Rajeunir un vieux rosier

Chez des clients, la semaine passée, j’ai taillé deux vieux rosiers grimpants ‘New Dawn’ tout dégarnis depuis la base. Les charpentières étaient peu nombreuses et aucune nouvelle pousse ne permettait de renouveler la charpente.
Ces rosiers fleurissaient encore bien au sommet de l’arche, sur les jeunes rameaux, mais pas sur le vieux bois. Nous avons donc tenté de les rajeunir en « forçant » un oeil latent à percer le vieux bois, dans le bas du rosier!

Pour inciter un rosier âgé à former une nouvelle pousse vigoureuse, nous avons arqué une vieille charpentière le plus possible vers le sol. Avec mille précautions pour ne pas la casser, nous avons cherché le sens dans lequel elle se laissait courber le plus naturellement. Il n’était pas opportun de laisser toute la longueur de la branche couchée au niveau du sol, nous l’avons donc raccourcie…

rajeunir un vieux rosier en arquant une charpentière vers le sol: nous la maintenons dans cette position grâce à un fer à béton plié, planté dans le sol, auquel on attache solidement la branche

Si les charpentières avaient été trop grosses et trop rigides que pour être courbées sans dommages, nous nous serions contentés de rabattre sévèrement l’une d’elles cette année, peut-être une autre l’année suivante… afin de provoquer le percement d’une jeune pousse très vigoureuse à la base du rosier et ainsi, renouveler toute sa charpente sur 2 ou 3 années consécutives.
C’est ce que nous avons fait sur une autre charpentières qui ne voulait pas se courber…

Nous espérons ainsi voir naître une nouvelle pousse très vigoureuse à la base de cette ancienne charpentière: en d’autres termes, sa remplaçante, son successeur… Il s’agira bien d’un rameau issu d’un bourgeon latent de la partie greffée du rosier (et non d’un rejet du porte greffe).
Ces nouvelles charpentières ont une telle puissance que beaucoup de personnes les appellent des « gourmands » et les confondent avec des « rejets ». Or, les vrais rejets qui poussent depuis les racines, sous le point de greffe, sont à supprimer sans attendre.
En revanche, les rameaux « suppléants » qui vont rajeunir la charpente du rosier sont à préserver précieusement!

Quand ce nouveau rameau poussera, il s’agira de le bichonner! Bien l’attacher au support pour limiter sa prise au vent et éviter qu’il se casse, et ne surtout pas le raccourcir!
Ce rameau offre une belle opportunité de rajeunir la structure du rosier! Il fleurira abondamment!

9 commentaires sur “Rajeunir un vieux rosier

  1. Si on multiplie ce rosier par bouture, et c’est assez facile, c’est une vrai force de la nature. Il ne semble pas avoir besoin d’être rajeuni mais plutôt contrôlé car il devient envahissant. Ses roses sont très délicates mais attention aux aiguillons !!!

  2. C’est un précieux conseil que cette technique que je ne connaissais pas, le problème de la bouture
    c’est le long délai d’attente pour avoir un rosier conséquent, et puis il y a des rosiers rétifs à la bouture. Bonne journée.

  3. Si on n’a qu’une seule grosse branche impossible à plier, peut-on la couper au ras sans risque de perdre le rosier? Est-on vraiment sûr que le rosier repartira?
    Merci Malorie.

  4. Souvent je tente le tout pour le tout en recepant et ça marche . Mon rosier clair matin périclitait depuis quelque temps , par sécurité j’en ai fait une bouture qui s’est très bien développée .Cet hiver j’ai coupé le reste du rosier presque à ras et ce mois ci j’ai le bonheur de le voir repartir du pied !Mon Westerland traité en grimpant dont je n’était plus maitre a subi aussi ce traitement radical il y a deux ans sans dommage .
    Bonne journée !

  5. Bonjour Dominique,
    Pourriez-vous nous faire savoir quand vous avez planté votre rosier WESTERLAND cultivé en
    Grimpant, et quelle est la hauteur qu’il a pu atteindre – en combien d’année ? J’adore ce rosier pour ses couleurs intéressantes. J’ai envie de le planter devant la façade de notre maison, malheureusement exposée au plein Sud, car je crains que les roses fanent trop vite. Merci pour votre réponse qui me sera précieuse – et toujours grand merci à Malorie.
    Bon week-end.

    1. bonjour Barbara
      J’ai planté ce rosier il y a de nombreuses années !Je voulais en faire un arbuste au pied d’une pergola mais je n’y suis pas arrivée ,j’ai été débordée, il est donc devenu grimpant sur la pergola !
      Il pousse très rapidement chez moi .Je l’ai rasé il y a deux ans et il est recouvre déjà cette pergola .Il est plein sud (j’habite le Nord mais nous avons aussi maintenant des canicules et des sécheresses ). En pleine canicule il est resté imperturbable !
      Il fleurit beaucoup mais je ne dirais pas que les roses fleurissent très longtemps .Elles sont remplacées par de très gros fruits.
      Maintenant c’est mon expérience ,ma terre est une terre à rosier ,assez lourde et riche Dans un autre jardin il ne se comporte peut être pas de la même façon .
      Je pense qu’il faut essayer pour savoir .
      Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.