer bien sûr avec modération. Par contre, je ne connaissais pas la tisane et je vais donc essayer. Merci Malo pour vos articles et pour tout ce temps que vous y consacrez. C’est toujours un plaisir de vous lire, de découvrir, d’apprendre et d’admirer vos photos.

  8. elle n’est envahissante ( et alors elle est si jolie !)que si le terrain est riche et frais . Lors des canicules d’été , elle disparait puis réapparait au printemps .

  9. Coucou Malo,
    C’est moi la coupable de cet envoi 🙂
    Quelle plante ne se plairait pas chez toi ?
    Contente de voir l’évolution de ce petit bout envoyé par la poste depuis l’Alsace.
    Je te suis sur instagram où j’ai découvert le magnifique nouveau « tapis vert » offert à Nala…
    Ton jardin est toujours aussi magnique !
    Bises et à bientôt peut-être 😉
    Isa K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *