❤ Focus sur le rosier ‘Rhapsody in Blue’

L’originalité de son coloris bleu-violet, encore assez rare dans le monde des roses, et ses fleurs groupées en beaux bouquets parfumés ont fait son succès, malgré une résistance aux maladies plutôt moyenne.

rosier 'Rhapsody in Blue'
rosier ‘Rhapsody in Blue’

Les corolles semi-doubles, de 5 à 7 cm de diamètre, aux nuances de pourpre, violet, presque bleu ardoise, ont des traits blancs qui ajoutent à leur charme tel un bijou discret… Un accès de coquetterie des pétales, raffiné, élégant…
Manifestement, ‘Rhapsody in Blue’ veut plaire, et ses étamines dorées dégagent un léger parfum suave, épicé, qui achève la mission séduction…
Mais je ne le conseillerais pas à des jardiniers débutants car son feuillage n’est pas à la hauteur…

rosier 'Rhapsody in Blue'
rosier ‘Rhapsody In Blue’, Obtenteur: Cowlishaw (UK) 1999, Hybride moderne (polyantha), Arbuste (80 à 160 cm x 60 à 120 cm), parfumé*, très  remontant (06-09), Résistance maladies: Moyenne, Rustique (-20°)
rosier 'Rhapsody in Blue'
rosier ‘Rhapsody in Blue’

Il fleurit généreusement en juin-juillet puis marque une pause estivale avant une nouvelle vague de fleurs en fin d’été et parfois même jusqu’aux premières gelées.
Avec plusieurs apports de nourriture durant la saison et un arrosage hebdomadaire en été, il pourrait peut-être offrir une floraison quasi ininterrompue de l’été à l’automne… Peut-être… C’est ce qui se dit parfois en tout cas mais je ne suis pas convaincue…

C’est un arbuste érigé d’environ 80 à 120 cm, parfois plus selon la taille effectuée.
J’ai lu qu’on pouvait même le guider en petit grimpant mais je pense que cela demande de la patience car il est de vigueur moyenne et sa croissance n’est pas rapide.

rosier 'Rhapsody in Blue'
rosier ‘Rhapsody in Blue’

Jolis mariages

La teinte originale de ‘Rhapsody in Blue’ est facile à associer dans un massif aux tons roses, blancs ou même rouge-pourpres…
Mariez-le par exemple à d’autres rosiers, à des valérianes blanches ou des Julienne des Dames, à un phlox paniculé, des géraniums vivaces ‘psilostemon’, ‘Derrick Cook’ ou renardii, des iris gemanica assortis, un caryopteris, un nepeta, des gauras ou des cosmos blancs…
Tout en le laissant respirer, il sera préférable de cacher son pied avec quelques fines floraisons verticales puisqu’il se dégarni en saison à cause du marsonia.

rosier 'Rhapsody in Blue'
rosier ‘Rhapsody in Blue’

rosier 'Rhapsody in Blue'

rosier 'Rhapsody in Blue'
rosier ‘Rhapsody in Blue’ (fanaison)

Plantation et Soins

  • Les rosiers se plantent de préférence en automne (sinon de novembre à mars), dans une terre ordinaire, profonde, riche et drainée, sans trop de calcaire, au soleil ou à mi ombre.
  • Les rosiers sont gourmands, un apport d’amendement organique sera bénéfique au démarrage de la végétation, puis 2 à 3 fois pendant la saison pour stimuler les floraisons successives et tenter de préserver la santé de son feuillage.
  • Supprimez les bouquets fanés au fur et à mesure pour favoriser une belle remontée.
  • Selon la hauteur que vous voulez qu’il atteigne, raccourcissez-le d’1/4 ou de moitié, en mars.
  • Supprimez les feuilles tachées par le marsonia.
    (éventuellement, traitez préventivement avec un fongicide mais il faudra sans doute renouveler ce traitement régulièrement de mai à septembre…)
rosier 'Rhapsody in blue'
rosier ‘Rhapsody in Blue’
rosier 'Rhapsody in Blue'
rosier ‘Rhapsody in Blue’
rosier 'Rhapsody in Blue'
rosier ‘Rhapsody in Blue’
rosier 'Rhapsody in Blue'
rosier ‘Rhapsody in Blue’
rosier 'Rhapsody in Blue'
rosier ‘Rhapsody in Blue’
rosier 'Rhapsody in Blue'
rosier ‘Rhapsody in Blue’
rosier 'Rhapsody in Blue'
rosier ‘Rhapsody in Blue’
rosier 'Rhapsody in Blue'
rosier ‘Rhapsody in Blue’

Si vous l’avez au jardin, dites moi tout: comment est-il chez vous au niveau de sa santé et de sa remontée?
Quelles dimensions a-t-il?  Le menez-vous en arbuste ou en grimpant?
N’hésitez pas à commenter ici afin de compléter mon article par vos partages d’expériences… 😉

23 commentaires sur “❤ Focus sur le rosier ‘Rhapsody in Blue’

  1. J’ai eu le coup de coeur, l’ai adopté… mais je trouve qu’il est vraiment susceptible le coquin ! je vais le nourrir plus, on verra s’il apprécie. Je l’ai associé à des verveines de Buenos Aires, et au rosier pourpre Roseraie de l’Haye en toile de fond, ça vibre mais j’aime !

  2. Bonsoir Malorie, je viens de nettoyer le mien justement! Si ce rosier a un défaut c’est bien celui de son feuillage plutôt malsain, en tous cas cette année! Là il me fait une remontada des plus prometteuses avec un feuillage bien sain et j’espere qu’il’ le restera! C’est vrai il remonte longtemps. Chez moi il fait 1m50 en tous sens, concernant son parfum, il sent bon sans plus. Je pense que dans un petit jardin où la place est comptée on peut trouver mieux!
    Bonne soirée

  3. Bonjour Madame,
    Je l’ai au jardin depuis une dizaine d’années. Vous venez d’en faire une bonne description. Chaque année au printemps, je pense le supprimer, mais lorsque je vois ses premières fleurs, je craque et lui laisse encore sa chance. Puis, je râle car il devient malade. Par comparaison, j’ai aussi  »Pacific Dream ‘ . Il est un peu plus clair, mais lui au moins n’est pas malade et refleuri tout l’été pour autant que l’on coupe toutes les fleurs fanées.

  4. Bonsoir Malory,
    Je l’ai au jardin depuis 2 ans et je n’ai pas à me plaindre de maladie, mais en même temps je fais un traitement Proarom + lait tous les 15 jours. Moi par contre je trouve qu’il sent très bon, parfum fruité, haut d’1m50, alors que je pensais avoir 80/90 cm, et je le nourris 3 à 4 fois.
    Voilà ma petite expérience avec ce rosier, c est un régal de vous lire, je vous suis aussi sur FB, et j’apprends énormément sur les insectes.
    Bonne soirée
    Sandrine
    Bonne soirée

  5. Un rosier que j’aime particulièrement pour sa couleur et sa floraison continuelle .je l’ai bouturé et il se comporte à merveille bien plus
    vigoureux que le pied mère !!!
    J’avoue que cette année mes rosiers ont assez bien de feuilles malades ou est-ce du à l’hiver doux qui ne leur a pas fait perdre leurs feuilles !
    Je passe mon temps à enlever ces feuilles disgracieuses .
    La floraison des rosiers est exceptionnelle , dommage que je soit envahie de campagnols qui détruisent beaucoup dans notre jardin .
    Une chose est certaine je ne saurais pas le passer de ce rosier , il est très joli associé aux couleurs jaunes aussi !!!
    Bonne semaine Malo et bonnes vacances

  6. Hello Malo
    Je dois être la seule à ne pas apprécier ce rosier !
    Je l’ai eu et n’ai jamais pu me faire à cette couleur surtout quand il fane .Je l’ai supprimé ce que je fait très rarement .
    Bonne journée !

    1. Mais non, il doit avoir ses détracteurs, car tous les goûts sont dans la nature… Je ne le mettrais pas dans mon jardin non plus. D’ailleurs, je ne lui ai mis qu’un seul coeur 😉
      C’est un coloris rare et particulier. On aime ou on n’aime pas…
      Mais je lui reconnais son originalité et ses efforts pour séduire malgré cette fichue sensibilité aux maladies…
      Bonne journée!

  7. Il est magnifique à la première floraison puis il a le marsonia… là il fait quelques fleurs mais il n’est pas bien beau. Que faire pour qu’il continue à être beau tout l’été ?

      1. Et bien les miens se portent à merveille et entrent dans leur 4eme année … aucune maladie à déplorer un feuillage sain et assez vigoureux et une floraison aussi abondante que délicieusement parfumée! Un vrai plaisir pour les sens… il étonne et détonne… je les entretiens en buisson en bordure de terrasse orientés plein Sud en Lorraine où le climat réserve ses surprises avec de grands froids hivernaux et des chaleurs caniculaires estivales!

        1. Voilà qui est intéressant! Comme quoi il ne faut pas se priver de ce coloris particulier si on en tombe amoureux! Bien planté, au bon endroit, avec des soins appropriés, il peut donner entière satisfaction 😉 Merci beaucoup! 😉

  8. J’ai ce rosier. La première floraison est parfaite.Puis ça se gâte ! Toutes les feuilles tombent. Courageusement il en fait de nouvelles et refleurit maigrement.

  9. Le mien fait une deuxième floraison, heureusement car je n’ai pas vu la première. Effectivement, souvent malade après la première floraison, je retire donc ttes les feuilles malades au fur et à mesure mais comme il est beau et comme il sent bon.

    1. Et qu’en est-il de sa santé chez vous? Quels soins lui apportez-vous?
      (n’hésitez pas à commenter l’article sur le blog pour que d’autres lecteurs puissent bénéficier de votre expérience avec ce rosier

      1. Il n’a pas un tempérament de dur à cuire, il ne forme qu’une charpente chétive moins de 1,20 de hauteur pour 0.60 de diamètre et comme tous les commentateurs, il est attaqué tous les an par le black spot,

  10. Coucou de Bretagne.
    Très joliment présenté votre blog tout comme votre jardin. Malgré les commentaires partagés concernant Rhapsody, j’en ai planté un hier accompagné de 2 Graham Thomas de boutures maison. J’ai mis autour quelques gousses d’ail pour tenter de limiter les attaques de champignons.
    J’ajouterai quelques fleurs blanches ou plantes à feuillage pour atténuer le contraste des couleurs ou pourquoi pas une idée de votre part ?

    1. Bonjour,
      Au moins, vous le plantez en connaissance de cause et vous le nourrirez bien pour limiter les risques de maladies 😉
      Très bonne idée les roses jaunes qui rappellent les étamines dorées de Rhapsody! Quelques légères fleurs blanches style orlaya iront bien en effet, avec peut-être un calamintha nepeta, fin, discret, un peu vaporeux…
      En plus des propositions d’associations données dans l’article, on pourrait faire un rappel de tons jaunes/dorés soit au pied des rosiers, soit plus loin dans le massif, par petites touches… Par exemple le feuillage doré d’une heuchère, un géranium Blue Sunrise, ou un carex Everillo, des hakonechloa All Gold ou des deschampsia Tatra Gold…
      Ou une floraison jaune (euphorbe, alchemilles, sisyrinchium striatum, etc… Des kniphofia jaunes si vous aimez, avec un géranium psilostemon…).
      Bonnes plantations 😉

  11. Bonsoir Malorie. Je tombe sur cet article un peu tard. Je l’ai vu en jardinerie l année dernière je ne sais pas ce qui m a pris. Je l ai planté. Et à côté de mon iceberg ( fée des neiges). Même si les deux couleurs se marient bien, franchement il est est chétif. Marsonia à fond la caisse et il se dégarni du bas sans cesse. Je ne traite pas mon jardin qui est nourri exclusivement au bokashi et au lombricompost. Je plante mes rosiers dans le bokashi. Pas de terreau ramené de jardinerie et dans ma terre argileuse ils me le rendent bien. Sauf lui. Je lui laisse une chance cette année et sinon je le remplacerai par un Pacific blue peut être…

    1. Bonjour,
      C’est sûr que dans la même gamme de coloris, Pacific Dream est nettement plus sain mais il est aussi plus pâle, plus « lavé ». Je trouve ses teintes moins lumineuses.
      Ceci dit, si les fleurs de Rhaspsody vous plaisent, vous faites bien de lui laisser encore une chance! Il n’a que un an et on dit généralement qu’un rosier donne satisfaction pour sa troisième année… Mais il est vrai qu’il faut lui habiller le pied et bien bien le nourrir pour limiter les maladies… Ce n’est pas un rosier à classer dans « les valeurs sûres »! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *