Mouche de la Saint Marc

Aujourd’hui 25 avril, nous fêtons Saint Marc. C’est donc l’occasion de vous présenter la mouche de la Saint Marc!
Elle doit son nom au fait que les adultes émergent en nombre au printemps, généralement aux alentours de cette date, en une seule génération annuelle.

Ils sont souvent abondants dans des milieux humides, près des cours d’eau, mais on les rencontre aussi dans les prairies, en lisères des bois ou dans les jardins, où ils se nourrissent du nectar des fleurs.

Mouche de la Saint-Marc, Bibio sp
Mouche de la Saint-Marc, Bibio sp. 10 mm, au repos: les ailes repliées sur l’abdomen. Ici c’est un mâle aux gros yeux.

Cette grosse mouche noire, brillante et velue se reconnait à ses longues pattes arrières qui pendent pendant son vol lourd et lent, semi-stationnaire, au-dessus de la végétation basse.

Au repos, les ailes se recouvrent sur le dos.

On peut même différencier à l’œil nu le mâle de la femelle : Monsieur a une tête ronde avec de gros yeux contigus, tandis que Madame a des yeux plus petits et nettement séparés. Les ailes sont fumées, généralement plus sombres chez le mâle.

Mouche de la Saint-Marc, Bibio sp
Mouche de la Saint-Marc, Bibio sp., ordre des diptères, famille des bibionidae

Les membres de la famille Bibions sont tous de l’ordre des diptères (une seule paire d’ailes, la deuxième paire s’étant transformée en « haltères », qui servent de balanciers pour la stabilité du vol).

Les larves de bibio vivent dans les sols riches et dans la végétation en décomposition de la litière forestière. Elles sont utiles au jardin car elles se nourrissent de débris végétaux, jouant ainsi un rôle dans la formation de l’humus.
Elles se nourrissent aussi parfois de racines et peuvent alors provoquer des dégâts si elles sont en nombre important.

Mouche de Saint Marc
Mouche de Saint Marc

12 commentaires sur “Mouche de la Saint Marc

  1. J’en ai observé plusieurs vols entre les buissons, depuis plusieurs années. Une noirceur bien reconnaissable! Merci pour cet article bien documenté – comme toujours!

  2. Très contente d avoir le nom de cette mouche là il y en a plein le jardin et je ne les trouvais pas très belles…elle se sont reproduites et sont sorties d un vieux tronc d arbre qu elles avaient colonisé

  3. Très instructif ton article sur la mouche de Saint Marc mais il n’y a pas que celui-là car ton blog est une mine de trésors en tout genre.
    Bisous

    1. Je suis bien contente si cet article sert à quelque chose!
      C’est génial cette curiosité qui nous porte à observer les insectes qui sont autour de nous et à en apprendre sur eux!
      Belle journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *