❤ Focus sur le rosier ‘William et Catherine’

‘William et Catherine’ offre des fleurs charmantes qui rappellent un peu les roses anciennes.
Des roses blanc pur, en forme de coupe peu profonde, moyennes (10cm), garnies de très nombreux pétales.  D’abord de couleur crème avec des reflets abricotés, elles pâlissent rapidement à l’épanouissement.
En début de saison, chaque fleur possède un petit œil central composé de pétales repliés, tandis que vers la fin juillet, le coeur d’étamines jaunes sera bien visible.

rosa ‘William et Catherine’

Détail précieux chez nous: je note que ses pétales, blanc pur, ne brunissent pas à la pluie comme d’autres roses blanches!
Autre qualité: les fleurs fanent proprement, les pétales tombent simplement.

‘William et Catherine’ après la pluie…

On dirait qu’on a tracé des traits rouges au pinceau sur chaque bouton floral.

rosa ‘William et Catherine’ en mai
rosa ‘William et Catherine’ en juin

Les boutons beige rosé deviennent rapidement blanc pur. Les fleurs se rassemblent en bouquets délicats et parfumés… Le parfum est décrit comme un « parfum de myrrhe »…

rosa ‘William et Catherine’
rosa ‘William et Catherine’ en juillet 2017: plein de promesses!
rosa ‘William et Catherine’
rosa ‘William et Catherine’ en juillet 2017: générosité!

Vigoureux, florifère, très remontant, avec une bonne tenue à la pluie et délicieusement parfumé, cet anglais (Austin 2011) est de surcroît très rustique.

Je le bichonne et je le nourris bien pour favoriser de généreuses floraisons car, comme tous les rosiers anglais, c’est un gourmand: avec quelques soins et un bon amendement organique (voir ici), sa floraison remontante sera un ravissement jusqu’en octobre/novembre!

Si on lui laisse la place, il forme un arbuste de 120 x 100 cm environ. 

rosa ‘William et Catherine’ fin mai 2014, avec un fenouil bronze et le rosier ‘Sibelius’
rosa ‘William et Catherine’ et ‘Reine des Violettes’

Bien sûr, vous vous en doutez, David Austin a baptisé ce rosier ‘William et Catherine’ pour célébrer l’union du duc et à la duchesse de Cambridge…

rosa ‘William et Catherine’ en juin
rosa ‘William et Catherine’, bonne tenue à la pluie.
rosa ‘William et Catherine’ en juin
rosa ‘William et Catherine’ en juin

Vers la fin du mois de juillet, le coeur d’étamines jaunes est bien visible, lumineux.

rosa ‘William et Catherine’ vers la fin juillet
rosa ‘William et Catherine’ en août

En septembre, il s’entoure de verveines de Buenos Aires et une graminée lui donne un cadre flou… Ses bouquets de fleurs sont toujours aussi généreux mais différents qu’à la première floraison: on observe maintenant un coeur d’étamines jaunes qu’on ne voyait pas en juin puisqu’il était caché par des pétales repliés!

rosa ‘William et Catherine’ en septembre
rosa ‘William et Catherine’ (septembre 2018)

Pour l’entretien, c’est très simple: on taille de moitié chaque année, en janvier/février.
Au même moment, je fais un apport de compost maison ou d’engrais organique « Spécial rosiers ». Je renouvelle l’apport d’engrais 3 fois, entre avril et juillet (une bonne poignée à chaque fois).
Et le rosier me donne le meilleur de lui-même…

rosa ‘William et Catherine’ en octobre

Le mariage avec un fenouil bronze était réussi! Pourtant j’ai enlevé le fenouil qui prenait trop de place, pour laisser le rosier s’exprimer un peu plus…

rosa ‘William et Catherine’ et fenouil  bronze, en septembre

L’association avec un hydrangea quercifolia me plaît beaucoup !

hydrangea quercifolia ‘Burgundy’ et rosa ‘William et Catherine’

On le dit bien sain mais malheureusement, j’ai observé le chancre du rosier sur ses tiges.
En 2015, je l’avais taillé sévèrement car certaines tiges semblaient avoir gelé. Il avait malgré tout très bien fleuri tout l’été.
En 2016 à nouveau, il présentait des taches que j’ai d’abord attribuées aux gelées hivernales mais qui se sont fort étendues, puis les tiges se sont desséchées.

rosier ‘William et Catherine’

Malgré tout, disons-le, il est florifère, bien remontant, avec une bonne tenue à la pluie et délicieusement parfumé…

8 commentaires sur “❤ Focus sur le rosier ‘William et Catherine’

  1. Je l’avais repéré dans le catalogue David Austin. Mais cet automne, j’ai exclusivement commandé chez André Eve.
    Mais alors là, avec tes photos et tes commentaires, je crois bien que le catalogue va ressurgir de ma pile.
    J’adore les boutons et les roses ont des couleurs variées allant du abricot crémeux au beige, puis au blanc.
    Bon réveillon.

    1. L’année dernière, j’avais commandé chez FIL ROSES et DANIEL SCHMITZ. Le premier a un site internet très complet que j’aime beaucoup, quant au deuxième, j’avais eu un coup de coeur pour Belle de Fagnes.
      Tu es allée chez André Eve à Pithiviers, près d’Orléans ?

      1. C’est vrai que le site de Filroses est une mine d’infos!
        J’ai aussi acheté des rosiers chez Daniel Schmitz! Entre autres son merveilleux ‘Belle des Fagnes’! Et encore quelques-uns chez Bruno Parterre aussi! Généralement je les croise lors de Foires aux plantes.
        Oui je suis allée jusque Pithiviers avec Béné et Sophie! Chouettes escapades entre copines jardinières! 😉

  2. Austin 2011 a été un excellent millésime.

    Ici Wollerton Old Hall et Flighting Temeraire sont de ce cru
    Celui-ci viendrait bien compléter le tableau. (j’avais un peu reculé bêtement à cause de son nom.. j’avais un peu l’impression de ramener une assiette avec leurs doux visages..)

    Si tu as un jour une petite place dans tes parterres orangé-pourpre, je te recommande un très joli petit Austin très sain : Grâce…

    Très heureuse année 2014 à toute la petite famille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *