❤ ❤ ❤ Rosa ‘Paul Himalayan Musk’ et ‘Adélaïde d’Orléans’

Deux beaux rosiers lianes, splendides envahisseurs, qui m’auront enchantée pendant presque 3 semaines, contre vents et marées (et c’est peut-être pas encore tout à fait la fin de la floraison, si la pluie veut s’arrêter quelques jours pour prolonger le plaisir!).
Je profite surtout d ‘Adélaïde’ qui est au bord de la terrasse!
‘Paul’ se remarque moins car il faut lever la tête pour le voir sur le toit de la tour du toboggan. Vivement qu’il recouvre le portique et que l’on puisse passer sous une arche de roses parfumées!

‘Paul Himalayan’s Musk’,

Le début de la floraison , ce 4 juin.

rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’ ce 4 juin, Liane (1200 x 300 cm), George Paul Jr. 1916, parfumé ++, non remontant (juin), très bonne résistance maladies, rustique à -25°

Il lance des tiges de plus de 2 m vers le ciel!
J’étais prévenue pourtant, il peut faire des pousses de 5 m par an et se montrer rapidement envahissant!

rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’ ce 9 juin

Mais je l’ai voulu quand même, et je maudis ses aiguillons acérés quand je dois le tailler pour le maintenir sur son support trop étroit.
Heureusement que mon Chéri a installé les câbles sur le toit de la tour pour attacher ce géant. Quand je le taillerai après sa floraison, je le palisserai mieux.
Le mieux pour ce rosier gigantesque, c’est de le laisser monter à l’assaut d’un très grand arbre et de ne plus avoir à s’en occuper!

rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’ ce 9 juin,

Sa floraison unique est spectaculaire et très parfumée.  L’oïdium le guette lorsqu’il manque d’air. Aussi vaut-il mieux éviter les murs chauds…

rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’, Liane (1200 x 300 cm), George Paul Jr. 1916, parfumé ++, non remontant (juin), très bonne résistance maladies, rustique à -25°
rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’
rosa ‘Paul’s Himalayan Musk’ Liane (1200 x 300 cm), George Paul Jr. 1916, parfumé ++, non remontant (juin), très bonne résistance maladies, rustique à -25°

‘Adélaïde d’Orléans’

Le 5 juin, la belle Adélaïde entame aussi sa floraison…  Même si il ne fleurit qu’une fois, en juin, c’est l’un de mes rosiers préférés!

Je suis évidemment charmée par son romantisme, ses petites rosettes semi-doubles qui laissent apparaître les étamines, et la douceur de son coloris passant du bouton rose pâle à la fleur blanc carné, avec un doux parfum de myrrhe.
Son beau feuillage vert foncé et brillant est sain mais le rosier est non remontant.

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’ (ce 5 juin), rosier grimpant (hybride de Sempervirens – Jacques, 1826), 5 m

C’est un liane de taille moyenne. Il préfère une situation ensoleillée. Si l’hiver n’est pas trop rigoureux, il garde son feuillage vernissé durant toute l’année.
Très facile de culture, il est indemne de maladies, aucun traitement nécessaire.  Il ne demande qu’un apport de compost en fin d’hiver et éventuellement un amendement organique ou un engrais spécial rosier en mai.  Il ne nécessite qu’une taille de nettoyage après la floraison.

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’ ce 9 juin

Je la vois depuis la cuisine…
Ses tiges souples sont faciles à conduire sur une arche ou une pergola.
Les roses s’inclinent avec élégance…

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’ ce 10 juin
rosa ‘Adélaïde d’Orléans’, Liane Hybride de Sempervirens, Jacques 1826, grimpant (3 à 5 m x 100 cm), parfumé ++, non remontant (juin), indemne de maladie, Rustique à -15°
rosa ‘Adélaïde d’Orléans’, Liane Hybride de Sempervirens, Jacques 1826, grimpant (3 à 5 m x 100 cm), parfumé ++, non remontant (juin), indemne de maladie, Rustique à -15°
rosa ‘Adélaïde d’Orléans’

Le 12 juin…

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’

Depuis la fenêtre de la salle de bains, à l’étage, je l’admire en me brossant les dents! LoL
On voit qu’à droite, elle s’en va fleurir aussi chez la voisine! Et la voisine en est ravie!

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’
rosa ‘Adélaïde d’Orléans’, Liane Hybride de Sempervirens, Jacques 1826, grimpant (3 à 5 m x 100 cm), parfumé ++, non remontant (juin), indemne de maladie, Rustique à -15°

Je l’aime tellement que je ne me lasse pas de la photographier!

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’, Liane Hybride de Sempervirens, Jacques 1826, grimpant (3 à 5 m x 100 cm), parfumé ++, non remontant (juin), indemne de maladie, Rustique à -15°

C’est un rosier plein de grâce et de délicatesse.

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’

Les petits boutons roses s’épanouissent en élégantes fleurs plates, semi-doubles, aux étamines jaunes d’or. Les pétales blanc carné ressortent bien sur le feuillage sombre et sain.

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’, Liane Hybride de Sempervirens, Jacques 1826, grimpant (3 à 5 m x 100 cm), parfumé ++, non remontant (juin), indemne de maladie, Rustique à -15°

Les roses qui fanent perdent leurs pétales et le rosier reste toujours très « propre » (par contre, je dois balayer la terrasse!).

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’, Liane Hybride de Sempervirens, Jacques 1826, grimpant (3 à 5 m x 100 cm), parfumé ++, non remontant (juin), indemne de maladie, Rustique à -15°

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’
rosa ‘Adélaïde d’Orléans’

Une tige s’est étirée jusqu’au rosier ‘New Dawn’. Les deux se marient bien, tout en douceur!

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’

Une photo prise depuis la cabane où je m’étais abritée d’une pluie aussi violente que soudaine…

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’

Hier encore, le rosier était magnifique!
Mais là, je rentre d’un petit dîner en ville avec une vieille copine (30 ans qu’on se connaît! Mais on n’est pas « vieilles » pour autant, on était ensemble en primaire!), et voilà ce que je vois dehors:

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’

Il reste encore des belles roses et des boutons qui ne demandent qu’à éclore, mais cette fois-ci, la pluie a vraiment abîmé les fleurs! C’est la première fois que je vois cet amas de pétales bruns tout collés!  Espérons que le soleil vienne les sécher et la brise les faire s’envoler…

Une dernière photo pour ne pas rester sur cette vilaine image…

rosa ‘Adélaïde d’Orléans’, Liane Hybride de Sempervirens, Jacques 1826, grimpant (3 à 5m x 100 cm), parfumé ++, non remontant (juin), indemne de maladie, Rustique à -15°

19 commentaires sur “❤ ❤ ❤ Rosa ‘Paul Himalayan Musk’ et ‘Adélaïde d’Orléans’

  1. Bonjour Malo qu’ils sont généreux et beaux deux merveilles que vous avez photographié sous toutes les coutures ,à force d’être douché les pauvres sur les dernières photos quelques unes n’ont pas résister promis le soleil parait arriveras et un petit coup de vent pour laisser la place à des boutons bien prometteurs.
    Belle semaine Malo merci pour les deux belles envolées de roses

  2. quelles photos superbes, on reste sans voix devant ces rosiers!
    je viens de planter Paul, il est très à l’ombre, j’espère qu’il poussera bien, il grimpera dans un acacia faux robinier, et tu me tentes pour planter Adélaïde devant ma terrasse, est elle remontante cette beauté?
    bonne soirée Malo

    1. eh non, hélas, ce serait trop beau… 😉
      Ton Paul H. Musk sera bien mieux dans ton acacia que le mien sur la tour! Il pourra davantage s’exprimer! Je doute que ce soit un choix judicieux de l’avoir mis là…
      Bises

  3. Bonjour Malo
    Vos 2 lianes sont des pures merveilles , dommage que vous ayez autant de pluie et qu’elle abîme les belles roses .Ici ( sud de la France) pas d’eau et ma terre argileuse et toute craquelée, il me faut donc arroser. Pourquoi le ciel n »équilibre – t-il la météo ???
    Très bonne journée que je souhaite sans pluie pour vous
    U

  4. Magnifique ! Adélaïde est dans le jardin de la maison que ma fille ainée a acheté, cet hiver, ils voulaient le supprimer, mais maintenant. Une fois en fleur, ils le gardent.; c’est tout dire

  5. ils sont magnifiques , mais Paul himalayan musk après la dernière pluie est dans un triste état , dommage de ne pas avoir pu en profitér comme l’année passée , bonne soirée

  6. Coucou Malo,
    Deux beaux lianes ! j’ai les mêmes pb que toi en ce moment pour garder mes grands rosiers présentables, autant j’arrive à éliminer les fleurs fanées sur les buissons, autant sur les lianes c’est très dur et c’est un gros travail de nettoyage à faire alors que d’habitude les pétales fanées tombent joliment au sol. Triste mois de juin!
    bises

  7. Ben c’est super et d’autant plus appréciable que le spectacle ne dure que quelques semaines.
    Et puis la voisine en profite aussi, comme chez nous le voisin.
    Dommage que la saison soit si pluvieuse, une partie des parfums des roses se dissout dans les gouttes.
    Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *